Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Promenons nous dans les magasins pendant que le médecin n'y est pas.~ PV Lawrence

 :: Capitale :: Centre ville :: Magasin spécialisé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 194
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Dim 16 Oct - 19:33
Sick of being tired and sick


Monstre, monstre, monstre.

C’est tout ce que je suis un monstre.  Juste ça. J’avais encore causé du tort à mon patron, même s’il était habitué lui aussi, je regrettais toujours quand quelque chose arrivait. Des personnes étaient venues, elles avaient tagué les tombes en disant que les nightëel bouffaient les corps dans les tombes, ils avaient mis mon prénom, il était connaissable sans doute parce qu’ils étaient déjà venus.
Bien entendu ça n’aurait pas été très grave si la famille des défunts n’étaient pas venus et n’auraient pas tapé un scandale. Mon patron avait pris ma défense, j’avais nettoyé, on n’allait pas déterrer les corps pour prouver qu’ils y étaient encore cependant. Le patron m’avait dit de prendre ma journée du coup, même si je ne le voulais pas.

Tout le monde me regardait, tout le monde devait me juger, j’avais un pull deux fois trop grand et un jean, il faisait un peu frisquet, mais je me sentais bien comme ça. Je marchai sans vraiment savoir où j’allais, je me disais que je finirai bien par trouver un endroit calme, un endroit sans personne, mais il y avait une foule pas possible, peut-être me suis-je trompé ? J’ai regardé ce qu’il y avait autour de moi, j’étais vers des magasin, mon patron m’avait dit que si je voulais des renseignements sur les races je devais aller dans un magasin qui se nommait « Spécialisation des races » ouais nom très nul, mais apparemment il marchait pas mal. Je le cherchai du regard et je l’ai au final trouvé. Je suis rentré dedans discrètement pour ne pas me faire voir, je ne sais pas pourquoi, c’était VRAIMENT immense, ça ressemblait comme dans les images d’un livre que j’ai vu des endroits qui se nomment… Musée. Oui en haut il y avait des affiches avec le nom des races. Je regardai, mais je ne savais pas quoi faire, je ne voulais pas tellement de renseignements en soit, je m’en fichai. Je me suis juste approché d’un rayon marqué « autres ».

Il y avait deux trois femmes qui regardaient quelque chose dans un bocal, je me suis approché d’elles pour voir ce que c’était, elles étaient grandes ! Plus grande que moi, une des femmes s’était retournée et m’a regardé en me poussant.

« Ne reste pas là gamin. »


Je l’ai regardé pendant un moment en me demandant pourquoi je ne pouvais pas rester, elle s’est retournée au final pour rester avec ses « amies » ne voulant pas provoquer une dispute, je me suis reculé et je suis allé me foutre vers la fin du rayon, il n’y avait personne et j’ai jeté un coup d’œil, il y avait des plats, des verres, mais de matières différentes avec des explications étranges. Je ne comprenais pas tout, mais ce n’était pas grave, je retournai tous les plats pour voir, c’était quoi comme matière, mais je ne voyais pas pourquoi ils mettaient que telle matière allait à telle race, c’était étrange.

« je ne comprends pas… Humm… »

Je me suis accroupi pour regarder le rayon en dessous cette fois, il y avait des bouquins, c’était un peu le bordel dans ces rayons, je comprends mieux la rubrique « autres », j’en ai pris un dans les mains en souriant.



© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Dim 16 Oct - 20:15
Au détour d'une salle.

ft.

La journée commençait de façon banal, je m'étais lever assez tôt pour aller travaillé, j'avais eu des cas assez classique, jambe cassé, attaque de Balbouine, malaise, rien de bien surprenant. Vers midi je m'étais arrêter pour sortir prendre mon déjeuner quand je suis tombé sur lui. C'était un des jeunes que j'essayais de sortir de la rue, un mec un tant soit peu susceptible. J'avais réussi à le convaincre que l'alcool n'était pas un abris, pourtant il était là devant moi, encore ivre de la vieille à me demander de l'aider. J'ai soupiré en allumant ma clope, j'pouvais définitivement pas dire non, ce serait contre mes principes. Pourtant en y repensant maintenant, j'aurais dû !

J'avais décider de l'emmener jusqu'à mon cabinet pour le dégriser un peu, quand mon supérieur est passé. Mal m'en prie, j'avais pas su expliquer pourquoi un jeune au T-shirt déchiré, mort plein agrippait aussi désespérément à moi tant dis que je l'engueulais pour ces conneries de la vieille, le tout avec ma clope au bec. J'étais passer à deux doigts d'être radier de l'ordre de médecin, heureusement qu'un de mes collègues était un de ces anciens jeunes que je connaissais depuis la FAC et qui siégeait au conseil de l'ordre. J'étais tout fois en mesure de changer de service. Je sais que ça ne parait rien, mais pour un médecin, devoir changer de service c'est comme devoir changer de métier. J'ai pester.

On m'avait donner ma journée et j'étais de plus que mauvaise humeur, ce qui avait le don de serré mes muscles. J'ai masser mes bras engourdies tant dis que je marchais dans la rue sans savoir où j'allais passer le reste de ma journée. Le pire c'est que c'est idiot de gamin c'était barré ! Je devrais définitivement arrêter d'être aussi gentil ! Ma bonté me perdra ! J'ai finalement regretter d'être parti à pied, alors que sans ma blouse blanche j'étais en simple T-shirt. Le vent ce levait et j'avais froid ! Je suis donc rentré dans le magasin le plus proche, ce qui m'arrangea bien car c'était un magasin spécialisé. J'ai pris une grande inspiration, la journée ne pourrais pas être pire de toute façon !

J'ai donc rejoins la caisse avec le sourire pour demander au vendeur ce qu'il aurais pour la métallisation douloureuse des muscles. Je fut d'ailleurs surpris qu'il comprenne de quoi je voulais parler et il m'indiqua un rayon à l'arrière. Il ne devait pas en vendre souvent car le produit qu'il m'avait indiqué ce trouvais dans le rayon "autre". J'ai donc commencer à regarder les produits presque un par un, quand j'ai entendu une bonne femme qui me paraissait assez odieuse remballé quelqu'un. J'ai soupiré pour moi même et je suis aller la trouver pour lui demander si elle avait vu ce fameux produit !

Elle était accompagnées et fixais un bocal contenant un Lidragon à l'état de fétus. Ces animaux entre le dragon et la licorne sont très rare et magnifique, on considère d'ailleurs que leurs fétus peuvent aidé à la fabrication de filtre d'amour ultra puissant. Je comprenait mieux son irritation, elle ne voulait surement pas que quelqu'un d'autre l'achète. J'ai sourie en la remerciant d'avoir répondu à ma question et je suis partie plus au loin dans le rayon, il n'y avait plus personne, si ce n'est un jeune garçon. Lui aussi regardait les articles les uns après les autres, ans doute cherchait il quelque chose de particulier lui aussi. Je me suis approché et je le vis attraper un bouquin plus bas. Je me suis accroupie à coté de lui tout sourire et j'ai posé ma main sur son épaule.

- Tu cherches quelques chose de particulier gamin ?

J'en profitais pour regarder assez brièvement les articles du dessous car mes muscles se bradaient de plus en plus prenant une forme assez trop peu discrète à mon gout, je veux bien être musclé mais tout de même, je devais ressembler à un champion de bodybuilding là ! J'ai soupiré en ne trouvant toujours pas le produit que l'on m'avait indiqué et j'ai fixé le gamin dans les yeux en me rendant comptes qu'il ne m'avait toujours pas répondu.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 194
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Mar 18 Oct - 23:27
Sick of being tired and sick


Chut. Chut. Chut.

Chaque fois que je fais quelque chose, chaque fois que je regarde quelque chose, chaque fois que je pense à quelque chose, il y a quelque chose qui ne va pas, je ne comprends pas, je veux pourtant comprendre, mais ça ne marche pas, ça ne veut pas, ça ne s’autorise pas à vouloir me faire comprendre, je suis perdu petit à petit dans ce monde qui m’est inconnu depuis si longtemps et pourtant c’est le monde dans lequel je suis né, dans une époque qui n’est pas si différente de quand j’étais petit, je n’ai juste pas les connaissances qu’il faut, je suis perdu, je ne veux pas être perdu, c’est pourquoi je me dis que les livres vont m’aider, c’est pourquoi je m’attarde sur la couverture de ce livre qui ne semble pourtant guère intéressant, mais je ne pouvais pas faire autrement, qu’importe si le livre est bien ou non, il faut que j’arrive à avoir des connaissances, que je comprenne ce qui arrive dans ce monde, que je comprenne des sujets, que je sache des choses, la musique, la nourriture, la mode, la science autre que celle que j’ai vu, la politique, la médecine, l’histoire, l’amour, les problèmes mentaux, les histoires de polices, les histoires fantastiques, tout ceci, je dois apprendre, je dois connaitre, je dois pouvoir m’imprégner de tout ça.

Je me sens bizarre, quelque chose ne va pas, je sens que quelque chose ne va pas, comment est-ce possible ? Pourquoi n’ai-je pas sentie sa présence ? J’étais tellement occupé dans mes pensées que je n’ai pas pris le temps de faire attention à ce qui m’entourait et je n’avais pas senti cette présence, ce danger, ce problème, j’étais faible.
Comment pouvais-je le laisser faire ? J’ai osé un regard vers cette personne qui venait de me dire « gamin », j’ai cligné des yeux, j’en ai lâché mon livre et je me suis reculé vivement en frappant sa main pas fort, mais assez pour la viré de mon épaule, j’ai reculé encore et encore sans vraiment comprendre pourquoi, j’avais peur qu’il me fasse du mal, ce n’était certainement pas le cas, mais il fallait que je fasse attention, je n’étais pas libre oh que non que je ne l’étais pas, ce n’était pas le moment de faire des erreurs comme ça, ce n’était pas le moment de se laisser approcher, ils vont me reprendre, je ne vais jamais vivre comme un homme, j’ai reculé, encore et encore jusqu’à ce que je touche le mur du fond, j’ai regardé autour de moi, j’ai commencé à respirer plus rapidement, j’ai observé tout tout tout. Chut chut chut, il ne faut rien dire, chut chut chut William. Non.. Je n’avais pas peur en fait, ce n’était pas de moi ce sentiment, mais d’où est-ce que ça venait ? Ce n’était pas lui, ce n’était pas possible, j’ai essayé de regarder, mais mon regard se reportait directement sur cet homme. Il ne semblait pas pourtant être méchant. Il ne semblait pas vouloir du mal, il venait même de me demander si je cherchais quelque chose, mais il m’avait touché qu’est-ce qu’il voulait ? Je n’y crois pas une seconde, il est dangereux, j’en suis sûr.

Je restai dans mon coin, je le regardai, le rayon s’était vidé, les femmes n’étaient plus là, il n’y avait plus personne. J’ai respiré, j’ai regardé « mon » livre par terre, je me suis rapproché, doucement tout doucement, j’ai tiré le livre vers moi, le collant contre mon torse, si je continuai, il allait fusionner avec mon corps, c’était sûr.

« Qu…qu’est-…qu’est-ce que.. ? »

Je ne savais pas quoi dire, j’avais une drôle d’impression, je devais faire attention, je le devais vraiment, je restai à une distance convenable, je secouai la tête je venais de me rendre compte de mon geste, je l’avais frappé au bras, j’avais osé faire ça et s’il se mettait en colère ? Non. Non. Non.

« Ex.. excu…Excusez-moi Monsieur… Je… je n..ne voulais pas.. »

Éviter son regard, il ne faut pas le regarder, ne plus croiser son regard, faire comme s’il n’était pas là, faire comme si ce n’était qu’un mauvais rêve… Haha l’ironie de ce que je dis, vite vite vite oublie William, ce n’est pas réel.. Si.. ça l’est, j’ai juste un peu relevé mon regard vers lui légèrement pour essayer de le détailler, mais bien vite j’ai baissé mon regard. J’essayais d’enfoncer plus le livre contre ma poitrine, mais ça ne marchait pas des masses. Quel boulet.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Mar 18 Oct - 23:55
Au détour d'une salle.

ft.


Tout c'était passer assez vite. J'avais voulu l'aider à trouver ce qu'il cherchait et la seconde d'après il était coller au mur du fond, je me suis relever en cillant sans comprendre. Il m'avait frappé ? Non, mais il était inconscient ou quoi ! J'ai les muscles bradés de métal, si ça se trouve il c'est cassé un doigt ou deux avec son geste ! Mon âme de médecin me disais de vérifier dans la seconde mais. Deux choses l'une, premièrement c'était moi qui m'était juré il y a à peine quinze minutes de ne plus m’embarquer dans des histoires où je ne suis de base en rien concerné, et de deux, j'étais persuader que si je le touchais à nouveau il retournerait contre le mur.

Je suis peut-être bien quelqu'un d'impulsif, mais je sais reconnaitre quelqu'un qui a peur. Et dans le cas présent, je lui fais clairement peur. J'allais simplement faire demi-tour pour partir quand sa voix me serra la poitrine. J'ai rougis sans comprendre. Il avait l'air si ... Fragile, à croire qu'il venait de commettre une bêtise ! J'ai pas vraiment pu résister, j'étais bien trop gentil pour ça ! Je me suis donc approcher de lui, sans trop en faire non plus pour ne pas qu'il reprenne peur, et j'ai tenté un sourire style gentil docteur. Je ne pouvais pas m'empêcher de regarder sa main, était-elle gonflée ? Tuméfiée ? Même un peu rouge ? J'ai essayer de ne pas y penser tout de suite et j'ai plongé mon regards le temps d'une seconde dans le sien. Il ce fermait hermétiquement au monde extérieur. Ce qui ne concernait que moi en faite, comme les bonnes femmes étaient parties dans la foulée. J'ai enfin prit la parole.

- Je m'appel Lawrence. Et je dois t'avouer que je ne comprends pas bien pourquoi tu t'excuses alors que je t'ai clairement effrayer. Mais soit, ta main va bien ?

Je n'avais pas voulu être aussi direct, mais que voulez-vous, chasser le naturel, il revient au galop ! J'essayais de comprendre pourquoi je lui avais fait peur ? C'était ma dégaine ? Il est vrai qu'étant de ma race j'ai un physique qui peut surprendre, qui plus est avec cette trace sur mon visage et mon look légèrement en désaccords avec mon métier. Je suis une adéquation vivante il faut dire ! J'ai soupiré pour moi-même. J'avais très envie de vérifier par moi même l'état de cette foutu main et comme dit plutôt chasser le naturel... J'ai saisi sa main pour la regarder, elle n'était pas rouge, ni gonfler. J'étais rassuré, Pampidou mon chou wesh tu danses je m'en serais voulu de lui avoir cassé ! J'ai essayer de capter à nouveau son regard. Il était sombre, froid et pourtant.

- Ha d'accords ! Tu serais pas Nightëel des fois ?

J'ai sourie en toute sincérité. J'en ai côtoyer pas mal dans la rue des Nightëel et c'est une race que je comprends en général assez bien et que j'affectionne même, malgré leurs charmante façon à vous exposez vos peurs les plus charmantes dans la face au détours d'une conversation poser. J'étais content de pouvoir aider quelqu'un de quelques façon que ce soit et très vite ma promesse me reviens dans la face. J'ai lâcher sa main. Bordel Law' tu risques de t’attirer des problèmes là ! J'ai sourie de coin. Que faire, que faire ? J'ai regarder dans le rayon d'un air distrait, quand un flacon de couleur gris brillant attira mon attention. Miraculus !

- Ha ! Il était là lui ! Bordel je le cherche depuis bien un quart d'heure !

J'ai attraper le flacon pour en lire l'étiquette. Oui sans doute mon coté science, mais j'aime savoir ce que j'applique à mon corps, ça me semble d'une illégitime logique ! Bon sang, il contenait tout un tas de trucs genre anti rouille. C'était vexant, vraiment j'le dis pas pour rire ! Je commençais à douter de son efficacité, je l'ai donc reposer. Je venais de remarquer que oui Law' t'es toujours accompagné, j'ai ton vaguement toussoté en remettant la bouteille en place.

- Saloperie, j'me fais toujours avoir avec leurs bouteilles bien garnis !
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 194
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Mer 19 Oct - 0:48
Sick of being tired and sick


Méfie-toi, méfie-toi, méfie-toi.

On dirait qu’il allait partir, on dirait qu’il allait me laisser, j’allais pouvoir être livre sans qu’on m’embête, j’étais rassuré, mais il n’avait pas l’air d’avoir compris au début quand je l’ai repoussé, mais il allait partir, mais il s’est retourné, il est revenu, il s’est approché, j’ai commencé à me demander pourquoi il faisait ça, je voulais qu’il me laisse tranquille, je ne voulais pas qu’il s’approche, qu’il reste loin, vraiment loin je ne veux pas, s’il vous plait n’approchez pas monsieur, j’ai fermé les yeux un instant, je ne voulais qu’il me voit. Lawrence, effrayer, main. J’essayais d’assimiler ce que j’entendais, il venait de me dire son prénom, mais je n’étais pas vraiment prêt à écouter quoi que ce soit, qu’est-ce que ça pouvait faire son prénom ?! Quoi que tout d’un coup en y repensant il n’y avait pas de scientifiques se nommant Lawrence, peut-être était-ce un bon signe ?
Non William tu ne peux pas te dire ça, ils ont pu engager des personnes, ils ont pu faire ça oui, abuser de ta confiance voir si tu vas parler, non je ne peux pas faire ça, je ne peux pas répondre, je ne peux pas rester, je ne peux pas lui donner ma confiance, je ne peux pas baisser ma garde. Non ce n’était vraiment pas le moment.

Cependant il semblait n’en faire qu’à sa tête, il venait de se rapprocher, j’avais ouvert les yeux rapidement, il avait pris ma main, qu’est-ce qu’il faisait ?! Je l’ai repris assez rapidement, j’ai frotté ma main plusieurs fois, j’en avais donc encore relâché ce foutu livre qui ne m’aidait pas des masses. Je n’osais pas le regarder, il avait deviné ma race ? C’était mauvais, ils fuient tous quand ils savent ça, j’en suis sûr qu’il va me juger, il va comprendre que ça sert à rien de rester comme tout le monde, comme tous les autres, ils ne sont là que pour juger, j’aimerai parfois qu’on ne me juge pas, il n’avait encore rien dit, mais j’avais tellement pas envie d’entendre les phrases de rejets, je ne voulais pas.. J’ai regardé ce gars bizarre qui venait de hurler sans que je sache quel était son bordel, je le regardai prendre un truc couleur argent, c’était quoi son bordel ? C’était quoi son délire ? J’ai ENFIN remarqué ses bras, d’un coup je me demandai comme ma main n’avait pas fini en compote, elle commençait tout juste à avoir une marque rouge, mais ça, c’est parce que je venais de la frotter donc rien de bien grave. J’ai soupiré de soulagement, je ne voulais pas me soigner… Je ne l’aurai pas fait de tout façon.

J’ai rapproché mes jambes de mon corps, je regarderai ce qu’il faisait, je faisais attention à tout ce qu’il faisait, je ne devais pas laisser un geste passer, je devais faire attention, encore et encore. C’était dangereux, c’était vraiment dangereux, mais il semblait si… Bon vivant ? Et il n’avait pas fui encore et il n’avait fait aucune remarque désobligeante. J’ai baissé la tête, j’ai tiré sur mon haut.

« William. »

Juste mon prénom, je balançais juste mon prénom, il s’était présenté et la politesse m’était revenue dans la gueule, je me devais de l’être ce n’était pas tellement la fin du monde.

« Je m’excuse…de…de…de…vous avoir frappé la main.. Ce n’était pas bien.. Pas bien du tout. »

Ce n’était pas bien oui, pas bien, j’avais de la chance qu’il ne m’ait pas frappé, pour le coup j’étais même étonné qu’il me prenne la main pour voir si tout allait bien tantôt, je me suis relevé tout doucement en me frottant au mur en me relevant, je tirais toujours sur mon haut. Je l’ai regardé un moment, j’ai caché mon visage avec mes cheveux je n’osais pas le regarder j’avais tellement honte et peur.

« Je suis un nightëel… Oui… »

Je me suis rapproché un peu tout doucement, j’ai regardé ce qu’il avait pris tantôt et j’ai regardé le flacon, anti-rouille ?C’était étrange, je me demande pourquoi il avait ça, j’ai tendu le produit vers lui, c’était audacieux ce que je faisais, mais bon je ne savais pas c’était je voulais savoir et juste oublier pendant quelques secondes qu’il me faisait peur.

« C’est quoi « ça » monsieur ? »

J'ai au final reposé cette drôle de chose et j'ai reculé en disant plusieurs pardon, j'étais entré dans son «espace personnel», ce n'était pas bien, méfiance William méfiance, il ne fait peut-être que jouer, méfie-toi, méfie-toi, méfie toi. Encore et toujours.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Ven 21 Oct - 20:05
Au détour d'une salle.

ft.


William, il s'appelait William. C'était un jolie prénom que l'on entends plus guère beaucoup à notre époque. Bon j'admets si il c'était appelé Kevin la situation n'aurais plus rien eu de sérieuse à mes yeux, que voulez vous ! Il tirait sur son haut, ce tic ne m'avait en rien échapper. Si je me rappel bien mes cours de psycho. c'est caractéristique du stress ce genre de geste parasite, non ? J'ai commencer à jouer avec mon bouc penseur tant dis qu'il s’excusait pour une chose que je lui avais déjà dis ne pas être de sa faute. Mauvaise estime de sois donc. Il c'était enfin relevé, tout en continuant ces sommaires présentation, je découvrais avec plaisir que j'avais vu juste sur sa race. J'allais lui répondre, quand sa question me prit de cours. Ha bha oui ça avait du le surprendre que je continue mes petits recherche au calme. Faut dire que je suis du genre à parler de trois choses à la fois, faut suivre avec moi.

- C'est supposait aider le muscle à se détendre. Ce qui me ferais pas de mal dans mon cas, il sont recouvert de metal alors ils ont tendance à ce contracter pour rien rien, ce qui à force donne toujours l'impression que je vais frapper quelqu'un haha !

J'essayais de le mettre en confiance, je m'étais donc rapprocher un peu pour lui ébouriffé les cheveux amicalement ( geste à marqué au fer rouge ! ). Il n'avait pas l'air bien méchant comme garçon et ces gestes me faisait penser que c'était bien ironique. en général, quand je me retrouve en face d'un Nightëel c'est plutôt moi qui essaye de ne pas trop m'approcher. Faut dire qu'ils ont la sale manie de nous faire refléter nos plus grandes peur ! J'ai retiré rapidement ma main des cheveux de William, le fait d'y penser avait du activé un truc car une valse d'image m'avait pris à la tête. J'ai reculé d'un pas. J'ai soupiré en me frottant la main. J'étais habitué, mais ça surprenais toujours !

Je ne voulais pas que ce jeune garçon s'en veulent, il ne devait pas bien contrôler son pouvoir. J'ai donc repris un sourire confiant en espérant qu'il ne le remarquerait pas. J'ai ensuite regarder autours de moi, genre de rien. Je n'avais plus de produit pour mes muscles, j'allais donc devoir trouver une autre parade. Je remarquais des pousses de Sauche-à-Paladin dans un des bocaux, non loin d'où ce trouvaient les femmes il y a quelques minutes encore. Cette pousse est assez rare et a des vertus décontractante. J'avais chez moi d'autres plantes auquel je pourrais l'additionné pour avoir un remède potable. Je me suis donc approcher pour en prendre une avec la pince mise à disposition, sa sève est toxique, et la mettre dans un petit sachet fait exprès avant de fixer William.

- Heum tu cherchais quelques choses de précis dans les rayons ?
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 194
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Dim 23 Oct - 21:41
Sick of being tired and sick


Calme. Calme. Calme.

Cet homme était vraiment étrange, il faisait des choses et disait des choses que généralement les autres ne feraient pas avec un inconnu qui est un Nightëel en plus de ça, mais lui ça ne semblait pas le déranger plus que ça, il semblait même plutôt détendu. Je l’écoutai parler en fixant ses bras par la suite, c’était vrai qu’on pourrait croire qu’il allait frapper quelqu’un, j’allais essayer d’être « gentil » avec lui et ne pas faire de conneries, mais il s’était de nouveau approcher, il voulait quoi à s’approcher ainsi ? Ce n’était pas bon pour lui comme pour moi. J’ai soudainement reculé quand il a mis la main dans mes cheveux, non non et non, il ne pouvait pas faire ça, je me suis reculé de plusieurs pas, comme s’il venait de me frapper, mais ce n’était pas le cas, je sais c’est idiot, mais je me devais de reculer.

J’ai commencé à avoir mal à la tête, très très mal d’un coup comme ça, mais ça avait duré que quelques secondes et je savais très bien ce que ça voulait dire, je regardai autour de moi, je le regardai en suite, c’était lui ? Ça venait de lui ? Est-ce que c’était vraiment lui ? Non, non. Calme William, calme sinon ça va partir en sucette, il ne faut pas, calme toi tout va bien se passer.  Son sourire, il était beau, mais n’était-ce pas à cause de sa race ? Je ne sais pas, je ne savais pas quoi penser, il agissait si normalement, alors que ça n’allait PAS du tout, mais alors PAS du tout. Je n’étais pas content de moi, j’avais honte, j’avais recommencé, alors que ce n’était pas voulu et je stressais à fond pour ça, ça n’allait faire qu’empirer les choses, je ne pouvais pas me permettre ça, je m’étais promis de ne pas faire de mal aux autres, je me l’étais promis et pourtant je venais de le faire.
Je ne contrôle pas bien mon pouvoir quand je suis VRAIMENT en colère ou quand je suis vraiment stressé. Sa question me déconcerta, qu’est-ce que je cherchai déjà ? Qu’est-ce que je faisais ici ? Pourquoi étais-je venu ? Pour quelle raison ? je ne sais plus, je ne sais vraiment plus, j’étais un peu perdu.

Je me suis approché de lui tout doucement, vraiment tout doucement et je me suis un peu penché en baissant la tête. Je ne savais pas vraiment ce que je pouvais dire, je ne savais pas comment exprimer ma honte, ma peur, mes craintes d’avoir fait encore une connerie, je ne voulais vraiment pas faire de mal, je me détestai tellement, j’étais tellement sale.

« Pardonnez-moi Monsieur. »

J’ai relevé la tête, mes cheveux me tombaient encore devant les yeux, mais c’était tant mieux, je ne voulais pas qu’il me voit, je n’avais pas le droit qu’on me regarde, qu’on fasse attention à moi, on devait m’ignorer, ils avaient sans doute raison depuis le début, je n’étais fait que pour attirer les ennuis, je n’aurai pas dû sortir de là-bas. J’aurai dû rester enfermer à jamais. Je pense que ça aurait été plus calme.

« Je suis terriblement désolé, je ne voulais pas, je ne voulais vraiment pas, vous pouvez me frapper vous savez vous avez le droit ! Je..je suis vraiment vraiment et sincèrement désolé ! Je ne voulais pas vous faire de mal… »

Je me suis reculé tout doucement là aussi, rester loin pour ne pas que ça recommence, rester loin, j’entendais des personnes arriver, ils venaient dans notre direction, non ce n’était pas bon ! Non…Non. J’ai tiré un peu plus sur mon haut.

« Je cherchai je ne sais pas quoi, euh.. les nightëel… ou les vimentel… enfin je cherche toutes les races, mais je ne sais pas quoi en particulier… »

Ils passaient juste à côté de nous et pour le coup, je n’ai pas réfléchis et j’ai tiré euh..Lawrence ? Oui c’était ça, je l’avais tiré dans un rayon au pif je n’avais pas vraiment réfléchi, je l’avais tiré, comme ça. J’étais dans je ne sais quel rayon et je venais de le relâcher et je me suis reculé en écarquillant les yeux, je me suis prise le coin d’une étagère et je me suis retourné en disant pardon à l’étagère, car j’avais cru que c’était une vraie personne, mais non. Je me suis retourné vers Lawrence et je l’ai regardé, il devait me prendre pour un fou.

« Je…Euh je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça, vous pouvez partir si vous voulez haha…. »

Petit rire nerveux. Calme, calme, calme William. Calme toi bon sang de bonsoir. Je tripotai mes mains, je tripotai mon haut, je grattai ma joue, mon bras, puis de nouveau ma joue. Pampidou mon chou wesh tu danses je me sentai observé, j'avais mal à la tête, j'avais fait une grosse bêtise, une très très grosse bêtise. Pardonnez-moi.. Ne venez pas me chercher.

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Mar 15 Nov - 10:12
Au détour d'une salle.

ft.


J'avais toujours mon sachet à la main. Mais je n'y pensais même plus, j'avais les sourcils froncer. Ce garçon avait des gestes pour le moins déconcertant, si ce n'est plus que ces paroles. Je pouvais voir qu'il n'avait aucune estime de lui, au point de s'excuser, au point de me tiré par peur loin du monde et de s'excuser pour les meubles. J'ai soupiré en me frottant les yeux d'une main. J'ai poser mon sachet par terre un moment. On avait fini dans un couloir dédier au Galaïel où trônait tout un tas de plante en tout genre et de petites bestioles au physique atypique dans des bocaux de diverses taille. J'ai soupiré et j'ai poser mes deux mains sur les épaules du jeune garçon au cheveux couleur d'encre. J'ai planté mon regards au plus profond du sien, je voulais qu'il voit ma sincérité pour que mes mots ne soit pas en vain prononcer. J'ai sourie tout en gardant un regards des plus sérieux.

- Tu n'as aucunement le besoin de t'excuser William. Nos races nous insurgent à chacun quelques choses. Je ne peux m'excuser de voir mes bras ce brader ainsi de fer comme tu ne peux t'excuser de ce qui c'est passé, qui plus est que c'est de ma faute.  

Je l'ai lâcher ne voulant pas l'effrayer non plus et j'ai soupiré en reprenant mon sachet pour en inspecter distraitement l'état. J'avais ce qu'il fallait, je pouvais sortir comme de rien et rentré chez moi. J'avais encore beaucoup à faire après tout, rien qu'à la tonne de papier qui m'attendant pour mon changement de poste, un nouveau soupire emplit mes lèvres. Ce jeune... Il n'était plus simplement " ce " jeune et je le savais dors et déjà malgré mes propres promesses. J'ai fini par me résoudre à être gentil. On ne change pas, après tout certain nous surnomme les anges de métal, alors à ce qu'il ne tienne j'agirais en ange. J'ai sourie plus confiant cette fois.

- Tiens pour me faire pardonné de cet incident je t'invite à mangé qu'en penses-tu ? Je connais un restaurant assez chic qui fait la meilleurs bouffes du monde !

J'ai regarder William, ce garçon avait de très beau yeux ! Il faut dire que de manière général le genre pâle aux cheveux sombres me plaid toujours, je suis un homme de contraste ! J'ai passé une main dans mes cheveux pour les ramenés sur mon épaule, j'allais devoir penser à faire un truc dedans car il me donnait chaud ! J'ai ouvert la bouche à nouveau pour ajouté quelques choses à l'intention de William quand une main frappa amicalement mon épaule m'empêchant de continué. C'était un de mes jeunes, un Galaïel qui venait surement faire des achats. Il ne parlait pas, muet comme un arbre, la peau en écorce par endroit et de magnifique branche ce tressant dans ces cheveux. Je lui ai signé ( la langue des signes ) un bonjour avec un sourire avant de reprendre pour William.

- Je ne t'oblige pas à me suivre, mais ça me ferait très plaisir vraiment de pouvoir t'offrir le couvert
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 194
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Mer 23 Nov - 16:56
Sick of being tired and sick


«Un jour tu comprendras que le désespoir peut amener l'espoir.»

Les événements se bousculent dans ma tête, mais qu’est-ce que je venais de faire ? Mais quel idiot, je n’aurai pas dû faire une telle chose. Pourquoi j’agis toujours bizarrement ? Pourquoi hein ? Ce n’est pas comme si je pouvais partir et faire comme si je ne l’avais jamais vu, mais c’était extrêmement impoli et je suis à cheval sur la politesse malgré tout ce qui m’est arrivé. Je ne voulais pas partir sans dire au revoir ou encore m’être excusé de ce que j’avais fait, c’était quand même assez grave je venais d’utiliser mon pouvoir sans le savoir et lui qui me disait que ce n’était pas grave, je n’y crois pas une seule seconde, comment on ne peut pas en vouloir à quelqu’un ? j’aurai pu le mettre en danger, je me déteste de faire une telle chose, je me déteste tellement pourquoi ça part toujours comme ça ?

Je me suis un peu débattu quand il posa ses mains sur mes épaules, il me voulait quoi ? Se venger ? Ahaha oui sans doute, mais que faire je ne pouvais pas le laisser faire, vite William trouve une solution au plus vite, je n’osais pas le regarder, il ne faut pas que je le regarde, c’est dangereux oui dangereux. Pampidou mon chou wesh tu danses comment faire ? Pas besoin de m’excuser, bras de fer, Pampidou mon chou wesh tu danses je suis perdu. Bon William calme toi, ça va aller. N’oublie pas, tout ira bien si tu ne le regarde pas et que tu arrêtes de paniquer pour un rien. Il me relâcha ENFIN. Je pouvais respirer un bon coup.

« Mais n’est-ce pas normal de s’excuser… Enfin je veux dire j’ai un peu fait du mal… »

Tch.
Je tripotais mes doigts en regardant autour de moi, il y avait des plantes, des bocaux, enfin bref il ne faut pas être un génie pour comprendre dans quel rayon j’étais. Je me suis mis à bouger un peu, manger avec lui ? Non, non je n’avais pas le droit, ce n’était pas l’heure de manger de toute façon. Oui pas l’heure, il était trop tôt. Ah bah voilà quelqu’un venait d’arriver, qu’est-ce que je pouvais bien faire ? Je ne sais pas.. Partir ? Alors j’ai commencé tout doucement à me décaler sur la gauche pour prendre la poudre d’escampette, mais ce qu’il venait de faire pour parler avec le jeune homme-arbre venait de m’intriguer légèrement, quel était cette façon de parler ? Ah oui le langage des signes, c’était fort intéressant.
Mais il s’occupa de nouveau de moi je ne pouvais donc pas fuir pour le moment, mais je devais quand même faire quelque chose. Je l’ai regardé étonné un moment.

« M’offrir le couvert ? Pourquoi vous voulez m’offrir une fourchette ? »

C’était une drôle façon de m’inviter à manger dis donc, m’offrir une fourchette, mais vu que c’est bien la première fois qu’on veut bien m’offrir quelque chose pourquoi refuser, puis une fourchette c’est vraiment utile ! Je me devais d’accepter juste pour l’avoir !

« J…je… Enfin si ça ne vous dérange pas, j’accepte volontiers cette invitation. »

Regardant à droit et à gauche, j’ai offert un petit sourire, bon ce n’était certes pas grand-chose, mais bon hein, il faut bien lui montrer que nous ne sommes pas que « parano ». Je gratouillais mon bras un moment avant d’avancer tout doucement vers la sortie, en me disant que je verrai bien s’il me suit, j’allais suivre un inconnu, mais… arg tais toi William, laisse toi aller, il ne va pas te faire de mal ou pas pour le moment.


«Le souvenir d'une vie heureuse t'apparaitra si tu perds espoir.»
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Mer 23 Nov - 18:05
La suite ici : http://exp-darwin.forumgratuit.fr/t100-promenons-nous-au-restaurant-suite-pv-william#509

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Magasin spécialisé-
Sauter vers: