Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Quand culpabilité et destin font alliance. ◄► Angel Argawaen.

 :: Capitale :: Centre ville :: Fleuriste WALKER Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Dim 29 Jan - 3:12

「 Ai-je le droit d'y croire ? Es-tu comme moi ?  」

Feat Nikolas Wood
Je sentais bien que j’avais fait une bêtise, mais je ne comprenais pas. Pourquoi il a de nouveau l’air triste ? J’avais pourtant passé au-delà de toutes mes valeurs pour le voir sourire. Il parlait de nouveau comme ça, maintenant j’ai l’impression que c’est faussé. Pourquoi il fait ça, exprès pour m’énerver ? Pourtant, pourtant il finit toujours par agir gentiment avec moi, malgré ces paroles. Je me demande si je dois plus me fié au geste ou au mot. Attendez une seconde. Il avait dit homme ? Pourquoi pas femme ? Sans doute parce qu’il s’adressait à moi, n’est-ce pas ? Oui ne pensons pas n’importe quoi, il est clairement hétéro, sinon pourquoi me réclamer de l’argent ! Mais il l’avait refusé au final. Je ne comprenais pas. Il haussa des épaules. Il avait mal compris mon geste, c’était ça qui le peinait ? Je ne voulais pas me débarrasser de lui loin de là !

J’ai un peu honte de pensé ça, mais maintenant que c’était clair j’avais du mal. Je devais pourtant prendre mes distances, si il est hétéro je ne peux lui causer que tu tords ! En plus il n’a clairement pas aimé m’embrasser vu comment il me le reproche tout le temps. Mais une fois de plus, dois-je me fié au mot ou au geste ? Un moment seulement, j’aurais juré qu’il m’avait rendu ce baisé. Il était monté sur le comptoir et était drôlement près de moi, j’ai rougis un peu plus. Pourquoi il s’approche ? J’eu un autre frisson et ma tête me fis de nouveau un mal de chien. C’était quoi ça encore ! Tout rouge ? J’ai posé ma main sur ma joue un peu gêné, en effet je devais être proche de la pivoine. Il regardait autours de lui, sans doute voulait-il partir. Je devais vraiment le dégouter, j’ai baissé la tête.

J’suis débile d’espéré des choses. Car oui, j’aurais beau le nier une partie de moi espère que je me trompe. Sa question me fit l’effet d’une gifle. Quoi ? Pourquoi il veut savoir ça ? En général quand on demande ça c’est pour rejoindre la personne après, comme un rendez-vous ? Pourquoi il voulait un rendez-vous ? Enfin, ça n’a pas de sens ! Il veut peut-être ce vengé ? Il va me frapper ? J’ai frissonné, bon clairement il ne fait pas le point contre moi, mais j’ai pas envie de me battre avec lui, moi ! Ou alors, … Non ! Non je ne devais pas espère ! Mais là vraiment sa question. Je devais savoir !

- T’es gay ?

J’ai réalisé un peu trop tard. J’avais réellement posé la question. J’ai recommencé à rougir en essayant de m’expliquer.

- Non je veux dire ! Enfin quand on pose ce genre de question en général ! Rha oublies tu veux j’suis vraiment pas doué avec les garçons, les gens ! J’veux heu j’veux dire les gens en général pas que je sois enfin si peut-être mais heu HAHAHA ! Hm ... Oublie ok ?


Okay on a encore plein de pelles en stocks je pense que si je creuse un trou assez profond, y a moyen que j’y reste pour toujours. J’ai soupiré, cette fois j’en avais marre, c’était quoi ça merde ! J4suis une bête ! J’bouffe des trucs plus gros que lui ! Alors ça suffit d’agir en petit beta minaudant, j’allais redevenir l’homme que j’étais. J’ai tapé du poing sur la table comme pour m’en, convaincre, certes vu de l’extérieur mon geste était chelou. Mais bon faut se donner du courage !

- Bon écoute, j’vais être clair, ça me fait chier d’agir comme ça, de me sentir comme ça ! J’suis pas une pauvre minaude d’habitude, sta faute si j’suis dans cet état et ça me saoul, en plus j’me torture avec des questions à la con là ! J’me sens débile, alors moi j’suis gay et toi tu sens super bon, et tu me plaids. Voilà, j’sais que je te dégoute, mais comme ça j’l’ai dit, alors soit tu te barres soit … Pis squoi cette question qu’est-ce que tu peux en avoir à foutre de l’heure à laquelle je fini ?

Mon seigneur ce que ça peut soulager ! J’agissais enfin en mâle dominant, bon okay je lui avais surement foutus la trouille de sa vie ou alors il allait me rire au nez. J’avoue ça me ferais super mal qu’il le fasse ou qu’il parte, mais au moins je serais fixé. C’était soulageant. J’ai donc continué de le regarder droit dans les yeux, calmement. A quoi pensait-il ? D’ailleurs pourquoi il ne lisait pas dans mes pensées, il aurait été plus vite fixé. Il devait être mieux éduqué que ça. J’étais triste pour lui que ces parents soit plus là pour lui. Striste d’être tout seul comme ça. J’avais envie de l’aider. J’ai repoussé l’argent vers lui, il en avait visiblement besoin. Je voulais l’aider, je voulais le voir sourire. Vraiment.

Je revendique le jeu de mot plat-saucisse !  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
Sex, drug, vanity
Dim 29 Jan - 4:52
Je ne suis pas d'accord
#Angel
J’ai froncé les sourcils, c’était quoi cette question soudaine. Suis-je gay ? En quoi ça le regarde que je le sois ou non ? J’ai serré le sac des fleurs dans mes mains en le voyant devenir rouge, quelque chose en moi me disait que quelque chose n’allait pas que quelque chose clochait, mais je n’arrivais pas à dire quoi, je n’arrivais pas à expliquer cette chose qui me disait que j’avais fait une erreur en venant là. J’allais ouvrir ma bouche pour lui répondre quand il finit par répondre autre chose. La question ? C’est ainsi que j’ai compris qu’il avait mal interprété ce que je disais une nouvelle fois, on ne se comprenait vraiment pas, j’étais un peu triste pour le coup, je ne pensais pas que je parlais chinois à ce point.

Pourtant on semble toujours me comprendre, alors pourquoi j’avais l’impression que lui tout ce qu’il comprenait c’était tout le contraire du message que je voulais faire passer ? J’ai soupiré, j’allais me retourner pour partir quand il a cogné du poing sur le comptoir, je me suis retourné vivement pour le regarder, je ne comprenais pas son délire de faire ça, il se croit où là ? J’ai cligné des yeux plusieurs fois quand il se mit à parler.

C’était une erreur.
Oui une erreur.


Il n’y avait plus d’autre explication, je ne pouvais pas croire ce que j’entendais. J’avais limite envie de pleurer. Je me sentais vraiment mal, je ne voulais pas ça, je ne le voulais pas. Il ne pouvait pas, il n’avait pas le droit, je n’avais pas le droit de lui plaire. Me dégouter ? Mais pourquoi il parlait toujours du fait qu’il pouvait dégouter les autres ? Ce n’était pas vrai, certes il ne ressemblait pas aux autres personnes, mais il n’était pas mal dans son genre, puis il était gay et alors ? On ne va pas en mourir non plus ce n’est pas une maladie. Sa dernière phrase me fit de la peine, donc je ne pourrais pas savoir quand il finit ? C’était bien triste. J’ai soupiré et j’ai vu qu’il me tendait encore l’argent, c’est bon j’avais compris. Je devais partir, il n’avait pas besoin de me sortir tout un faux blabla juste parce qu’il voulait me voir partir. J’ai regardé les fleurs, je l’apporterai directement chez lui et plus jamais il entendra parler de moi. J’ai déposé les lys au sol et je l’ai regardé.

« Ouais j’vois l’genre. J’voulais juste savoir comme ça, j’voulais pas t’déranger plus que ça, j’avais d’autres questions, mais j’ai compris l’message scuse-moi m’sieur, j’vais partir. »

Oulà ce n’était pas bon je m’énervais, ce n’était vraiment pas bon ce n’était vraiment pas sa faute, après tout j’aurai dû m’y attendre pourquoi je ne maîtrise pas mon pouvoir ?! J’aurai pu deviner et j’aurai pu éviter cette chose, mais non moi je fais tout le contraire, je suis telle déçu. J’ai respiré un bon coup et je l’ai regardé en soupirant.

« Ecoute Angel, tu ne me dégoûtes pas, donc arrête de dire ça, tu ne me connais pas assez pour dire une telle chose. J’te plais ? J’sens bon ? C’ma faute ? Bah excuse-moi, alors… Mais tu n’as…»

J’ai arrêté de parler, je ne pouvais pas lui dire non ? Je ne pouvais pas dire que j’agissais comme un connard après tout juste pour qu’il me lâche. Je suis remonté sur le comptoir et je me suis rapproché de lui. Je l’ai regardé pendant un moment, qu’est-ce que je pouvais bien faire ? Qu’est-ce que je pouvais bien dire ? Je devais passer pour un connard de service normalement, je pourrai lui rire au nez ? Oui je pourrai tout simplement faire ça et partir comme ça il me détestera pour toujours. J’ai regardé les billets que j’écrasais avec ma jambe, pourquoi il me donne quand même ça, je fais tant pitié ? J’ai posé doucement ma main sur sa joue, il n’aimait pas qu’on le touche, il va sûrement être en colère après ça. C’est une bonne chose, que la colère fasse parti de notre relation, qu’il me déteste au lieu que je lui plaise, puis sans vraiment comprendre pourquoi je suis venu l’embrasser, juste quelques secondes, juste un instant. Puis je me suis reculé en réalisant. Merde. Je suis descendu en vitesse du comptoir et je l’ai regardé.

« Dis pas que j’te plais. »

Je lui ai balancé les billets qu’il m’avait donné tantôt dans la figure et si je lui faisais ressentir ce que je ressentais quand on me donnait de l’argent ?

« J’suis qu’une pute après tout. »

J’ai pris mon sac de lys et je suis parti sans un mot. Je me sentais mal d’avoir fait ça, mais c’était pour son bien, pour qu’il laisse tomber et là normalement ça devrait le faire, enfin j’espère. Bon maintenant direction son studio au moins j’y dépose et pouf je pourrai en finir.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Quand les seins se font la malle....
» Quand les démons font face à leur destin
» Quand les Zanimaux nous font rire...
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» Quand par le destin, les bannis s'allient.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Fleuriste WALKER-
Sauter vers: