Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Quand culpabilité et destin font alliance. ◄► Angel Argawaen.

 :: Capitale :: Centre ville :: Fleuriste WALKER Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ethan Walker
Galaïel
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 15/08/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Conrad COOPER, Nikolas WOOD, April HAWKINS.
Galaïel
Jeu 26 Jan - 23:43
Lundi – 14 h

Je venais d’ouvrir de nouveau la boutique après la pause de midi, j’étais en forme aujourd’hui et je dois dire que depuis qu’Angel est là je suis moins fatigué, ça sert d’avoir un employé, d’ailleurs il faisait du bon boulot pour le moment du coup je n’étais pas des masses mécontents. Alors que je venais d’ouvrir le téléphone sonna déjà, alors j’ai pris l’appel au plus vite et j’ai pris des notes. Une commande assez importante venait d’être passée et elle était URGENTE. J’ai raccroché en disant que j’allais faire ça, j’ai tourné en rond pendant au moins cinq minutes, est-ce qu’Angel était prêt ? Je pense que oui de toute façon il n’y a pas grand monde en cette période il faisait assez froid je devais bien l’avouer, alors j’ai respiré un bon coup et je suis allé préparer la commande, j’ai tout mis à l’avant de la boutique et une fois ceci fait j’ai enlevé mon tablier et mes bottes pour mettre mes chaussures et ma veste.

J’ai arrêté Angel dans ce qu’il faisait et j’ai souris, il était grand temps de lui annoncer la nouvelle, je ne sais pas s’il sera content, mais au moins ça prouve que je lui faisais confiance, j’ai pris le papier dans ma poche et si je me souviens bien, c’était à presque deux heures d’ici donc quatre heures sans moi le temps que je revienne, j’espère qu’il s’en sortira, dans le pire des cas il pourra me passer un coup de fil ce n’était pas très grave. J’ai respiré un bon coup et j’ai rangé le papier en le regardant.

« Alors Angel, j’ai eu une commande assez urgente, un mariage de dernière minute, il faut que tout soit prêt pour demain, donc je vais aller livrer les fleurs… Alors euh comme tu peux t’en douter je te confie la boutique. »

J’ai pointé mon carnet, le même que je lui avais passé. Puis après j’ai montré le téléphone.

« Si besoin il y a mon numéro dans le carnet que je t’ai donné. Je reviendrai vers 18h15 normalement donc je serai là pour la fermeture, si jamais tu as un souci n’oublie pas que tu peux m’appeler et SI jamais tu penses que tu vas galérer tu peux fermer la boutique, mais je te fais confiance j’en suis sûr que tu vas t’en sortir. Je te payerai double pour cette fois d’ailleurs ! Bon à tout à l’heure. »

J’ai pris les clés de la camionnette et j’ai mis la commande dedans et sans plus de cérémonie je suis parti en direction de là où je devais aller. J’espère qu’il s’en sortira.

Lundi – 14h25

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je parle aux fleurs en #A64E22
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Ven 27 Jan - 1:01
Bitch please.
#Angel
Vous savez parfois je n’aime pas ce que je suis. Je n’aime pas ce que je pense, je n’aime pas ce que j’entends, je n’aime pas être malade, parfois j’ai l’impression que je loupe quelque chose de très important, mais je ne sais pas quoi exactement, parfois je suis là et je me dis que tout va bien, parfois je me dis que ma conscience me joue des tours, mais là elle me jouait un sale tour, depuis que j’avais rencontré Angel, je n’arrêtais pas de penser à une seule et unique chose :

Je lui avais fait du mal.

On pourra toujours nier que ce n’est pas vrai que s’est lui qui a fait du n’importe quoi, mais on ne pourra pas nier que j’ai quand même joué dans ce qu’il a fait. C’est pourquoi que malgré les 150 € qu’il me doit je veux lui faire un cadeau, enfin lui offrir un truc pour dire merci. On m’a dit que pour dire merci on peut utiliser des fleurs, mais genre qu’est-ce que je pouvais bien offrir comme fleurs ? Puis aussi est-ce que je lui donne en personne ou bien je mets ça devant sa porte et je fais comme si de rien n’était ? Je pense que je peux faire ça après tout non ? Ouais je ne veux pas tellement le revoir concrètement donc autant mettre ça devant sa porte, j’avais retenu où il habitait donc je pourrai y retourner aisément si entre temps il n’a pas déménagé.

J’étais avec mon skateboard sur le trottoir dégagé de toute neige éventuelle. Ça faisait bien quatre jours que la neige avait disparue, mais parfois il en restait sur quelques endroits. J’ai atterrit devant la boutique Walker, le fleuriste du coin, parait qu’il n’était pas mal comme gars. Alors que j’allais rentrer j’ai vu un gars à la peau mate partir en vitesse, j’ai attendu quelques minutes devant comme un con, je n’osais pas entrer était-ce réellement une bonne idée de faire ça ? Je ne sais pas après tout peut-être qu’il n’aimait pas les fleurs, ce n’est pas parce qu’il en regardait, qu’il avait quinze mille plantes chez lui qu’il aimait les fleurs, mais j’ai simplement soupiré et je suis entré dans la boutique.

Ça sentait les fleurs. J’ai mis la manche de ma veste devant le nez. Enfin ma veste… C’est celle d’Angel, mais elle était confortable dieu me pardonnera d’avoir fait ça ! J’ai tourné la tête je ne voyais personne, alors je suis allé voir les autres fleurs en regardant une à une tout ce qu’il y avait, je ne savais pas les significations, je ne savais pas ce que voulait dire les couleurs et je ne savais surtout pas quoi prendre, j’ai pris un pot au pif en regardant.

« Beh voyons est-ce que ça pourrait lui plaire ça ? »

Je le regardai vraiment dans tous les sens je ne comprenais pas, je me suis accroupis pour regarder le reste qui était en dessous tout en posant ma main sur le bord. Hum pourquoi je faisais ça déjà ? Ah ouais j’essayais de dire merci, car grâce à lui je n’étais pas tombé malade et c’était quelque chose de cool. Pfff je me blase.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 20
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Ven 27 Jan - 1:54

「 Pourquoi es-tu là ? 」

Feat Nikolas Wood
J’étais tracassé depuis quelques jours. Il faut dire que j’avais une veste dans mon casier qui témoignait de mon gros trouble social. J’étais très occuper à mettre en boutures tout un tas de fleurs pour la venue du printemps et je profitais de ce petit moment de solitude, assis par terre derrière un des établis du shop, les mains pleins de terre, mais au moins j’étais tranquille.

J’avais énormément travaillé ces derniers jours, plongeant véritablement dans mon métier pour ne plus penser à rien d’autre. Et j’avais presque réussie ! Je passais mes journées à travaillés, puis en rentrant je continuais d’étudier les diverses plantes et fleurs, effectuant des recherche, bref j’avais remplis mon emplois du temps de sorte à ne plus avoir une minute pour penser. Et tout ça fonctionnais très bien, j’pensais plus à Nikolas, à cette soirées, cette situation des plus troublantes, tout c’était comme envoler ! Mais non, il avait fallu que je trébuche sur cette veste juste avant de partir. Tous ces souvenirs étaient remontés en moi, rougissant mes joues aux passages.

Mais merde n’y pense pas tu vas être en retards ! J’ai embarqué la veste avec moi et je suis parti. Je me rappelais qu’il y avait de quoi nettoyer à la boutique, en entrant j’avais donc directement mis la veste à tourner et à ma pause de midi je l’avais rangé dans mon casier. Bha oui, je n’avais pas spécialement envie d’expliquer à mon patron que j’avais agressé une prostituer dans la rue et qu’il me réclamer son dû ! J’ai soupiré en plantant mon nième pétunia. J’ai entendu le téléphone sonner et j’ai relevé une oreille, Ethan semblait préoccuper et mes soupçons se confirmèrent quand il débarqua comme une fleur, me laissant sa boutique. J’suis resté un peu bloqué face à ces paroles.

C’était quoi ces excuses en plus ! Un mariage de dernière minute ? C’était quoi ça, genre la marié avait annulé puis elle s’est posé sur une chaise et c’est dit que finalement elle avait froid seule dans on lit ? Mais merde ce n’est pas des choses qu’on fait, après les apprenties fleuriste ce retrouve perdu ! Mais ça les gens y pense pas quand ils se marient, bien-sûr ! Le temps de ma petite réflexion il était déjà parti. D’un côté c’était flatteur il devait me faire sacrément confiance pour me laisser sa boutique, mais je ne pouvais m’empêcher de prier pour que personne ne vient en plantant à nouveau un crocus. J’ai entendus la petite cloche sonné quelques temps après, elle me narguait presque !

J’ai essuyé mes mains pleines de terre sur mon tablier, j’en avais partout, même sur le visage. Faut dire que le métier tâche. J’ai fini par me relevé en soupirant pour accueillir le client qui venait de rentré dans la boutique, quand j’ai froncé le nez. C’était quoi cet odeur qui se mêlait au fleure ? C’est pour ça que je ne suis pas fan de cette boutique dans le fond, y a trop d’odeur ça me sature les sens ! J’ai essuyé mon nez en baissant les oreilles, quand mon cerveau afficha un ERROR 404. Devant moi ce tenais un Nikolas baissé avec…

- Ma veste ?

J’ai reculé d’un pas en me rendant compte que j’avais dit ça à voix haute. Mais déjà il foutait quoi ça ! J’avais jamais fait mention de mon boulot devant lui j’en suis certain ! J’ai essayé de remettre mes idées en ordres, jusqu’ici je n’avais pas vraiment été brillant dans mes mots, mais là j’étais au boulot, je me devais d’être professionnel ! J’ai pris une longue inspiration, j’ai croisé les bras, tapant de la queue de mauvaise humeur et avec un air très professionnel j’ai repris calmement.

- Bonjour, je peux t’aider dans ton choix peut-être ?

Ma voix était très ironique et on sentait bien dans ma voix que je n’étais que troubler par sa présence. C’est vrai dans le fond il c’était littéralement enfuis de chez moi ! J’veux bien admettre que j’avais merdé, mais de là à le faire fuir ! C’était un peu vexant. Voire carrément vexant en fait ! J’ai baissé les oreilles en évitant son regard mal à l’aise. Bordel pourquoi faut-il que Ethan soit sorti ?! J’ai fait quoi pour mériter ça ?!


Tu me diras si je dois changer un truc ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Ven 27 Jan - 2:40
Bitch please.
#Angel
Je regardais toutes les fleurs de cet endroit, je ne savais vraiment pas quoi prendre et la meilleure solution aurait été appelé un vendeur, mais j’allais lui dire quoi que je cherchais des fleurs pour m’excuser de quelque chose ? Pfff c’était limite ridicule je dois bien l’avouer, ce n’était même pas quelque chose d’intelligent. J’étais idiot de faire ça, je regardais les prix aussi et à ce moment-là quelqu’un décida de parler, j’ai un peu sursauté en entendant la voix. Non, ce n’est pas vrai ce n’est pas possible ? Je n’osais pas me retourner, car me retourner rendrait la chose bien réelle et je ne le voulais pas, cependant je me suis relevé et je me suis retourné. C’était bien lui. C’était bien Angel. J’ai respiré un bon coup en le regardant.

Il essayait d’être professionnel ça se voyait, mais sa voix trahissait ce qu’il pensait. J’ai gratté mon cou et j’ai regardé la veste, il est vrai que ça doit être étrange de sortir avec la veste d’un inconnu et la porter dans la rue au calme et comment l’expliquer à la personne concernée d’ailleurs ? Ah ouais coucou je kiff ta veste confortable donc je me dois de la porter que veux-tu. J’ai secoué la tête en y pensant, bon Nikolas, tu fais juste le client gentil, tu demandes discrètement ce que tu veux et tu fais pas chier, bah oui autant faire croire que tu veux acheter des fleurs pour quelqu’un et voir les goûts de cet Angel et prendre TOUT le contraire de ce qu’il dira pour ne pas te faire cramer après, oui oui je sais je suis d’une subtilité à toute épreuve.

« Bon-bonjour, euh ouais je pense que tu peux si tu bosses ici ? Au vu de ta tronche pleine de terre. »

Merde je n’étais pas censé dire ça, je devais être gentil, essaye de l’être Nikolas ce n’est pas trop demandé, non, mais aussi pourquoi il avait de la terre sur la tronche lui, il ne peut pas se regarder dans une glace avant de venir voir les clients ! Imaginez si moi je sortais avec la sauce de ma pizza sur la gueule ça craint ! J’ai pris deux pots de fleur, une fleur qui se nommait « Pensée » et l’autre « Rose de carême », alors je ne savais pas laquelle était le mieux j’étais peut-être hors sujet, mais que voulez-vous, je cherche un truc qui pourrait m’aider là ! J’ai soupiré lourdement.

« J’veux offrir des fleurs à quelqu’un, un truc qui soit significatif, mais j’m’y connais pas dans les significations et je ne sais pas ce qui serait approprié. »

J’ai reposé les deux pots et j’ai tourné la tête, putain Nikolas tu es dans la merde, comment tu vas faire hein ? Comment tu vas te sortir de cette merde ? J’ai contourné Angel pour regarder ailleurs, pourquoi ils ne mettaient pas la signification des fleurs hein ?! Ça serait tellement plus simple, au pire je pourrai lui prendre une truelle ? Bah ouais il a des plantes chez lui donc autant lui offrir une truelle non ? Ah il doit déjà en avoir une après tout comme je le disais il a des plantes, j’en ai pris une en main et je l’ai regardé dans tous les sens, inutile. Alors j’ai regardé des bougies, sans doute pourrai-je acheter ça ? Des bougies qui sentent la vanille, la rose, la violette, hum non aucun ne correspond vraiment à Angel… Attend je dis ça, alors que je ne le connais pas comment pourrais-je savoir une telle chose ?

Je suis revenu vers lui et j’ai enlevé la veste pour lui tendre, bah oui il voulait sa veste j’en suis sûr, sinon pourquoi il en aurait fait mention tantôt, je ne suis pas bête non plus. Bon soyons clair Nikolas fait en sorte qu’il te donne tes 150 euros, que tu repartes avec une bougie ou une fleur pis voilà. Le tour est joué il ne faut pas être un génie du crime pour comprendre que tu ne vas pas aller loin comme ça.

« Ou une bougie ? Une bougie qui sent la violette ça peut être significatif ou c’est juste décoratif ? Puis mes 150 € j’les attends toujours mon gars. »

Je ne me gêne pas oui, je me demande si le gars qui est parti vite était le gérant, non pas que je ne pense pas qu’Angel puisse tenir une boutique… quoi que si j’en doute un peu, mais soit.. Alalala qu’est-ce que je fabrique encore ? Pourquoi il a fallu que je tombe sur lui, alors que je veux lui faire un cadeau de remercîment, j’aurai dû m’en douter que quelque chose allait arriver, ça ne sert jamais à rien d’être gentil de toute façon.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 20
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Ven 27 Jan - 3:09

「 Pourquoi es-tu là ?  」

Feat Nikolas Wood
J’étais assez surpris de voir avec quelle détresse il me répondait. Il était visiblement aussi mal à l’aise que moi la dernière fois, sauf qu’ici je suis plus dans mon élément et que je ne compte pas refaire les mêmes erreurs. J’ai levé un sourcil quand il parla de la terre que j’avais sur la joue, j’voudrais l’y voir tiens à planter des fleurs toute la matinée aussi ! Puis de quel manière il permet de critiqué ? Il avait l’air de plus en plus mal à l’aise, j’ai retenu un sourire. Il voulait visiblement offrir une fleur à quelqu’un, tiens c’était compris de le forfait de luxe ? Une pipe et une rose ? C’était charmant, l’idée qu’il offre une fleur à quelqu’un d’autre me mettait en colère. Attendez, non pas autre ! J’veux dire j’men fiche en fait il fait ce qu’il veut ! Il alla jusqu’aux bougies et me regarda de nouveau pour me parler. Son argent ? Il se foutait de moi ou il était sérieux ? J’ai regardé la veste qu’il me tendait. J’ai levé les yeux aux ciels en retenant un soupire.

- Sérieusement c’est tout ce que tu trouves à me dire ?

J’ai réprimé la veste d’un geste presque poli, il semblait bien l’aimé qu’il la garde en dédommagement de mes erreurs, je ne comptais pas lui versé un sous pour une cause pareil ! Je refuse de le voir ou d’agis avec lui comme avec une pute. C’était aussi simple que ça. J’ai réfléchis un instant à ce que j’allais faire en le regardant dans les yeux. Je n’avais plus vraiment besoin de me concentrer, son odeur semblait prendre le pas sur tous les autres. C’était surprenant en un sens, mais pas désagréable. J’ai fait un pas faire lui, laissant ce parfum me perde un instant, puis j’ai sourie de coin en allant dans l’arrière-boutique chercher sa veste dans mon casier et revenir lui tendre.

- Tu as oublié ça quand tu as fuis de chez moi. Ce qui au passage était vexant, je n’allais pas te violé dans mon hamac tu sais.

J’ai essayé de lui sourire, ce qui ne me demanda pas vraiment d’effort au passage. Je voulais qu’il voie que je rigolais et que je ne lui en voulais pas vraiment. J’étais de nouveau enivré par se sentiments de trouble. Pourquoi il me fait ça ? Pourquoi j’me sens tout bizarre comme ça ? Est-ce que ça lui faisait aussi ? C’était comme un genre d’allergie ? J’ai voulu lui demander, quand la cloche de l’entré retentie à nouveau. Je me suis retourné, pour accueillir le nouveau client. Je me doutais bien que ce n’était pas Ethan qui serait revenus en héro me sauvé de cette situation plus que bizarre. J’ai donc tourné la tête et d’instinct j’ai baissé les oreilles. Trois filles étaient rentrés dans la boutique, je les connaissais, elles m’avaient couté un job ces pétases. J’ai marmonné un salut plus que renfrogné et j’ai essayé de ne plus y penser.

- Heum oui ha heu pour ton histoire de fleur tout dépends de la signification que tu veux donner. Amitié, amour, pardon, puis pour la bougie j’pense que c’est surtout des vieilles qui en achètent, mais je ne connais pas l’ampleur de tes relations donc ma fois.

J’ai voulu lui sourire avec complicité, mais une des filles pouffa bruyamment. J’ai pris une grande inspiration. Non Angel les pelles sont propres et le conseil t’a filé un avertissement. Maintenant est ce que les pétases sont en voie d’extinction ? J’ai soupiré quand une d’elle m’appelé finalement toujours avec ce foutus sourire. J’ai tiqué de la langue. J’étais obligé d’aller voir ce qu’elle me voulait, c’était mon boulot. J’ai tapé de la queue agacé et je suis allé voir ce qu’elle me voulait. C’était une question simple style, y a combien de couleur de rose, mais elle ne cessait de sourire en me fixant. Je n’aime pas qu’on me dévisage, j’ai balancé sa réponse sans y faire attention et je suis retourné derrière ma caisse, cherché mon carnet.

Foutus gamine, foutus sale chance, foutus journée ! J’ai regardé un peu mes notes sur les significations des fleurs idées d’aider Nikolas et de ne plus penser à autre chose, mais elles revernirent à la caisse laissant tomber la fleure qu’elles tenaient, me déversant la terre mouillé sur mon carnet. Haa mes notes ! J’ai essayé de soulever le carnet pour épargné le reste des feuilles. La plus grande lâcha un oups faussement désolé et j’ai grogné malgré moi, ce à quoi elle me fit sermon, comme quoi ce n’était pas très polie pour un vendeur de grogné comme un animal. J’ai reposé mon carnet sur le côté et je suis retourné près de Nikolas après avoir encaissé son article.

- Les roses blanches pour l’amitié, l’amour ce sont les roses rouges, tu peux prendre une bougie si tu veux, mais réfères toi aux gouts personnels de la personne pour le parfum. Ou à quelques choses qu’elle aime. Voilà.


J’étais de mauvaise humeur et ça m’énervait car je voulais réussir à avoir une conversation posé avec Nikolas et non plus partir dans des externes comme cette soirée. Je voulais plus me sentir coupable de faire n’importe quoi.


Tu me diras si je dois changer un truc ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Ven 27 Jan - 3:54
Fais pas ta pute ouech.
#Angel
Je n’ai pas tout de suite compris quand il me demanda si je ne trouvais que ça à lui dire, il s’attendait à quoi ? Que je lui fasse encore des excuses ? Peuh même pas en rêve, je voulais juste acheter des fleurs et je me pose ENCORE la question de pourquoi je faisais ça, il ne semblait pas vouloir de sa veste, je ne savais pas quoi faire du coup, je l’ai juste remise, s’il ne la prenait pas, je la gardais ! Bah ouais je ne vais pas redonner un vêtement s’il ne semble pas en vouloir, je ne suis pas fou et ça peut me faire économiser 15 € et c’est super important ça ! Il s’était approché d’un pas, j’ai penché la tête, il faisait comme la dernière fois, il s’approchait puis il partait je trouvais ça vraiment chiant à la fin, pourquoi il faisait ça ? Il était revenu avec ma veste, il l’avait pris ma veste pour son boulot ? C’était carrément flippant, il ne s’en rend même pas compte !

Me violer.

Il ne se rendait pas compte de ce qu’il disait ? Il souriait, certes, mais ce n’était vraiment pas marrant, j’ai détourné le regard, je devais partir, tant pis pour les fleurs ce n’était pas important on s’en fichait bien des fleurs d’un coup, je n’allais pas le remercier il n’a pas besoin d’avoir un merci ce n’était vraiment pas le plus important, j’ai voulu lui répondre quelque chose, mais une ribambelle de femmes venaient de rentrer dans la boutique, Angel ne semblait pas heureux de les voir, moi quand je voyais ces filles je voyais la méchanceté incarnée. Vous savez les filles qui se foutent de tout le monde comme si elles étaient les meilleures du monde ? C’était écrit sur le visage de ces filles, j’ai essayé d’écouter Angel, mais tout ce que je voyais c’était ses filles qui semblaient vouloir faire un sale coup, je ne sais pas pourquoi, mon cerveau me disait « on va l’emmerder ce mec » et je ne comprenais pas pourquoi il me disait ça, emmerder quel mec déjà ? Je l’ai regardé faire sans bouger, j’ai juste croisé les bras en fixant Angel.

J’ai froncé les sourcils quand j’ai vu ce qu’elles venaient de faire, mais elles voulaient quoi ? Pourquoi elles emmerdaient Angel comme ça ? Elles n’ont vraiment rien à faire ou ça se passe comment ? J’ai penché la tête de nouveau et j’ai voulu m’approcher, mais il était revenu vers moi bien vite, alors je l’ai juste écouté, mais j’ai fini par le pousser et je suis allé voir ces filles qui n’étaient toujours pas partie, j’ai regardé Angel et je lui ai fait « chut », puis j’ai demandé aux filles de me suivre dehors tranquillement, je suis donc sortie, j’ai regardé qu’il n’y ait personne dans la rue, en même temps avec ce -5 personne ne viendrait. Alors j’ai donné un coup dans la jambe de la plus grande qui se cassa la gueule par terre et je me suis accroupie vers elle.

« Refais ça et j’t’envoi mes potes Night’ te régler ton compte chérie, pareil pour vous, que j’vous revois pas dans cette boutique. Z’êtes pas drôles, vous êtes inutiles. »

Sur ces jolies paroles je suis retourné dans la boutique en soupirant et je me suis approché du comptoir. J’ai regardé la terre et le carnet. C’était triste pour lui, je suis retourné vers Angel en soupirant.

« Que veux-tu que je te dise Angel ? Que j’suis désolé d’être parti comme ça ? Sauf que ce n’est pas le cas. »

Je ne voulais pas le vexer, je ne voulais pas le froisser, mais c’était vrai j’étais parti en sachant très bien ce que je faisais, je savais que ce n’était pas poli, je sais que ce n’est pas quelque chose que l’on doit faire normalement, mais je ne pouvais pas faire autrement, j’ai pris un mouchoir pour lui tendre. Il devrait enlever cette terre sur le visage, ça ne faisait vraiment pas professionnel pour un vendeur, ce n’était pas pour le critiquer, juste que voilà c’était comme ça.

« C’est hum je cherche un truc pour dire merci. Je ne connais pas trop la personne du coup je ne connais pas ses goûts personnels. Je ne sais pas comment faire, mais je crois que c’était une erreur de vouloir faire ce que je voulais faire… Je vais laisser tomber je pense. »

Il était vrai qu’il valait mieux que je parte, je ne pouvais pas éternellement mentir sur ma venue non plus, j’étais là pour prendre une fleur pour lui et il se trouve qu’il est mon vendeur, je me ferai cramer à des kilomètres, j’ai gardé ma main tendue pour qu’il prenne le mouchoir, j’ai un peu froncé les sourcils en y repensant il faisait un effort monstre pour bien me parler et bien faire son boulot, je ne pouvais tout simplement pas le nier. J’ai soupiré et j’ai regardé ailleurs.

« Essuie toi le visage. J’l’aurai bien fait en échange d’argent, mais on ne peut pas te toucher et si c’pour que tu me recolles à un mur non merci ! »

Ouais ouais, je sais je suis le meilleur de l’univers, le gars super intelligent youhou. Qu’est-ce que je pourrais bien faire pour que tout se passe normalement ? Je suis toujours du genre à balancer des trucs aux gens, c’était sans doute normal que j’agisse aussi comme ça avec lui, mais un truc me dérangeait dans ce que je faisais, je n’aimais pas le traitement que je lui infligeais et je ne comprends pas pourquoi.

Foutu conscience.
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 20
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Ven 27 Jan - 22:52

「 Pourquoi es-tu là ?  」

Feat Nikolas Wood
Je ne comprenais pas bien pourquoi Nikolas me faisait signe de me taire, mais avant même de comprendre il sorti de la boutique. Bien je lui avais fait pitié qu’il partait comme ça ? C’était plus que vexant, c’est la deuxième fois qu’il se barre comme ça genre de rien ! J’ai baissé les oreilles et j’ai décidé de le suivre, mais une fois arrivé à la porte, je pu voir à travers la vitre qu’il avait frappé dans la jambe de la plus grande des filles et qu’il se baisait pour lui parler. Bha allons bon qu’est ce qui lui prenait ? Certes j’étais en accords le plus total avec son geste, mais sa raison m’échappait un peu. Cette scène me rappelait la fois où il avait étalé une boule de neige dans la face de ce gosse.

Pourquoi il prenait toujours ma défense comme ça ? C’est débile, j’suis habituer à la raillerie et je ne suis pas une pauvre petite chose sans défense, si je voulais, je l’aurais étalé moi-même. Bon certes dans ce cas précis comme je suis au boulot, ça n’aurait pas été une super bonne idée, je lui suis donc reconnaissant d’avoir fait ça en dehors de la boutique. Mais vraiment, je ne le comprenais pas. Il se relevait et j’ai reculé près des lys les regardants genres de rien. Il finit par soupirer en me regardant. JE ne m’attendais pas à des excuses, après tout je ne lui en veux pas spécialement. Je suis juste troublé, comme toujours. J’ai baissé les yeux, essayant de me concentrer sur les étiquettes des lys pour ne plus y penser, mais il me parlait de nouveau. Pour dire merci ? Il ne connaissait pas trop la personne, sans doute un nouveau client généreux. Cette image me dégoutait, je n’aimais vraiment pas l’idée qu’on le touche.

Aller savoir pourquoi ! J’ai tiqué de la langue. Peut-être que mon trouble était causé par son état de beta ? Bha oui je sens bien que son odeur ne me laisse pas indifférent, peut-être que je me sens juste obligé par instinct de veiller sur lui en tant qu’Alpha ? J’aimerais avoir un Galaïel dans mes amis, pour lui en parler, pour mieux me comprendre ! Et ce n’est pas Ethan qui allait m’être d’une grande aide ! Je voulais me convaincre que ce n’était que ça, mais sa dernière phrase me fit l’effet d’une claque. Il parlait encore comme ça ! J’ai grogné malgré moi et j’ai pris son mouchoir pour essuyer ma joue.

- J’t’ai dit de ne pas dire ce genre de chose devant moi.

J’ai soupiré en essayant de me calmer. C’était un client, client ! Je devais être poli, respectueux et souriant. J’avais un mal de tête fou en pensant à son boulot, c’était agaçant, je ne comprenais pas pourquoi ça me faisait ça ! J’me suis donc forcé à sourire, ce qui se voyait comme les cornes sur ma tronche et j’ai repris plus calmement.

- Ce que je veux te dire, c’est que je n’aime pas vraiment que tu me vois comme un client potentiel, j’ai très peu d’estime pour les gens qui font ça. Comprends-tu ?

Je ne voulais pas me montré irrespectueux, après tout il fait ce qu’il veut de son corps j’men tape, c’est plus pour les gens qui l’achète que j’ai du mépris. J’trouve ça horrible de leur part. Mais bon, ce ne sont pas mes affaires, du tout ! J’ai essayé de revenir sur la raison initial de sa venue, une fleur pour dire merci. Ce n’est pas une chose que j’avais spécialement vu ça, pour moi une fleur tel quel soit veut déjà dire merci, non ? Il faudrait que je le demande à Ethan une fois qu’il sera revenu et pour l’instant j’allais devoir improviser. J’ai essayé de retenir un fou rire.

Je venais de songé à ce site que j’avais été voir sur la signification des fleurs. Pour eux l’Arum signifiait « Je suis un homme » et le bleuet « Je suis timide… Mais je me soigne ». J’étais aux bords du fou rire, oui je gère assez mal mon stress. J’ai essayé de me rappeler s’il indiquait quelques choses sur le « merci » il y avait en effet une fleur qui correspondait à ce message ! J’ai tourné la tête cherchant un instant du regard où Ethan les avait rangé et j’ai sourie victorieux avant d’aller dans l’allée derrière Nikolas.

- Le Dahlia signifie « Mille mercis ! » dans le langage des fleurs. Normalement on en a que jusqu’en octobre, tu as énormément de chance qu’Ethan soit un homme merveilleux qui accomplis des miracles toi ! Sinon je t’aurais proposé le Glaïeul, lui il veut dire « Vous ne pouvez rien me refuser » et on en a jusque fin décembre.

J’ai sourie de nouveau, oui cette fleur lui aurait été comme un gant ! Il avait déjà une tête qui signifiait « Vous ne pouvez rien me refuser » après tout ! J’ai regardé le prix du Dahlia, on devait être dans les dernière à encore en avoir, son prix ce le faisait donc bien sentir. Est-ce que c’était dans ces moyens ? Après tout s’il se prostitue c’est qu’il a des problèmes de frics, non ? Je conçois assez mal, qu’on fasse ça pour le plaisir de la chair. J’ai cherché du regard les Hortensias, je sais que ça on en a toute l’année et qu’on en offre parfois pour dire merci. Je ne comprendrais jamais pourquoi d’ailleurs, c’est fleurs sont super moche. Je trouve que ça fait fleur de vieille !

- Y a les Hortensias sinon, on en offre pour la fêtes des grands-mères ET pour dire merci. Perso je te les conseils pas, mais tes goûts sont pas les miens, donc après tout.

J’ai haussé les épaules. J’me demande quel genre de fleur je voudrais qu’on m’offre pour me dire merci tiens ? J’ai commencé à marcher dans les rayons un moment, le laissant devant les choix que je venais de lui montrer, j’aimais beaucoup les Lys, ils veulent dire « Place des grands hommes » et son un signe de pureté, mais je les trouve très beau. Je me suis attardé un moment devant, leurs touchant doucement les pétales du bout des doigts. J’avais presque peur de la cassé. Symbole de pureté, c’était ironiquement ma fleur préféré. D’ailleurs je devrais penser à en mettre chez moi, j’en ai même pas !


J'ai réellement éclater de rire devant ce site XD

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Sam 28 Jan - 22:04
Fais pas ta pute ouech.
#Angel
J’aimais bien l’énerver, c’était assez marrant, car il s’énervait assez facilement. J’ai tout simplement souris, je voulais encore dire une bêtise, mais je devais quand même me modérer sinon quand on va se voir à nouveau je n’aurai plus de truc à dire... Attendez quand on va se voir à nouveau ? Je ne vais pas bien moi. J’ai secoué la tête, ce qu’il ne savait pas, c’était qu’il était déjà mon client, bah ouais il a cru quoi lui ? Il me doit de l’argent, c’est forcément devenu mon client, c’est bien dommage pour lui, je devrais rajouter vingt euros de plus pour le fait qu’il me dénigre comme ça. Certes les personnes qui payent pour avoir un moment de on ne sait quoi avec une prostituée sont bien inutiles, mais au moins on a du boulot. Puis bon après on peut faire du chantage, quoi ce n’est pas bien ? Et, alors je fais ce que je veux. J’ai vu son sourire forcé, il m’a bien fait rire sur le coup, ce n’était pas la peine de sourire si ce n’est pas ce qu’il voulait. Ce n’est pas comme si j’allais grogner, car il ne souriait pas.
Je l’ai vu se retenir de rire aussi, il était d’un compliqué ce gars, d’un côté il se force à sourire, mais après il se retient de rire comme un chameau je suis censé faire quoi dans ces moments-là ? Attendre qu’il se calme pour avoir ce que je voulais tranquillement ? Mais je voulais quoi personnellement hein ? Je ne sais pas vraiment, je me suis tourné quand il alla derrière l’allée où j’étais, je l’ai suivi juste après en l’écoutant parler. Ah bah c’était cool ces fleurs allaient pouvoir m’aider.

Ethan ?

Qui c’était ? Ah sans doute un gars qui bosse avec lui, bah ouais j’en ai de la chance pour une fois que quelque chose de bien m’arrivait je n’allais pas me plaindre, non loin de là. La deuxième fleur qu’il me proposait était bien, mais ce n’était pas ce qu’il me fallait même si j’aurai bien aimé qu’on m’en offre tient, c’était marrant ça. Je pourrai en faire une boutade, mais ce n’était pas le moment de penser à faire de mauvaises blagues à des personnes que je ne connais même pas. J’ai soupiré en l’écoutant, puis j’ai regardé tout ce qu’il me disait, alors qu’il n’était plus là. Aucune ne m’intéressait réellement, il ne semblait pas vraiment intéressé en plus, ça se voyait qu’il récitait juste ce qu’il avait appris. Alors je me suis retourné pour voir où il allait, c’est là que je l’ai aperçu.

« Ang… »

Je me suis arrêté avant de finir ma phrase ou même de l’appeler, je suis sans doute un idiot de premier quand il faut choisir quelque chose, mais quand il s’agit de reconnaitre les émotions et surtout les choses qui plaisent aux autres je sais m’y faire et là l’expression qu’il abordait, cette façon de toucher la fleur, c’était clairement un signe qu’il aimait cette dernière, de là où j’étais je pouvais deviner que c’était du Lys, alors il aimait cette fleur ? Comment pourrais-je aborder la chose ? Est-ce que je dois continuer à le cacher ? Hum je pense qu’il a droit à la vérité, mais dans un sens je ne veux pas lui dire. Alors je me suis juste approché et je l’ai contourné même si mon envie de lui taper dans le dos était présente.

« J’vais prendre ça, les autres j’les aime pas, elles ne sont pas assez biens j’trouve, elles j’les trouve jolies. C’quelque chose de cool. »

Ouais moi et ma façon de faire style que je m’intéresse à moitié des choses est assez surprenante je sais. Je me suis gratté le cou en les regardant de plus près, il est vrai qu’elles étaient jolies, mais est-ce qu’il aimait vraiment ? Je verrais bien au pire hein, il se démerdera avec, je ne sais toujours pas pourquoi je fais ça d’ailleurs, ce n’est pas comme si j’allais laisser un mot en disant que ça venait de moi, il ne pourra sans doute pas le savoir même si ça va faire louche de recevoir des lys, alors que j’en ai acheté aujourd’hui, devrais-je attendre demain pour lui offrir ? Non, on va le faire aujourd’hui, puis de toute façon maintenant je sais où il bosse donc je vais éviter cette rue pendant un moment, je vais éviter son quartier aussi, je me sentais étrange, j’avais l’impression de tout cacher, que je faisais quelque chose de mal, alors que pas du tout.

« Peut-être que tu as peu d’estime pour les gens qui font ça, mais écoute moi bien, tu me dois 150 € et du moment que tu ne me donneras pas ces 150 € tu seras mon client et oui mon chéri ça marche comme ça. Je t’aurai bien poké la joue pour finir cette phrase, mais comme dit je n’ai pas envie de finir coller à un mur. »

Ouais je sais je suis quelqu’un de très très méchant, ce n’était pas bien de lui rappeler ça tout le temps, mais vous voulez quoi ? Je n’y peux rien moi, j’ai touché le lys d’un doigt et j’ai observé Angel, dans un sens il n’était pas si mal, je ne comprenais toujours pas pourquoi il avait dit que mes parents allaient être choqués en voyant sa face. Oh et si on jouait au jeu de le faire culpabilisé à mort pour des propos qu’il a tenu il y a quelques jours ? Oh oui, ça va être marrant une nouvelle fois. Bon ce n’est CERTES pas gentil, mais voilà je me fais chier et je veux grave qu’il pense que je suis un connard de première, comme ça quand il verra les fleurs il ne pensera pas que ça vient de moi !
Bah ouais quel connard offrirait des fleurs à un gars qui l’emmerde ? Certainement personne de logique, j’étais fier de ma trouvaille bien que stupide je dois l’avouer.

« En fait la dernière fois tu me parlais de ta face qui allait choquer mes parents. Sache Monsieur que ça m’a blessé, car je n’ai pas de parents. »

Bon je me sens mal d’un coup d’utiliser la mort de ma mère, je me sens vraiment coupable en vrai, ça ne se fait pas je la respecte trop pour jouer avec ça, mais je ne sais pas pourquoi quelque chose me poussait à être chiant avec lui. J’ai respiré un bon coup et j’ai pris un pot de Lys et j’ai regardé Angel tristement, puis je suis allé vers le comptoir, bonne paye et casse-toi Nikolas. Ne joue plus pour le moment ce n’est pas bien, tu n’as pas pris tes médicaments en plus ce n’est pas bien du tout, elle va te réprimander ta maman de l’au-delà, Alfredo va aussi te péter la gueule un jour tu vas rien comprendre.
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 20
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Sam 28 Jan - 22:42

「 Pourquoi es-tu là ?  」

Feat Nikolas Wood
 Je l’ai sentie s’approcher de moi et je me suis détacher des lys. Il allait les prendre ? Elles ne correspondent pas vraiment à son message, mais ces vrais que c’est fleures sont les plus belle, à mes yeux tout du moins. J’ai sourie de coin, c’est chouette qu’il pense pareil, il a bon goût finalement. Même si je dois avouer que j’étais presque désolé pour ces pauvres lys. Elles allaient finir chez un bâtard qui se paie des putes ! J’ai pris le code barre qui allait avec les fleurs et j’ai sorti mon carnet pour en consigné l’achat tout en notant bien le code. Je me devais de bien faire mon travail, surtout que j’étais seul pour une fois. D’un côté j’étais fier qu’il me laisse sa boutique, c’est une super marque de confiance, non ? Je me suis retourné pour prendre les fleurs, mais sa phrase me pris au dépourvus. Il me voyait comme un client ? Je fus parcourus d’un étrange frisson, ça me dégoutait, il ne peut même pas imaginer comment. J’ai secoué la tête et me suis frapper les joues pour ne plus y penser, mon mal de tête me reprenait.

J’aimais pas qu’il rappel mon geste comme ça à tout bout de champs, je ne pensais pas l’avoir choqué à ce point. Qui plus est que vu la bobine de son client, ce mec était aussi hétéro que moi ! Ou alors c’était QUE pour le travail ? Notez que ça expliquerait sa tendance à me rappeler l’argent comme ça, il pourrait voir se geste comme du travail et être moins dégouter. J’étais un peu vexer de le dégouter de la sorte, mais bon si une fille venait à m’embrasser je serais tout autant dégouter. Je pouvais donc le comprendre. Je note, Nikolas est hétéro. Je ne sais pourquoi, je me devais de garder cet information en tête, peut-être parce que MOI je ne le suis pas et que je trouve qu’il sent super bon ? Un autre frisson me parcourra l’échine, allons qu’est-ce que je racontais comme bêtise, maintenant ?!

J’ai retenus un soupire. Je l’avais donc blessé en parlant de parent ? Je comprends pas pourquoi. Moi aussi mes parents sont mort, ils ont brûlé comme des saucisses, j’en fais pas tout en plat. En quoi ça pouvait bien le vexer ? Peut-être parce qu’on est censé aimer ces parents Angel, patate ! Hm pas faux, j’étais presque certain que Nikolas devait les aimé. J’étais un peu désolé pour lui du coup, je ne savais pas qu’en parler suffirait à lui faire remonter des souvenirs. Il prit les fleurs et parti vers le comptoir, non sans me fixé tristement. C’était quoi ce regards ? J’ai baissé les oreilles. Je n’aimais pas ce regard ! J’voulais le voir sourire ! Pourquoi ? Ho puis flute je n’ai pas envie de me justifier, parce que ! Je suis venu me placer derrière le comptoir pour finaliser son achat et j’ai soupiré. Comment rattraper ma bourbe avant qu’il ne parte ? Les mots sortirent avant même que je ne puisse y penser.

- Désolé, je ne connais pas franchement l’amour parental, donc j’ai parfois du mal à imaginer celui des autres. C’était très indélicats de ma part, je ne comptais pas t’attristé, j’m’en veux. Je n’aime pas te voir avec cet air triste sur le visage, t’es vachement plus mignon quand tu souries !

Pause, mignon quand tu souries ? J’avais vraiment dit ça ? J’ai senti le rouge envahir mes joues. Hétéro bordel c’est si dur de t’en rappelé patate à corne ! J’ai cherché comment rattraper ça en bafouillant un bref moment. Je vous l’accorde on a vu mâle alpha plus viril que moi. J’ai baissé les yeux en rangeant son achat dans un sachet. J’étais mort de honte. J’ai pris le ticket de caisse pour lui tendre te j’ai pris une inspiration bien profonde. Retours au professionnalisme, ça devrait aider.

- Pardon, ça fait 15€. Je te conseil de les arrosés avant de les offris, si tu sais les garder au frai, un peu comme pour une salade quoi.

Bon j’étais en train de lui parler de salade. Ce n’était pas franchement mieux. Mais pourquoi je me mettais dans des états pareils aussi ? Cette question je me l’a posais de plus en plus et ça me troublais de plus en plus. La vérité me frappa soudain comme un boxer en plein ring. C’était presque violent et je suis resté bugué bouche bée. Non, ce n’était pas ça ! Ce n’était quand même pas ça ! Bien sûr que si crétin, ce serait quoi d’autre hein ? J’ai senti mes joues prendre un peu plus la couleur pivoine foncé et j’ai déglutie. Merde il était toujours devant moi en fait ! Son odeur, je la percevais de nouveau avec bien plus de force qu’avant. Seigneur, je suis donc tombé amoureux d’une pute hétéro. Super journée.

- Heu je heu. Haha ! Ha oui donc heu bha voilà. Autre chose ?

Alors là je réclame un applaudissement de soutiens de l’audience ! Est-ce qu’on peut réellement faire pire que la phrase que je viens de sortir ? Ça devait être écris sur mon front que mes sentiments étaient enfin clair ! J’ai fuis son regard et j’ai cherché dans ma poche un moment. J’avais pris de l’argent sur moi car je comptais faire mes courses du mois juste après. Je n’avais certes pas la sommes qu’il me réclamait, mais j’en avais la moitié, je lui ai donc tendus toujours aussi rouge en lâchant un bref « tiens » qui de loin devais juste ressemble à un gosse qui dit son premier mot.


Je revendique le jeu de mot plat-saucisse !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Dim 29 Jan - 2:45
Fais pas ta pute ouech.
#Angel
Je l’ai regardé faire une fois qu’il était revenu vers moi, puis je l’ai écouté ce justifié, lui aussi il n’avait pas de parents pour dire une telle chose ? J’ai froncé les sourcils, j’ai été indiscret pour le coup moi aussi. J’avais baissé la tête entre deux, mais quand il prononça sa dernière phrase j’ai relevé la tête, qu’est-ce qu’il venait de dire ? J’étais vachement mignon quand je souriais ? Mais il nous faisait quoi là ? Il est censé me detester, je fais tout pour, il n’est pas censé me trouver mignon ce n’était pas logique, ce n’était pas bien, ça n’allait pas comme je l’avais prévu ! Depuis quand on trouve le gars qui nous emmerde mignon quand il sourit ? Ce n’était vraiment pas normal, je me suis mordu la lèvre et j’ai pris son ticket en voyant le prix, quinze euros ? Ouais ça va c’était raisonnable.

La garder au frais, lui mettre de l’eau, je voulais lui donner ce soir, est-ce que ça allait être chelou de m’en occuper, alors que j’allais m’en séparer juste après ? Je le ferai, je ne sais pas à quelle heure il finit je pourrais lui demander non ? Oui on pourrait et je pourrai savoir le temps qu’il me faut avant de lui donner, mais est-ce que je pouvais lui donner au final ? Je pense que oui, je pourrai faire un effort, puis ce n’est pas comme si j’allais le revoir. J’ai regardé son visage, alors soit c’est moi soit il était devenu rouge pivoine, rouge tomate. J’ai secoué la tête, il lui prenait quoi tout d’un coup ? Il agissait bizarrement et je ne comprenais rien à la situation, peut-être que ça le gênait le fait qu’il ne puisse pas me taper ou je ne sais quoi, car il bossait ? Je ne sais pas ou alors il y avait quelque chose dans l’air qui agissait sur lui, après tout peut-être qu’il agit comme les chats genre quand on donne de l’herbe à chat itout.

J’ai pris mon porte-feuille pour sortir l’argent qu’il demandait, j’avais quinze euros en liquide c’était cool. J’ai donc déposé l’argent sur le comptoir quand je l’ai vu me tendre de l’argent. Eh bien pourquoi il faisait ça d’un coup ? Je l’ai regardé bizarrement, il comptait vraiment me payer, alors qu’il disait qu’il n’aimait pas les gens comme ça ? J’ai pris l’argent quand même et j’ai compté, il n’y avait certes pas le compte, mais il y en avait une bonne partie. J’ai gardé l’argent dans ma main, mais quelque chose me fit mal là dans mon cœur quand il m’a donné cet argent, je ne pensais pas qu’il le ferait, je pensais que j’allais devoir la harceler pour qu’il le fasse, est-ce que c’était un moyen de me dire « barre-toi je ne veux plus te voir ? ». J’ai soupiré et je l’ai regardé.

« Moi mignon quand j’souris ? Mon chou j’suis bien plus mignon quand j’m’occupe d’la chose dans l’pantalon d’un homme. »

Mal lui parler. Il faut faire ça peut-être comprendra-t-il la chose ? Je ne sais pas vraiment si c’est le cas. J’ai frotté mon cou et j’ai déposé l’argent sur le comptoir, je n’en voulais pas de son argent. Il pouvait se le garder, il n’était pas drôle, il mettait de côté ses valeurs pour des choses stupides. Je l’ai regardé en prenant les fleurs et j’ai simplement haussé les épaules.

« Je ne veux pas de ton argent du moment qu’il n’y aura pas la somme complète, puis ça veut dire quoi ça ? Tu mets de côté tes valeurs pour te débarrasser de moi ou bien ? »

J’ai reposé les fleurs un peu plus loin et je suis monté sur le comptoir tranquillement et je me suis approché de son visage en souriant. Puis je me suis un peu reculé, sans vraiment descendre du comptoir voyez-vous, il était vraiment tout rouge ce gars je me demandais bien ce qui le mettait dans un tel état j’espère qu’il ne va pas faire un malaise, car moi je ne sais pas gérer la chose je le dis tout de suite je le laisse en plan total !

« Tu es tout rouge tu en as conscience ? T’vas pas nous faire un malaise j’espère, car sinon moi j’te laisse-là sans aucune hésitation et ton patron te retrouvera par terre pis c’tout. »

Oui, je suis la gentillesse incarnée. Je suis finalement descendu du comptoir en prenant les fleurs et je l’ai regardé, je devais sans doute partir, mais je n’arrivais juste pas à bouger, je le fixais juste un peu déçu, j’étais déçu du fait qu’il m’ait donné de l’argent je crois et je ne comprends pas pourquoi d’habitude malgré que les gens aient des valeurs, je me fiche bien qu’ils aillent à l’encontre de tout ça, mais là j’étais…. J’étais triste qu’il ait fait ça. Je ne me sentais pas aussi bien qu’avant, j’ai regardé autour de moi, qu’est-ce que je pourrai faire pour lui faire croire que je reste ? Attends pourquoi rester ? Demande lui juste quand il termine puis c’est tout.

« Tu termines à quelle heure ? »

Boum.

© 2981 12289 0[/quote]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Quand les seins se font la malle....
» Quand les démons font face à leur destin
» Quand les Zanimaux nous font rire...
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» Quand par le destin, les bannis s'allient.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Fleuriste WALKER-
Sauter vers: