Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le hasard fait des choses étranges. ◄► Angel ARGAWAEN.

 :: Capitale :: La plage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
En ligne Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Ven 20 Jan - 23:30




Winter is comingOn peut vivre, on peut mourir. On peut jouer à des jeux sans vraiment regarder ce qui va arriver. On peut ignorer ce qu'on ressent, il se peut même qu'on passe à côté du plus important, mais on ne s'aperçoit que trop tard de ce qu'on a loupé dans la vie.Il n’y a rien de plus beau que la neige quand on sait qu’on ne va sans doute pas la voir longtemps.

Il était bientôt 18h, j’étais dehors. J’attendais mon client comme d’habitude. La ville était vêtue de son manteau de blanc. J’avais donc mis un manteau et une écharpe, mon bonnet bien placé, je pouvais donc aisément me balader sans avoir trop froid. Je regardais le ciel qui était sombre maintenant, j’ai fermé les yeux un instant, c’était calme, personne ne restait dehors par un temps pareil surtout quand il faisait sombre. J’ai senti mon téléphone vibrer et je l’ai regardé.

La plage.

Ce client avait des goûts bizarres en matière d’endroit, mais je n’allais rien dire après tout le client est roi, puis du moment qu’il me donne mon fric tout va bien. J’ai donc marché vers la plage, j’y suis arrivé vers 18h20. J’avais pris le bus et étant donné que je n’étais pas loin de base de la plage je n’avais pas mis beaucoup de temps, je suis descendu du bus et j’ai pu apercevoir la mer. L’eau semblait figée, mais qu’elle douce ironie, on le sait tout que ce n’était pas le cas. J’ai mis un pied sur ce qui aurait dû être le sable, mon pied s’enfonçait dans la neige, j’étais étonné que la neige ait tenu sur le sable, mais en ce monde plus rien ne m’étonne. J’ai envoyé un message pour savoir quand il arrivait. Il me répondit qu’il était déjà là, alors j’ai demandé où, une fois expliqué je me suis rendu vers le lieu. Il y avait beaucoup de lumière dû aux éclairages donc je pouvais y voir, mais plus j’avançais, moins la lumière était présente.

Je l’ai aperçu, je suis venu vers lui et il m’a embrassé. Il ne perd pas de temps, il était froid. Il voulait sûrement se réchauffer, quel idiot d’avoir choisi un lieu comme celui-ci. Après lui avoir tapé le cul comme à mon habitude, je lui ai demandé ce qu’il voulait qu’on fasse dans un tel endroit. Il m’expliqua qu’il voulait voir une fleur très rare ici, j’ai froncé les sourcils, pourquoi ne pas y aller avec sa femme pour faire ça ? J’étais une Castor déguisé en soubrette dansant la javanaise pas une baby-sitter d’hobbies chelou. Je l’ai quand même suivi en soupirant. Il s’approcha d’un lieu, mais il revint vers moi en courant. C’était bien rapide, il me donna mon argent et il partit en courant encore une fois. Eh bien ce fut le rendez-vous de client à professionnel le plus rapide de la semaine et sans sexe en plus, j’en étais presque étonné. Foutant l’argent dans mes poches j’allais repartir quand soudainement une envie soudaine de savoir ce qui l’avait fait fuir me vint à l’esprit.
Je me suis approché en gardant les mains dans les poches en regardant de droite à gauche. Rien dans les parages, je me suis approché un peu plus et j’ai vu des barrières. Il y avait un petit écriteau avec le nom de je ne sais quoi dessus, je me suis penché pour voir des plantes, sans doute était-ce ça ? J’ai reniflé un bon coup et j’ai penché la tête, bah il avait fui pourquoi cet idiot ? J’ai tourné la tête et j’ai vu une masse au loin, beh allons donc qu’est-ce que c’était ? Je marchais dans les traces de pas déjà faites et je me suis rapproché tout doucement, mais tellement doucement je m’étonnais moi-même, malgré le fait qu’on pouvait m’entendre avec le bruit de la neige qui « craquait » sous mes pas.

Une silhouette.

C’était donc quelqu’un ici. C’était donc une personne qui avait fait fuir mon rendez-vous ? Bah allons donc, il avait intérêt d’avoir une bonne excuse d’avoir fait fuir mon client et le client avait intérêt à avoir eu la peur de sa vie pour une bonne raison ! Je me suis approché et accroupi, genre l’air de rien sans regarder la personne. J’ai fixé les fleurs…. Qui brillaient ? Waouh que de beauté. Je fixais les fleurs et j’ai pris la parole.

« Tu as fait fuir mon rendez-vous, j’espère que tu as eu une bonne raison d’faire une telle chose. »

Je ne le regardais pas pour une chose, on ne sait jamais s’il fait vraiment peur et qu’il a du sang sur lui ! Quoi que dans les deux cas je suis dans la merde. J’ai baillé en fixant les fleurs, puis j’ai tourné légèrement mon regard vers lui. Hum on était un peu dans l’ombre, mais sa tronche me disait un truc. Mais quoi je ne sais plus.

[PS : Le client a juste vu une forme vers les fleurs et il a pris peur ! Angel n’a rien fait de bien méchant il était juste là on va dire, si ça ne va pas je pourrais changer o/]

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Sam 21 Jan - 0:07
Meeting- pieds dans la neige. -

Angel Argawaen

Nikolas Wood


Bellacroix. Une douce fleure blanche au bouton d’un bleu azuré, doté de bioluminescence, capable de soignée tous les maux. Plante protégé. Ethan ne m’avait pas donné beaucoup plus de détail à propos de la fleure que je devais trouver, dessiner et décrire. Moi qui pensais le travail de fleuriste ennuyeux, j’étais loin de me douter que je devrais sortir me les geler à des heures pareilles ! Mon souffle formait un petit nuage devant ma bouche, tant dis que je soufflais sur mes mains devenus rouges à cause du froid. J’ai tiré un peu plus sur le long pull gris que j’avais enfilé sans prendre garde. Il n’y avait pas grand monde dans les rues, que ce soit le noir ou le froid, j’étais surtout dans un coin assez isolé, non loin de la plage. C’était une plante de sable me semble-t-il, je n’étais pourtant pas sûre de la trouvé, mais bon si je n’allais pas au moins voir, je me ferais taper sur les doigts donc.

Le vent soufflait de plus en plus, la morsure du froid me fit frissonné, j’étais plus qu’à deux pas de la plage. La neige avait envahis le sable et l’eau semblait figée comme dans un rêve, je suis resté un moment tranquille à regarder ce spectacle, c’était vraiment beau. J’ai sourie pour moi-même, beau certes, mais j’avais froid. Quel idiot je fais de toujours m’habiller n’importe comment, sans jamais faire attention à la météo ! J’ai finalement mis le pied dans la neige, il y en avait une bonne couche. J’avais envie de me rouler dedans et d’y laisser ma trace, mais pas sûr que ce soit le moment, ni l’endroit pour ça, j’ai réprimé mon instinct et j’ai commencé à marcher. Une lueur attira mon regard. Je me suis approcher, il y avait des barrières et un écriteau, en me baissant j’ai pu le frotter avec ma manche pour en écarter le givre. Bellacroix, je ne m’étais pas trompé ! J’ai sorti le petit carnet que j’avais en poche et je suis resté à croupie pour l’y dessiner, la décrire, y noter mes impression, son odeur.

Quelle odeur ! Mais. J’ai tourné la tête de côté, ce n’était pas la fleure que je sentais, j’ai baissé les oreilles et me suis relevé quand j’ai vu un type s’approché, puis se figé. Nous sommes restés deux secondes à nous regarder et il prit la fuite. J’ai posé une main sur ma corne en soupirant, j’aurais vraiment du mettre un bonnet, moi… Puis merde c’était vexant aussi comme réaction, savent plus dire bonsoir les gens de nos jours ! J’ai grogné, les oreilles toujours baissé et j’ai fait deux pas de côté pour voir la fleur sous un autre angle, j’avais du boulot j’avais qu’à ignorer ce mec. Mais de nouveau une douce odeur m’attira. J’ai tourné la tête, me relevant, il me voulait quoi lui ? Encore un qui ne savait pas dire bonsoir. J’ai tiqué de la langue rangeant mon carnet. Il ne sentait pas l’humain, mais je ne pouvais déceler sa race, il était d’un banal physiquement. Je me suis approché d’un pas, bien que son visage plongée dans la douce lumière de Bellacroix fût vraiment un beau spectacle, j’ai penché la tête de côté.

- Bonsoir. Quand on est poli, c’est ce qu’on dit en premier. Monsieur ~ Quand à votre cher ami la politesse ne lui est pas souffler non plus, fuir au regard des gens est grossier. Et vexant.


Cette odeur m’étais étrangement familière, mais je ne pouvais me rappelé d’où. Pourquoi, j’avais une bonne mémoire pour ce genre de chose d’habitude ! J’ai froncé le nez, c’était un peu perturbant comme situation, mais clairement le voir accroupie me situait sa nature. Bien j’étais toujours plus à l’aise face au beta. J’ai soupiré en tapant de la queue, geste de suite regretté car j’avais encore plus froid maintenant qu’elle était recouverte de neige ! Non mais quel con !  Jl’ai de suite pris en main, la grimace au visage, pour la réchauffer un peu. On ne se rends pas compte des petits choses compliqué de notre vie parfois ! J’ai à nouveau fixé le jeune homme, il avait vraiment l’air humain, ça me perturbait aussi. J’aime pas être perturbé.

- Tu sens bon. Mais t’es pas humain malgré tes apparences. Distorïel ? Armadiel peut-être ?

J’ai lâché ma queue pour croisé les bras en penchant de nouveau la tête. J’avais beau le regarder je ne voyais vraiment pas. Puis j’ai plongé mes yeux dans les siens, pourquoi j’ai autant l’impression de l’avoir déjà vu quelques part moi ? Un gout étrange envahis ma bouche, comme pour répondre au souvenir.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Sam 21 Jan - 0:37




Winter is comingOn peut vivre, on peut mourir. On peut jouer à des jeux sans vraiment regarder ce qui va arriver. On peut ignorer ce qu'on ressent, il se peut même qu'on passe à côté du plus important, mais on ne s'aperçoit que trop tard de ce qu'on a loupé dans la vie.Han, il s’était relevé, j’étais petit d’un coup. Je n’aimais pas ça déjà que j’étais petit de base je dois bien l’avouer. Mais au moins là il ne le verrait pas tout de suite.  Il s’approcha, je l’ai fixé. Beh les réponses étaient en option chez lui ? Ah non. Voilà qu’il me faisait limite un cours sur la politesse. S’il savait. Il a fait fuir mon client je ne vais pas être tout gentil. Il vient de me pourrir la soirée en même pas deux minutes. Mais au moins maintenant je savais pourquoi il avait fui et franchement il craint l’autre. Regarder quelqu’un dans les yeux et fuir quel idiot comme si ce gars allait le manger, les fleurs faisaient assez de lumière pour que je puisse le voir. C’était vraiment pratique ces plantes, je comprends mieux pourquoi il était venu là l’autre débile.

Son visage me disait vraiment, hum réfléchissons deux minutes où est-ce que je l’avais vu déjà ? Je suis sûr que je l’ai déjà vu quelque part, sinon je n’aurai pas cette impression. Ce n’était pas un client déjà je m’en serai rappelé. Ce n’était certainement pas un voisin là aussi je m’en serai rappelé, ce n’était pas un gars croisé dans la boulangerie du coin, ni au restaurant. Ce n’était certainement pas un membre de ma famille (on ne sait jamais après tout). Un individu que j’aurai croisé au hasard ? Non, il ne m’aurait pas tant marqué si ce n’était que ça. J’ai un peu sursauté en entant un truc frappé contre la neige, j’ai bien cru qu’il se cassait la gueule le con, mais non c’était juste une.. Une queue ?! J’ai penché la tête pour bien le fixer. Oui ce gars je pense savoir où je l’avais vu.

Sa voix aussi me disait quelque chose, quelque chose de familier même si je n’avais entendu qu’un murmure je pourrais reconnaitre la voix. Alors que je potassais dans mes réflexions j’ai entendu un « tu sens bon » ah oui comme ça ? Heureusement que je sentais bon d’un côté. Je me suis relevé pour le fixer droit dans les yeux et pour être à sa hauteur, arf il me dépassait tout de même d’au moins cinq centimètres voir sept centimètres j’étais fort triste ! Mais bon ça me changeait des gars qui faisaient 1 m 85. Mais moi du coup ça ne laissait pas beaucoup de choix, sauf si j’avais oublié de grandir.

« Je ne dis pas bonsoir à ceux qui gâchent mes rendez-vous. »

J’ai fixé sa queue. Je me suis rapproché pour mieux le voir et j’ai souris. Je me suis reculé d’un pas par la suite et j’ai croisé les bras un peu comme lui du coup et je me sentais victorieux. C’était le gars complètement shooté que j’ai vu à l’hôpital quand j’étais en consultation chez mon Doc’ ! Ouais celui qui lui a sauté dans les bras comme un je ne sais pas quoi, ouais j’avais bien rigolé ce jour-là, la tête du doc, j’aurai tellement tout donné pour revoir son expression. Du coup c’était fort marrant de le recroiser, je ne pensais pas que ça allait arriver de si tôt tiens, j’ai des chances pour rencontrer des gens moi.

« Louper chéri. J’suis aucun des deux. J’suis humain. Mais content d’savoir que j’sens bon. »

Quoi ? Je n’ai pas envie de lui dire que je suis mentanel. Puis ça serait enlever le bonnet pour qu’il voit que je le suis vraiment et je n’avais pas envie. J’ai décroisé les bras et j’ai frotté mes mains. Si on jouait un peu avec lui ? Oh oui ça serait tellement marrant de jouer un peu bon on a une chance sur deux pour qu’il se rappelle de moi, mais on va garder l’hypothèse qu’il nous n’a pas reconnu.

« Tu étais plus mignon la dernière fois que j’t’ai vu. »

Quel connard je suis, mais il a gâché mon rendez-vous non donc autant lui faire payer gentiment tout de même, on ne va pas s’attirer des ennuis ici, surtout avec cette neige. J’ai d’ailleurs donné un petit coup de pied dans la neige et pouf y’en a eu sur les jambes de notre bel inconnu, car oui dans un sens il n’est pas mal. J’ai lâché un petit oups tout sourire. Genre « pardon, mais pas trop ». Vous voyez le genre ? Non ? Bah moi oui.
Pff j’irai envoyé un sms à l’autre débile d’être parti comme ça, je suis peut-être une pute, on a une relation client – professionnel, mais tout de même il aurait pu éviter de partir comme ça, imaginez ça serait un serial killer il m’aurait laissé tomber comme ça. Quelle honte.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Sam 21 Jan - 0:58
Meeting- pieds dans la neige. -

Angel Argawaen

Nikolas Wood


J’ai sentie tout mon corps se raidir quand il s’approcha d’un pas pour me fixer. Allons bon, il allait ce barré en courant lui aussi ? Il était toujours plus petit que moi, même une fois relevé, il recula d’un pas ce qui me détendis. Son mensonge était puéril, je sentais très bien qu’il n’était pas humain, et mon flaire ne me trompe jamais, alors pourquoi me mentir ? Il avait honte ? Il était mêlé ? J’ai tiqué de la langue en soupirant. Je n’aime pas qu’on me mente, c’est impolie, bon je l’accorde dans un sens je suis censé me présenter en premier était Alpha des deux, mais sérieux faut être aveugle pour pas deviner de quel race je suis quoi ! J’ai baissé les oreilles, j’allais répliquer mais sa phrase me coupa nette. Comment ça ? Il me connaissait ? J’ai relevé les oreilles méfiants, il ne mentait pas ça se sentait, il paraissait trop heureux de la situation qui plus est. Il envoya ensuite de la neige sur mon pantalon ? Non mais il joue à quoi là le soumis ! J’ai grogné de façon bestiale, rabaissant les oreilles. J’aime pas le manque de respect, je me suis donc approcher et je lui empoignée au col pour le soulever à ma hauteur, droit dans les yeux.

- Ne joue pas à ça avec moi Beta ! J’sais que tu me mens, tu sens vraiment pas l’humain, et j’te connais pas alors me parle pas aussi familièrement !

J’lai relâcher et j’ai reculé d’un pas épousant mon pantalon au passage. Non mais je vous jure les jeunes ont vraiment plus aucun respect ! S’il était pas Beta j’laurais sans doute défoncer, mais bon je respecte les lois matriarcale ET je ne suis pas sur mon territoire, c’est donc une chose à ne pas faire. J’me suis passé une main dans les cheveux, quand ce gout me revient de nouveau en bouche. C’était comme cette animal chelou que j’avais bouffé une fois ! Il avait lui-même bouffé une plante et j’avais … J’ai froncé les sourcils, sans comprendre. Pourquoi ce souvenir me revenait en bouche ? J’ai à nouveau fixé le jeune homme en face de moi. Non, cette fois-là je n’avais vu que mon médecin, un alpha balafré super grand tout musclé, clairement pas le type que j’ai en face de moi quoi. C’était même le contraire du type en face de moi. J’ai à nouveau tiqué de la langue.

Maintenant que j’y repensé, mon geste était pas polies, j’espère qu’il n’est pas sous protection, mais bon je ne pense pas, son odeur me l’aurait dit. Bien que dans le doute. Je me suis approché de lui pour le reniflé un peu mieux puis j’ai sourie victorieux. Menthanel ! Ha oui cette fois j’étais certain, ils avaient cette odeur sur eux, puis y avait aussi un truc plus chimique. Allons bon un drogué ? En joie je déteste ce genre de personne. J’ai reculé d’un pas m’étirant au passage avant de frissonner, ma queue avait à nouveau éraflé la neige. Bordel faut que je pense à lui foutre un pompon à celle-là ! J’ai finalement balayé toute mes pensées d’un revers de la main. Concentration Angel !

- Menthanel. Tu vois ça servait à rien de mentir ? J’le sens, et mon odorat est parfait, j’peux aussi sentir ce truc chimique sur toi. … Heeurf bon moi c’est Angel, j’men bats la queue de ce que tu peux faire ici, mais là j’ai du boulot tu vois ?

J’avais dit ça d’une voix très calme au final, j’suis fier de moi tiens ! Pour une fois que je reste calme ! Mais il n’avait plus intérêt à me manquer de respect où j’allais me fâcher ! J’étais pas certaine que lui parler de mon boulot soit une bonne idée en soit. Surtout que là j’avais l’air de tout sauf de travaillé, autant vous dire que niveau crédibilité y a mieux…



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Sam 21 Jan - 1:24




Winter is comingOn peut vivre, on peut mourir. On peut jouer à des jeux sans vraiment regarder ce qui va arriver. On peut ignorer ce qu'on ressent, il se peut même qu'on passe à côté du plus important, mais on ne s'aperçoit que trop tard de ce qu'on a loupé dans la vie.« Un, deux, trois… Action ! ♥ »

Il prenait trop la confiance le gars là. Alors qu’il me soulevait sans prévenir j’ai posé ma main rapidement sur son bras. Je ne touchais presque plus le sol ouh, que de bonheur. Beta ? Allons bon le gars croit qu’il peut me foutre dans une catégorie comme ça, car il est un galaïel ? Non, je ne suis pas con. Je l’avais reconnu la première fois et la deuxième fois du coup. Je traine trop avec les races pour ne pas savoir qui est quoi maintenant. Il ne semblait pas me reconnaitre, c’était donc parfait. Il m’avait relâché, j’ai remis mon manteau comme il faut, puis j’ai baillé. Oh oui je n’avais pas eu peur, car j’ai l’habitude. S’il pense être le premier à me soulever ainsi, il se trompe.

Il s’était de nouveau rapproché, il voulait quoi encore ? Il n’arrêtait pas de me renifler et ça commençait à me saouler sérieusement. Pour qui Monsieur se prenait ? Il se croit tout permis, car c’est un galaïel ? je déteste cette race de toute manière, mais t’inquiète chéri que je n’ai pas fini de jouer avec toi. S’il ne se souvenait pas de moi, il devrait se souvenir de son doc’ et de mon doc’ non ? Je pense que oui et si on jouait sur ça ? Roh oui jouons et détruisons son égo de merdeux. Oui il venait de me mettre en colère. Han il avait deviné ma race quel dommage, mais bon du moment qu’il ne m’oblige pas à retirer mon bonnet je me fichais bien qu’il sache ma race ou non. « Mon odorat est parfait », ça va ses chevilles vont biens ?

Ce truc chimique.

Ah. Ouais. C’était bizarre ça par contre, je me suis reculé d’un pas. Je n’aimais pas ça. Cette odeur, c’est sûrement une odeur que je ne voudrais jamais sentir. Oui jamais. Angel ? Boulot ? Il me fait une boutade là n’est-ce pas ? Je suis resté là où j’étais et je l’ai fixé en souriant. Bon qu’est-ce que je sais sur les Galaïel déjà ? Ah oui le truc beta, Alpha, autant le ressortir. Beh ouais chéri. J’connais pas vraiment le système, mais bon sans doute que si je suis Beta et qu’il m’a chopé comme ça, c’est qu’il était Alpha, ouais comme un animal quoi.

« Oh tu as deviné ma race l’Alpha bravo. Mais arrête de me renifler s’il te plait sinon j’porte plainte pour agression sexuelle et ça pourrait aller loin, j’ai des relations mon chou. »

Je ne mentais pas. J’avais réellement des relations et je pourrai faire passer ce geste pour une agression sexuelle si je le souhaitai. Il n’avait qu’à bien se tenir le bichon. Je me suis frotté les mains et je me suis baissé pour prendre de la neige dans ma main et j’en ai fait une boule de neige. Ouh qu’allais-je en faire ? Ceci était la bonne question. Je la gardai dans ma main et je l’ai regardé.

« On se connait. On s’est croisé chéri et tu étais dans un état si pitoyable que j’aimerai que tu te foutes à genou pour pas que j’aille parler de ton moment de faiblesse à tous les alphas des environs. »

Ouh oui une belle attaque je faisais là. Suis-je méchant ? Oui bien sûr. Est-ce que je lui manque de respect ? Bien sûr que oui après tout j’étais comme ça, je ne pouvais pas faire autrement, j’aimais faire ce que je faisais. J’aimais jouer un peu. J’aimais faire le con. J’ai pris la boule de neige dans mes mains et je l’ai lancé sur le côté ne touchant pas Angel. Mais si j’avais voulu j’aurais pu lui lancer dans la tronche. Je me suis rapproché.

« Ah ouais tu bosses sur quoi ? Sur comment avoir du respect, alors que tu fais le connard avec les gens en les traitant de beta ? C’est loupé. »

Parfois je crains je le sais. J’ai tourné la tête vers les fleurs, peut-être bossait-il sur ça en réalité ? Une fleur qui s’illumine dans le noir ce n’était pas tous les jours qu’on voyait ça. Je ne me présentais pas, il n’avait pas besoin de savoir mon nom après tout. Je voulais juste jouer avec lui, donc pas besoin de faire les trucs de politesse pour se présenter. Ce n’était pas important loin de là. Je me suis reculé pour ne plus être trop proche de lui. J’ai fait un trait avec mon pied dans la neige. S’il n’est pas con, il comprendra qu’il ne devra pas dépasser ce trait au risque d’avoir des ennuis.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Sam 21 Jan - 1:51
Meeting- pieds dans la neige. -

Angel Argawaen

Nikolas Wood


Il se recula d’un pas. J’aimais mieux ça, qu’il reste loin de moi, son odeur me perturbait trop. Il me souriait d’une façon qui n’annonçait définitivement rien de bon. Il me voulait quoi à la fin ce mec avec ces insinuations sur une éventuelle rencontre, j’lui avais tapé dans l’œil ou quoi ? Alpha, instinctivement je me suis redresser, pour mieux apprécier les quelques centimètres que je lui prenais. Agression sexuelle, allons bon c’était du grand n’importe quoi qu’il me faisait là. J’ai tout de fois baissé les oreilles, j’avais déjà un avertissement du conseil à cause de ce putain de Nighteël et de ce putain de tigre protéger. J’devrais peut-être me radoucir, mais son attitude me pousse sur la défensive ce n’est pas de ma faute ! Il jouait avec de la neige à présent. Bien si tu veux l’ami … Ses paroles me mirent la puce à l’oreille. L’hôpital, c’était donc bien ça ? Pourtant je ne me rappelais pas de lui, j’avais été ramené par mon médecin et ..

Ha oui j’me rappel vaguement avoir à moitié agressé un autre médecin, il aurait assisté à ça ? Mes joues se rosirent quelques peu. Rho la honte c’est pas digne d’un mâle dominant ça ! Mais oui faut que j’arrête de manger n’importe qui moi ça me réussit vraiment pas ! Le reste de sa phrase me tiqua finalement. Attends, il avait dit quoi là ? Il lança finalement la boule qui encore heureux pour lui ne me toucha pas. C’était trop là ! Il me cherchait vraiment ! Dès qu’il se rapprocha je compris que ce petit beta était sur la défensif et qu’il cherchait visiblement à m’énerver. Le pourquoi de la chose m’échappe, mais il allait être servi ! Je suis du genre réactif à la provoque, aussi basse soit elle ! Il recula finalement, un peu trop tard pour lui ? J’ai grogné et je lui ai sauté dessus pour l’étaler par terre. Pur instinct que voulez-vous je ne supporte pas qu’on remette ma dominance en doute ! J’ai entendu un grand fracas et la pénombre nous envahis. J’ai blêmis de suite, ho non… Je me suis relevé à moitié, on avait atterrie sur la barrière qui elle-même avait atterrie … Bellacroix ! J’ai blêmis un peu plus.

- Et merde ! Bordel le conseil va me tuer cette fois !

J’avais pensé à voix haute, mais tant pis ! J’avais déjà eu une répriment parce que j’avais légèrement à moitié mangé une espèce protéger, j’men était sortie avec un avertissement en jouant sur les règles de base u territoire et ma race, mais là j’avais absolument aucune excuse ! J’ai réalisé ensuite que j’étais à moitié couché sur le Mentanel. C’était ça faute ! Entièrement… J’ai soupiré en me relevant avec difficulté, j’m’étais défoncer le bras dans mon accès de rage. J’n’osais même pas regarder les dégâts provoquer sur la plante. Pire que le conseil, Ethan allait me tuer lui aussi ! Oui bon pire que le conseil, peut-être pas, mais le résultat restait le même ! Oreille baissé je commençais à devenir nerveux et ça devait ce voir. Bordel pourquoi je cède toujours comme ça moi ! J’sais pas me contrôler un peu merde quoi ! J’ai fixé el garçon à la fois de colère et d’angoisse. Il n’hésiterait pas à me dénoncer.

- Tu as vu ! Tu te rends pas compte c’est la deuxième espèce en voie de disparition que je bute cette année ! Ils vont … RHAAAA !

J’ai fait un tour sur moi-même de nouveau hors de moi puis je me suis approché de lui en le tenant par les épaules. C’était pas logique son comportement, il devrait s’en fiche ! Pourquoi s’attarder comme ça sur moi c’est louche ! Okay je lui ai ruiné son rendez-vous, mais quand c’est comme ça on part juste en boudant, on n’accorde pas assez d’attention pour ce fâché ! C’était pas logique, j’aimais pas ça !

- Pourquoi tu m’as provoqué comme ça ! T’a l’air de connaître nos règles, tu savais pertinemment que j’attaquerais face à un comportement dominant alors merde pourquoi ?! J’suis si important à tes yeux que tu te sens obliger de jouer avec moi comme ça ! T’es con ou quoi ?! Toi aussi tu peux avoir des problèmes maintenant !

Cette réalité me frappa et je l’ai lâché pour reculer d’un pas. Il risquait aussi d’avoir des problèmes ! C’était idiot, il n’y était pas pour grand-chose, si son débile de pote … je devais me calmer, sans doute que si j’expliquais au conseil qu’il passait juste par là… Oui ça n’allait pas arranger mon cas, mais au moins il serait sorti d’affaire. J’ai baissé un peu plus les oreilles en soupirant. Pourquoi j’me donnais cette peine au juste ? J’étais pas logique non plus. J’ai reniflé mon pull, j’avais son odeur sur moi maintenant. Il sentait vraiment bon ce mec… J’ai rougis malgré moi à cette pensée, bordel c’est un Mentanel j’dois faire attention à quoi je pense en plus !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Sam 21 Jan - 2:31




Winter is comingOn peut vivre, on peut mourir. On peut jouer à des jeux sans vraiment regarder ce qui va arriver. On peut ignorer ce qu'on ressent, il se peut même qu'on passe à côté du plus important, mais on ne s'aperçoit que trop tard de ce qu'on a loupé dans la vie.Oh. Il n’avait donc pas compris, sans vraiment comprendre j’avais fini par terre, dans la neige. Brrrrr, c’était froid, mais il y avait un truc plus dur et ça faisait un mal de chien. Mais on était dans l’ombre. On n’avait plus aucune lumière, est-ce que c’est ce que je crois ? Je pense que oui.  Oh il parlait du conseil. J’en suis sûr qu’il avait déjà eu des ennuis. C’est tellement jouissif d’un côté. Je pouvais en faire ce que je voulais. Il s’était relevé, j’ai essayé aussi, mais j’ai préféré rester assis pour le moment. Je l’ai écouté déblatéré pendant un moment sans vraiment m’intéresser à ce qu’il disait. Il voulait que je lui dise quoi ? C’était sa faute s’il avait niqué cette fleur pas la mienne, je m’en branlais j’avais rien fait dans cette histoire je pourrai faire croire qu’il m’a agressé sans aucune raison en plus du harcèlement sexuelle, il allait en prendre pour son grade le gamin, il allait vite comprendre qu’il ne faut pas me faire chier.


Je l’ai vu se tourner une nouvelle fois, il s’est rapproché et il m’attrapa par les épaules, il voulait faire quoi encore ? Me frapper de nouveau ? Quel idiot. Je l’ai écouté attentivement, j’ai l’air de connaître les règles, ouais, mais j’en ai juste l’air. Je savais qu’il allait réagir au quart de tour, ce n’était pas comme si je ne m’en doutais pas. Moi avoir des ennuis ? Il peut toujours courir, je m’en sors toujours, c’est ainsi. Jamais je me fais attraper, jamais je me sens observé, jamais on n’arrive à me relier à quelque chose, je suis qu’une ombre qui arrive à faire tout ce qu’il veut, sans attache personne ne peut dire des trucs sur moi, personne ne me connait, je suis le HellBoy en plus discret.

Je l’ai poussé finalement super fort pour pouvoir me relever. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi je faisais ça, personne ne pourrait jamais comprendre. J’ai secoué mes vêtements, ils étaient mouillés à cause de la neige super si je tombe super malade je vais dire quoi à Alfredo moi ? Ouais pardon j’annule encore mon rendez-vous, car un gros débile d’Alpha m’a foutu par terre pour cause il ne sait pas contrôler sa colère de mes deux ?

« Je m’en fiche de ta plante, de tout ce que tu dis, des ennuis que tu peux avoir ou non. Tu as gâché mon rendez-vous pour ça que j’comptais te pourrir la soirée. Puis c’vrai quoi s’tu veux pas avoir d’ennuis ne réagit pas comme ça. S’rtout j’peux encore dire que tu m’as agressé sans aucune raison et tu en prendras pour ton grade. »

Je l’ai regardé il avait vraiment l’air nerveux. Le pauvre il avait tant peur que ça d’aller voir le conseil ? En même temps on aurait tous peur surtout si on avait déjà fait une bêtise comme lui, je ne sais pas pourquoi, mais d’un coup je me disais que je pouvais essayer de l’aider juste comme ça, sinon mon jeu finira bien vite. Je me suis baissé pour regarder la barrière, j’ai pris le téléphone pour nous faire un peu de lumière et j’ai lu l’écriteau de la plante, j’ai lu que quand quelque chose tombait dessus elle se foutait dans la neige, donc elle survivait. J’ai souris et je me suis levé en mettant la lumière de téléphone vers Angel.

« Il est écrit que tu encours la mort pour avoir ruiné cette plante. En plus du fait que j’ai mal au dos maintenant je dois avoir des bleus.  Ouh le conseil va adorer quand j’irai te dénoncer. Tu es si marrant.»

J’ai souris. Puis après j’ai éclaté de rire, bon dieu c’était tellement marrant. J’ai remis mon téléphone dans ma poche en secouant la tête et je me suis retourné de nouveau et je me suis baissé encore une fois pour relever la barrière, elle ne tenait plus des masses, mais j’ai réussi à la faire tenir comme il se doit et là la lumière des fleurs revint peu à peu. Je me suis donc retourné une nouvelle fois vers Angel tout sourire de ma trouvaille et je me suis tapoté l’épaule tout seul comme pour me féliciter.

« Non en fait je rigolais, ça dit que cette fleur se cache quand quelque chose tombe sur elle. Du coup elle survie, voilà tu n’auras pas d’ennuis et j’en n’aurai pas non plus. Tu n’es pas important à mes yeux sache-le, tu n’es rien. Tu es juste celui qui vient de gâcher ma soirée et du coup je voulais te le faire payer. »

Je lui ai montré mes vêtements en soupirant, c’était froid, je le sentais. J’ai limite grogné. Puis j’ai passé une main dans mon cou et j’ai frotté mes mains par la suite et je me suis décalé pour que la lumière des fleurs aille sur lui. J’ai regardé de droite à gauche. Puis je me suis rapproché de lui doucement et je me suis mis sur la pointe des pieds pour venir lui murmurer.

« J’me nomme Nikolas chéri. J’suis l’gars qui t’a vu dans un état pitoyable à l’hôpital, tu as sauté sur mon doc’. »

Je me suis de nouveau reculé refaisant encore une ligne dans la neige, en espérant que là aussi il comprenne cette fois qu’il ne devrait pas traverser cette dernière. J’ai croisé les bras et j’ai entendu du bruit au loin des gens qui rigolaient bien fort tout le monde pouvait les entendre j’ai mis ma capuche sur ma tête et j’ai baissé la tête, je n’aimais pas quand il y a du monde qui venaient, alors que j’étais seul avec un gars qui semblait en faire qu’à sa tête. En plus si ce sont ses potes je fais comment ? Hum.. Trop dangereux.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Sam 21 Jan - 3:01
Meeting- pieds dans la neige. -

Angel Argawaen

Nikolas Wood


J’ai failli trébucher quand il m’a poussé, mais plus que ça tout mon corps c’était raidit sous le contact de ces mains. Je n’aime pas ça, je n’aime pas qu’on me touche ! J’eu un frisson, n’y pense pas Angel ! J’avais des problèmes bien pires à régler d’ailleurs. Ces paroles me collèrent sur place. En effet, j’allais avoir de gros gros problème si il racontait en plus que je l’avais agressé, ce genre d’acte raciale peut être sévèrement punis, j’ai baissé les yeux. J’men sentais super mal d’un coup. Je ne savais pas comment me sortir de là, j’ai passé une main dans mon cou gêné, j’étais un peu perdu. J’avais même pas un pote pour venir prendre ma défonce ou attesté que j’étais pas un mauvais gars dans le fond. C’était la merde ! Je l’ai vu s’agiter, mais je gardais les yeux rivé vers le sol. Peut-être que je pouvais le soudoyer ? J’avais pas énormément d’argent, mais j’avais touché une assurance de l’incendie que je gardais depuis, peut-être cela lui suffirait ?

J’ai frissonner, j’aimais vraiment pas me sentir victime à ce point. Je reçus une lumière de GSM en pleine face et je fis barrage de ma main. Il jouait à quoi là, comme si j’me sentais pas déjà assez coupable ! Dire que j’ai voulu prendre sa défense ! Qu’est ce qui me prenait à la fin ?! Des bleus ? J’ai relevé le visage surpris, j’lui avais fait mal à ce point ? C’était pas voulu ! J’pensais qu’il atterrirait dans la neige, j’voulais pas le blesser ! J’ai voulu m’excuser mais de nouveau il parla, et cette fois je suis resté bouche bée. Elle n’avait rien ? J’l’avais pas tué ? J’ai sentie tout mon corps ce relâcher, God j’étais si soulager ! Il c’était donc foutu de moi, d’un côté j’étais un peu rassuré, il n’avait pas dit tout ça sérieusement ! En regardant ces vêtements mouillés et ça façon de ce caché face au bruit des gens, j’ai senti comme un pincement. J’étais responsable de tout ça… J’ai soupiré. Il c’était finalement présenter c’était déjà ça, je voyais ça comme une preuve de respect et donc comme un genre de pardon ? On va dire que oui. J’me suis gratter une corne.

- Tu m’as foutus la trouille Nikolas, j’ai déjà eu des problèmes avec le conseil, j’ai vraiment cru que t’allait me foutre dans la merde !

J’ai regardé la ligne qu’il avait tracée dans la neige, j’lui faisais peur ? Peut-être que comme moi, il n’aime pas être touché. (Si il savait !). J’me sentais de plus en plus coupable en repensant aux bleus dans son dos et je fis un geste que je ne m’explique pas. Je ne faisais jamais ça, jamais c’était une de mes règles d’or ! Mais aller savoir pourquoi, ça m’a parût être la chose à faire. J’ai donc retiré mon pull pour lui tendre les joues un peu rouges.

- Ne prends pas froid. C’est ma faute si t’es mouillé j’veux dire … Puis cette histoire de bleus. Ouais ‘fin tu m’as provoquer, mais j’voulais pas que ça aille jusque-là pardon.


J’lui ai tendu en faisant attention de ne pas traverser sa ligne. J’voulais pas lui faire peur dans le fond. La lumière revient peu à peu avec la fleur, et j’ai rougis un peu plus. J’ai fait comme de rien, comme si j’avais pas cette marque qui me traversait le dos en partant de l’épaule jusqu’à mon flanc. En n’en voyais pas grand-chose de face, mais ça me gênait vraiment. J’me sentais con, surtout s’il refusait mon pull, j’aurais l’air encore plus stupide. J’ai essayé de ne pas y penser. J’avais un peu froid, mais j’étais une bête dans le fond alors ce genre de chose ne m’affectait pas autant qu’elle pouvait l’affecter lui. J’ai essayé de ne pas penser au faite qu’il m’avait vu complètement drogué, d’ailleurs pourquoi il était à l’hôpital lui ? Tout ça m’intriguait, cette situation m’intriguait.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS.
Sex, drug, vanity
Sam 21 Jan - 21:10




Winter is comingOn peut vivre, on peut mourir. On peut jouer à des jeux sans vraiment regarder ce qui va arriver. On peut ignorer ce qu'on ressent, il se peut même qu'on passe à côté du plus important, mais on ne s'aperçoit que trop tard de ce qu'on a loupé dans la vie.Tape tape tape.

Ce gars était bizarre, je sais que je peux être un connard, mais quand même pourquoi l’aurai-je balancé au conseil comme ça ? Je n’ai pas envie qu’on me pose trois tonnes de question dans un sens donc heureusement que cette plante n’avait rien en fait je ne sais même pas pourquoi je m’inquiète de ça ce n’était vraiment pas important et je ne sais même pas comment lui dire la chose enfin lui dire la chose pourquoi je voudrai lui dire ça moi. J’ai relevé le visage légèrement et je l’ai vu retiré son haut. Eh bah ça si on m’avait dit qu’un gars serait assez fou pour retirer son haut, alors qu’on est dans le froid je ne l’aurai jamais cru. La lumière des fleurs nous laissait la possibilité de tout voir du coup j’ai bien vu qu’il n’avait pas de haut à part son pull qu’il venait de retirer. Il était fou ? Pourquoi me le tendre ?

Je l’ai écouté et j’ai froncé les sourcils pourquoi faire une telle chose ? Je n’étais pas vraiment important non ? On s’en fichait bien des bleus, on s’en fichait que j’étais mouillé et encore heureux qu’il ne voulait pas me faire du mal réellement non, mais il ne manquerait plus que ça ! Le non-respect aurait atteint son comble à une vitesse grand V.  Ne pas prendre froid, alors que lui il était à moitié à poil quelle douce ironie. Je ne savais pas quoi dire son geste me fit quelque chose, mais je ne savais réellement décrire c’était quoi cette chose. J’ai penché la tête et je me suis approché, dépassant la ligne. L’oubliant une bonne fois pour toute, j’ai pris le haut et je l’ai regardé pendant quelques secondes. Est-ce que je le pouvais vraiment ? Il était rouge comme une pivoine, ça devait le gêner d’être ainsi ou alors le froid ? Dans les deux cas je ne pouvais pas le laisser comme ça. Je me sentais vraiment mal pour lui d’un coup.

« Non, je ne peux pas accepter on se fiche bien que je sois mouillé. »

Je lui ai tendu son haut en souriant. Ouais on allait faire quelque chose de plus intelligent pour se réchauffer. Ah non je ne pourrais pas utiliser ma méthode « viens dans mon lit chéri » je n’avais pas envie de ça, je me disais qu’on pourrait aller dans le restaurant à côté ça pourrait sans doute l’aider à se sentir plus à l’aise et on serait au chaud au moins. Ce n’est pas que je suis contre de voir un mec torse nu, mais si jamais il tombe malade ça sera ma faute et je ne veux pas qu’on vienne m’emmerder en me disant « paye moi mes médocs, c’est à cause de toi que je suis tombé malade ».
J’ai déjà du mal à payer mes médicaments il ne faut pas déconner nom de dieu. Je me suis retourné après lui avoir mis son pull dans les mains, ouais je me retournais pour qu’il le remette au moins sera-t-il moins gêné peut-être ? Oui je sais reconnaître les personnes gênées, avec mon métier on apprend à vite reconnaitre les personnes nerveuses, gênées, heureuses, tristes, qui prennent leur pied ou non. On apprenait tout ça et on savait comment agir par la suite. Oui le métier de prostituée peut être dégradant pour certains, mais en étant « ça » on apprend bien plus des autres que leurs maris/femmes. J’ai soupiré et j’ai pointé la petite « colline » rocheuse.

« Là au-dessus il y a un restaurant qui servent des boissons chaudes on pourrait y aller pour se réchauffer un peu, on se collera au radiateur pour avoir bien chaud, je pense que ça pourrait être sympa. »

Je me suis approché et j’ai tapoté les roches ouais si on escalade ça devrait le faire. Ah que suis-je bête on pourrait faire le tour aussi, mais bon autant aller par le raccourci. Oui c’est un raccourci ma gueule ! Je me suis retourné une dernière fois en lui souriant.

« Puis ne t’en fais pas pour les bleus, c’pas comme si c’était la première fois. »

Puis sans plus de cérémonie, j’ai commencé à escalader avec mes pouvoirs de mentanel c’était vachement plus facile même si je faisais gaffe que ça ne glisse pas trop avec cette foutu neige, j’aimais bien escalader les choses c’était assez marrant, une fois tout en haut je me suis accroupi en étant tourné en direction d’Angel et je l’ai regardé, après il peut me suivre ou non, mais bon vaut mieux pas qu’il reste trop longtemps là on ne sait jamais si la barrière se fait la mal par la suite il ne pourra pas être coupable. J’ai entendu du bruit par derrière, des gens bourrés une nouvelle fois, bordel jamais tranquille, ils faisaient du vélo dans la neige les doués, ils ne roulaient pas droit, alors je me suis jeté dans le vide ouais oklm. Mais je me suis accroché à la paroi en mode normal et je suis remonté en regardant s’ils partaient et c’est ce qu’ils ont fait, alors j’ai soupiré et je suis remonté, restant debout cette fois et regardant en direction d’Angel pour savoir s’il allait me suivre ou non. J’ai croisé les bras et j’ai attendu.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Sam 21 Jan - 21:35
Meeting- pieds dans la neige. -

Angel Argawaen

Nikolas Wood


Il avait pris mon haut un bref instant pour me le rendre après. Bien mes craintes étaient donc fondées, j’avais juste eu l’air idiot, bravo ! Je suis resté planté là dix bonnes secondes avant de frissonné et de finalement remettre mon haut. J’me sentais stupide, pourquoi j’avais fait ça en plus ça n’a aucun sens ! J’ai secoué la tête pour essayer d’oublier ce fâcheux incident. Je n’aimais pas ce que j’entendais, pourquoi il parle de lui ainsi ? J’ai regardé la colline qu’il pointait du doigt et j’ai baissé les oreilles. Un restaurant ? Avec des gens ? J’avais pas mon sweat à capuche et je ne me sentais pas trop de me mêler aux humaines et autres races, de nouveau sa phrase me fit quelques chose. Ne parle pas comme ça de toi ! Puis c’était quoi cette histoire, on lui frappait dessus ? Je n’aimais pas du tout ça, je n’aime jamais ça. La violence contre les faibles me répugne !

J’aurais voulu réagir, mais cette fois encore il avait été plus rapide que moi. En tout cas si j’avais eu des doutes sur sa race, c’était fini. Ce mec saute super haut ! J’ai sourie de coin, mais si il pense que je n peux ps le suivre il se trompe, j’ai grimpé sur des arbres plus grand que ça. J’ai donc commencé à le suivre, je ne voulais pas spécialement aller dans un endroit pleins de monde, mais je ne voulais pas le laissé tout seul. Aller savoir pourquoi. J’ai soupiré en arrivant au-dessus, quand il se jeta dans le vide. Mon cœur rata un battement. Non ça va il est un Mentanel soit pas stupide. J’ai soufflé en atteignant le dessus un peu après lui. Cette fois il se barrerait plus sans moi, je lui ai attrapé le bras, pas méchamment, juste, j’avais comme besoin de le touché et je l’ai regardé dans les yeux.

- J’aime pas comment tu parles de toi. Tu ne devrais pas te considéré comme ça. Vraiment.

J’avais de nouveau baissé les oreilles, puis je l’ai lâché, après tous les seuls fois où je l’ai touché il m’a étalé et ça c’est mal fini, il ne devait pas aimer le contact physique, avait-il refusé mon pull pour ça ? Il était si pudique que ça ? Je me suis sentie étrangement concerné, qu’il me parle de cette façon, qu’il semble si pudique, puis ces histoires de bleus, pourquoi je me sens ainsi ? J’ai soupiré en voyant des jeunes biens plus loin qui partaient. J’aime pas les gens, je ne voulais pas me mêler à eux rien à faire, mais sans doute Nikolas avait-il froid. J’voulais pas le laisser tout seul, j’avais gâcher sa soirée après tout. Mais… J’ai secoué la tête pour moi-même essayant de remettre du clair dans mes idées. Si je ne disais rien ça ne s’arrangerait pas après tout.

- Spas une bonne idée pour moi de me mêler aux autres Nikolas. Les gens me regardent … Enfin … Ouais oublie.

J’étais idiot, j’allais pas le faire chier avec mes histoires après tout il devait avoir froid point barre. J’ai repéré le petit restaurant qui ressemblait plus à un vieux café et je suis descendu avec grâce jusqu’à ce que j’atterrisse de nouveau dans la neige. Les gamins revenaient vers nous avec leurs vélos, j’ai instinctivement grogné. Ils sentaient l’alcool, même de loin leurs odeurs emplissaient l’air. C’était désagréable. J’comprends pas comment on peut en boire autant, sérieux moi deux verres et c’est fini j’suis parti ! J’ai regardé en haut, voir si Nikolas descendait quand j’ai senti un truc super froid me frapper derrière l’oreille. Grr ! Comme le Mentanel précédemment ils semblaient vouloir jouer avec la neiges, sauf qu’eux m’avait pas raté. J’ai grogné un peu plus fort, bien qu’il soit sans doute un peu loin pour m’entendre. J’ai retiré la neige d’une main en essayant de les ignorer. Je hais les gens. Les humains encore plus que les autres.

- Bon tu viens ?


J’avais dit ça un peu froidement, mais je ne voulais pas qu’il remarque quelque chose, j’essayais de sauver le peu d’honneur qu’il me restait après cette soirée oui toute à fait. Surtout que ce mec me trouble vraiment ! Est-ce à cause de son odeur ? C’était peut-être lier à ça race ?! Je ne connais pas grand-chose des Mentanel faut dire, j’crois qu’ils ont de super capacité physique pusi qu’ils lisent dans les pensées, stout j’pense. Mais cette odeur, c’était pas normal que je réagisse ainsi après tout. J’allais devoir me méfier de lui en fin de compte.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» J'ai fait des choses que j'regrette suffisamment, suffisamment pour y penser tout le temps. JENS
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» « Le hasard fait parfois l'amitié. » [PV : Croc Pur.]
» [RP] Le hasard fait bien les choses...
» Le hasard fait bien les choses. [Bartemius Croupton Jr.] TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: La plage-
Sauter vers: