Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

T'es chelou puis c'est tout. ◄► Sixteen

 :: Capitale :: Centre ville :: Dream’s Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 08/04/2017
Autres comptes : William O'Cahan, Conrad Cooper, April Hawkins, Ethan Walker, Nikolas Woods
Dim 1 Juil - 21:12
Mais c'pas possible ça.Sixteen & JakobNiko les blonds sont de partout.(System Of A Down → Aerials) Les cours de sport.
J’appréciais d’être prof de sport, car je pouvais faire des choses que je ne pouvais pas faire lors de mes cours en tant que professeur racial. Je ne pouvais qu’être un minimum FDP dans mes répliques sanglantes quand un élève était vraiment trop con, mais là si un élève au cours de sport n’était pas obéissant, ne faisait pas ce que je disais, faisait autre chose ou ne faisait pas l’exercice comme il se doit je pouvais lui dire de recommencer encore et encore jusqu’à ce que je décide qu’il doive s’arrêter. Je ne suis pas du genre à me plaindre, mais je déteste quand on ne fait pas quelque chose correctement, je ne sais pas pour les autres, mais si je donne un cours on doit se donner à 100% on ne peut pas juste faire acte de présence. Ce n’est pas pensable.

Mais bien entendue certaine personne ne prenait pas en compte mes avertissements, il y a une personne a qui je pensais là maintenant, c’était bien entendu Kobayashi. Cela faisait un moment que je ne le voyais plus en cours, bon je sais qu’il est occupé, mais me prévenir ce n’est pas si compliqué ? je sais que je suis méchant, mais je suis raisonnable quand on me prévient, mais ce n’était pas son cas. On m’avait dit qu’en ce moment il était débordé, je voulais bien le croire, on m’avait aussi dit qu’il trainait avec un blond tout nouveau je ne sais pas quoi, je n’avais pas trop suivi, après tout il était majeur et vacciné, il faisait bien ce qu’il lui chante, mais juste me prévenir n’aurait pas été du luxe.

Je venais de terminer la séance, je n’avais plus qu’à rentrer chez moi. Je n’avais plus qu’à aller chercher ma fille aussi, c’était notre petite soirée ce soir, je ne peux pas manquer ça, ça serait bien trop flagrant je dois bien l’admettre. Je déambulais tranquillement dans les couloirs, sans vraiment me rendre compte au fil du temps que je côtoyais ce débile de nain, je m’étais mis en tête que le voir au moins quelques secondes allait me rendre le sourire, c’était complètement idiot. Cependant je pensais un peu ainsi c’était comme ça et pas autrement. Je regardais mon téléphone pour voir qui était ce fameux blond arrivé histoire que je le reconnaisse un peu dans les couloirs. Un blond encore de toute façon il n’y avait que ça, mais un blond aux ongles noirs ça ne passait pas tellement inaperçu ici fort heureusement, j’ai rangé mon téléphone et à ce moment précis je me suis pris quelqu’un dans la gueule enfin dans la gueule est un grand mot. Je me suis reculé fermant un œil en soupirant.

« Oy. Faites gaffe quand vous marchez. C’pas comme s’il n’y avait pas de place dans le couloir. »

Ouais, ok je suis toujours aussi doué en relation humaine. Le top du top, le meilleur je le sais, mais bordel il venait de me casser ma bonne humeur….Ce… Blond ? Niko pourquoi il n’y a que des blonds ici. J’ai levé les yeux au ciel en soupirant lourdement.

©️ 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Je te hurle dessus en #C03000
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 20/03/2018
Sam 4 Aoû - 22:06
J’étais nerveux. Depuis quelques jours maintenant, j’avais réussie à décrocher un boulot comme modèle dans une agence de mode. Ce n’était pas vraiment mon milieux, mais ma gueule d’ange semblait s’y prêter, je m’étais donc efforcer d’apprendre le métier sur le tas. J’avais forte heureusement r éussie à me trouver un mentor pour m’aider. Un tenor du genre si on prends en compte le nombre d’année d’expérience qu’il a derrière lui. Kobayashi de son nom de famille, il ne m’a jamais dis son prénom bien que je lui ai dis le mien, était donc devenu mon mentor et assez rapidement un bon ami à mon sens. Il souriait pour un rien, avait une tronche moralisatrice incroyable et étrangement les gens semblait le traiter comme un homme pouvait dresser n’importe quel individu à sa porté. Je peux comprendre que son visage face fondre, mais à  ce point ?

Je dois avouer avec une pointe de jalousie envers lui, tout le monde l’adore et le boulot semble simple pour lui. Il adopte les poses avec facilité, les enchainant sans peine, mais j’avais tout de même remarquer que sur la duré, j’avais plus d’endurance que lui. Je suis danseur de base il faut dire, mon cardio est impressionnant pour mon âge ! Et je n’(en suis pas peu fier. Je lui avais proposer de l’accompagnée au cours de sport pour l’y aider, mais ses joues s’étaient emplis de rouge avant qu’il ne bredouille de quelconque excuses. Je suis curieux de nature et ma partie Nightëel, bien que cacher, avait pu sentir le malaise et sans doute la peur qu’on ne trouve un secret qu’il devait s’efforcer d’enfuir. Mais comme je l’ai dis, je suis curieux.

Bien que je le colle presque h24 à mes habitudes, je n’avais pas encore aperçus de fameux prof de sport, mais j’en avais largement entendu parler, je m’étais donc mis en tête, alors que mon mentor était en plein boulot, de faire mon petit tour pour comprendre moi-même ce qu’il se tramait. Je marchais donc presque en sautillant dans le couleur pensif. Je reliais sa réputation au caractère du prof, bien qu’il n’y ai pas, il devait entretenir de bonne relation qui pouvait surprendre. J’ai relevé les yeux et me suis pris un mur en plein face avant même de pouvoir filé l suite de mes pensées. Tombant sous le choc une voix plus que glacial me ramena sur terre et je me suis relever en me frottant le visage.

- Wouaw ça c’est du muscle, je me suis presque casser le pif dessus.

J’ai regarder mon interlocuteur, grand, roux et comme presque tout le monde ici, d’une beauté à couper le souffle, j’ai soupiré presque déçus. Ce devait être un mannequin et non le fameux professeur de sport que je guettais. Je lui ai offert mon sourire le plus charmeur comme à mon habitude face à mes ainé et j’ai tendu la main pour m’excuser et me présenter en même temps.

- Sixteen enchanter. Je suis nouveau ici. Et vous êtes ?
HRP : je mettrais un code plus tard o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 08/04/2017
Autres comptes : William O'Cahan, Conrad Cooper, April Hawkins, Ethan Walker, Nikolas Woods
Dim 9 Sep - 20:39
Mais c'pas possible ça.Sixteen & JakobNiko les blonds sont de partout.(System Of A Down → Aerials) Enervant.
C’était le premier mot qui m’était venu à l’esprit en le voyant, en l’entendant parler, en me rappelant que tous les petits blonds étaient énervants dès qu’on les voyait. Mais lui, il était particulièrement énervant. Son sourire marchait sans doute sur les autres, mais pas sur moi, ma main dans sa figure ferait une belle marque j’en suis certain, mais je suis sûr que je me ferai virer à coup sûr pour avoir malmener un pauvre petit mannequin de rien du tout. Je ne le connaissais pas et je le détestais déjà, j’étais on va dire enfin de retour, j’en avais marre de sembler si faible depuis que j’étais avec Kobayashi, je me disais « tu es trop dur avec les nouveaux soit plus sage », mais j’avais repris du poil de la bête en me disant que c’était juste eux qui ne faisaient pas assez d’effort, ils voulaient être fort, être sportif, avoir une endurance à toute épreuve, eh bien il fallait y mettre le prix et l’effort comme on dit, mais personne ne semblait comprendre ce concept.
Puis j’étais bien trop sage ces derniers temps, je ne faisais plus aucune réflexion à la Jakob, j’étais juste là, à attendre que les gens s’insultent tout seul. Je m’étais même mis à réconforter quelqu’un, mais pour me rassurer, je l’avais bien fait baver le lendemain en guise de punition pour avoir relâché la pression le jour d’avant.

J’ai secoué la tête pour me reconcentrer sur lui, alors un blond, un Sixteen ? Hum un blond aux ongles noirs surtout, je suppose que c’était l’autre débile de nouveau, bah voilà que je me le prenais dans le torse et en plus de ça, il souriait comme un con, comme si j’en avais quelque chose à foutre de sa vie et qu’il soit nouveau était le cadet de mes soucis.

« Le prof de sport. »


Oui je sais que j’aurai pu dire mon nom, mais bon je n’en ai rien à faire et bon au pire il l’apprendra à la volée dans les couloirs comme tout le monde ici. J’avais bien gentiment ignoré sa main, car je ne voulais pas la serrer de toute façon, je n’avais pas que ça à faire de serrer la main des petits nains blonds. Je l’ai regardé de haut en bas, je trouvais cela étrange, on me dit qu’un blond traine toujours avec Kobayashi, mais la seule fois où je croise le fameux blond, il est tout seul, coïncidence ? Je ne pense pas. Le destin ? Sans doute.

« Te casse rien en plus, on va encore m’accuser sinon et j’ai pas envie. »


Non, mais c’est vrai quoi, quand un se casse quelque chose on vient tout de suite me voir en mode « ouais tu fais trop de forcing » sauf qu’à chaque fois ce n’est pas moi et ils se retrouvent bonbon, mais bon les accusations à la fin ça devient lassant. Je me suis passé une main dans les cheveux et j’ai regardé l’heure, bon au pire il connait Kobayashi, il pourra me dire où il se trouve, car ici c’est un labyrinthe et je n’aime pas ça.

« Il est où Kobayashi ?  Et sache que je veux une réponse claire, pas juste un blabla inutile pour terminer en « il se trouve là » ou en « je ne sais pas ». »


Quoi. C’est vrai, les gens ne savent jamais répondre clairement. Ils font toujours tout un blabla inutile, j’ai regardé l’heure encore une fois et j’ai froncé les sourcils, il faut que je me dépêche. Mais bon d’un côté faut que je reste. Puis faut que je vois pourquoi il colle autant Kobayashi, c’est chelou qu’il le colle lui, alors que il y a des centaines et des centaines de gens qu’il pourrait coller s’il veut monter les échelons. Faut que j’vois si ce n’est pas un petit con qui s’amuse avec Kobayashi. Le monde du mannequinat, c’est  amour et trahison H24. Je ne veux pas que ça arrive à l’autre débile de nain.  
©️ 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Je te hurle dessus en #C03000
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 20/03/2018
Lun 10 Sep - 19:26
J'étais un peu perplexe. J'avais chercher cet homme un long moment, non seulement car la réaction de Kobayashi m'avait intrigué, mais aussi parce que sa réputation le suivait de loin. Alors me le prendre en pleine face, à croire que les Dieux étaient avec moi pour ce jour ! J'ai donc sourie tout content sans même comprendre. Il ne m'avait pas dit son nom, juste son titre. C'était là aussi curieux. Tant de chose ! Je voulais tout comprendre ! J'ai penché la tête quand il repris parole. Ainsi sa fameuse réputation, il l'a connaissait. J'avais entendu dire qu'il avait frapper sur des mannequin, laissant parfois des marques ce qui rendait les photos difficiles. J'avais interrogé Kobayashi à ce sujet. Mais encore une fois, il avait juste rougis et changer de sujet.

Sa voix était strict, froide et cassante, mais son message me fit sourire. Tiens, tiens ! Il cherchais Koba'. J'ai penché la tête feintant un air pensif. Pourtant une moue amusé devait me trahir. Il avait ignorée ma main tendu et ma maman m'a appris que la politesse est une chose important dans la société ! J'ai donc haussé les épaules, décidant certes de répondre simplement, mais aussi de jouer un petit peu. Kobachéri travaillait avec un vieux photographe surnomé Tôma. Il allait surement en avoir pour encore une bonne heure et je me lançais le défis personnel de lui faire perdre autant de temps !

- Haeum Koba' chéri ? Sais pas.

J'ai sourie pas du tout crédible ce qui était le but. Il doit douter sinon c'est pas drôle. J'ai ensuite haussé les épaules et j'ai chipoter mes ongles presque impoliment.

- M'a parler de prof de sport. En rougissant pas possible et en baragouinant de ces trucs piouf !

Je lui ai fais un clin d'oeil en tirant la langue, comme si je partageais un secret honteux avec eux. L'avait il frapper ? Engueuler ? Ou était-ce autre chose... Peut-être que lui et Kobamamour était ami ? Ou baragouinaient-ils des choses plus louche... Je trépignais d'un pied à l'autre, il m'était dur de contenir toute cette curiosité !
HRP : pardon c'est court, le temps que je me remette dedans ><
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 08/04/2017
Autres comptes : William O'Cahan, Conrad Cooper, April Hawkins, Ethan Walker, Nikolas Woods
Dim 16 Sep - 22:56
Mais c'pas possible ça.Sixteen & JakobNiko les blonds sont de partout.(System Of A Down → Aerials)Devrais-je dire que je déteste les personnes qui sont liées à la mode ? Devrais-je le dire réellement ? Je pense que je peux le dire oui. Je le suis et pas qu’un peu. J’aurai aimé qu’on me donne des personnes intelligentes avec qui parler, avec qui communiquer, mais j’avais l’impression que c’était trop demandé, on était obligé de me refiler les idiots de la première compagnie. Qu’est-ce qu’il me racontait encore comme connerie ? Kobayashi rougit pour un rien tout le temps et baragouine des choses en permanence, s’il pensait pouvoir faire quelque chose avec ça ce n’était pas très réussi, je suis navré de lui dire que ça ne marche pas, bon déjà il avait parlé de moi ce n’était pas un mauvais point en soi, mais je ne préfère rien dire. Il semblait si fier de lui que ça en était presque désolant, je pourrai lui dire que tout va bien aller et que si jamais il n’est pas viré pour sa connerie, ça sera déjà bien, mais malgré tout ça, je me suis rappelé que même si je n’ai peur de personne, se faire remonter les bretelles par Kobayashi, car ce dernier n’est pas content, n’est pas super super, car je sais que je suis en tort quand il m’engueule, même si pour moi ce que je fais ou dis est tout naturel et la vérité. Des choses ne se disent pas apparemment, c’est fou ça non ? M’enfin bon passons.

J’ai croisé les bras en le fixant. Il était fort étrange que Kobayashi ne m’ait pas parlé de ce gars et encore moins que j’ai dû l’apprendre à cause de tout ce remu ménage qu’il y a eu. J’ai lâché un gros soupire et j’ai regardé une nouvelle fois l’heure et j’ai froncé les sourcils en voyant l’étrange SMS de mon truc qui me servait parfois de femme quand les médias voulaient nous filmer bien entendu. Voilà un SMS qui me mettait de très très mauvaise humeur. J’ai rangé mon portable et j’ai de nouveau fixé ce Sixteen.

« On m’avait dit que tu étais un gosse en réalité, autant dans l’âge que dans la mentalité on ne m’avait pas menti. »

Oups, ce n’était pas voulu, mais bon c’était sorti, est-ce que je devrai rentrer dans son jeu de « Kobayashi a dit des trucs, tu veux savoir ? » ou bien faire comme si de rien n’était, je pense que la deuxième option est une bonne idée, mais bon quitte à tuer le temps, vu que je ne vois pas ma fille au final autant le tuer avec un potentiel sujet de dispute avec Iris.

« Je ne sais pas ce qu’il t’a dit, mais j’espère au moins que dans tout ça, il y a une excuse pour ses nombreuses heures qu’il a loupé. D’jà qu’il n’est pas endurant s’il se relâche on va encore dire que les mannequins préfèrent s’empiffrer de chips au lieu de venir au cours, alors que je n’ai rien fait pour une fois. »

Quoi je lui ai certes péter les poignets et alors ? Il l’avait cherché. Oui je le fais courir et il est tombé la dernière fois et alors ? Pas ma faute s’il n’est pas doué de ses deux jambes. Oui ce n’est définitivement pas de ma faute, s’il n’est pas sportif pour un sou et qu’on ne me sorte pas que c’est à cause de sa taille, sinon je me fâche.

« Sinon tu vas me dire ce que tu veux ? »

Ouais, ne pas oublier que de base tu veux savoir si ce gars est honnête ou juste con. J’ai décroisé les bras et je l’ai fixé bien droit dans les yeux. Hm. Il semblait pourtant normal ce gosse, fin je me doute bien qu’il ne l’est pas, mais je veux dire il n’a pas l’air d’être comme ce vieux porc de photographe qui lui court toujours après pour une séance privée… Mais il est quand même louche malgré son normalitude oui oui.
©️ 2981 12289 0[/quote]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Je te hurle dessus en #C03000
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 20/03/2018
Mar 18 Sep - 17:35
Il croisa les bras, me fixant de manière assez particulière. Il me mettait mal à l'aise et je regrettais presque de suite mon petit jeu. Il avait cet air de papa moralisateur. Mais ce ne fut rien après le second regard qui me glaça littéralement le sang. Ma peur monta d'un cran, au point que mon pouvoir pétilla sur le bout de mes doigts. J'ai secoué la tête, calme Sixteen, tu vas rattraper ça, il a l'air de mauvais poil donc ta curiosité devra attendre ! Ses paroles confirmèrent mes doutes. J'ai retenu un haussement d'épaule malgré tout. Je suis habitué à être raillé par ma jeunesse, après tout je suis jeune. Surement taquin et un peu immature, j'ai encore toute la vie pour apprendre. Il ne me surprends donc pas outres mesures avec de tels paroles.

Il continua toute fois et je cru percevoir un ton plus affectueux que réellement répriment quand il parla de Koba', ce qui titilla à nouveau ma curiosité. J'ai pincer les lèvres pour réprimer un sourires qui serait réellement trop éloquant. De plus j'imaginais très mal Kobachéri s'empiffré de chips, il est le premier à me taper sur les doigts quand je me permets un petit écart ! Même l'excuse de ma poussé de croissance ne fonctionne pas. Je suis sûr qu'il est frustré car je suis plus grand que lui façon, nha ! La question de Monsieur le professeur de gym, me ramena sur tête et avant même de pouvoir réfléchir à une parole moins risqué, c'était sortie.

- Vous m'avez pas dit votre nom, s'pas poli ça.

Sixteen était un jeune homme trop bavard, qui nous a quitter trop tard pour cause de bêtise chronique. J'ai mordu ma lèvre inférieur et j'ai essayer de paraître à mon aise, genre de rien, en souriant, passant une main dans mes cheveux. bon okay, changement de technique de survie, on passe en mode " je suis trop mignon pour être manger ! ". Aller Sixt' faut rattrapé ça !

- Tu peux m'appeler Sixt, j'suis un bon copain de petitKoba'. Et je pense vous avoir répondu sinon.


J'ai haussé les épaules prenant un sourire des plus charmant. Même si quelques choses me dit, que ça ne passera pas. Dans sa passe ou sa casse, j'espère que mon nez va s'en sortir intact !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» TOUT JETER, PUIS GARDER LA POUBELLE.
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Dream’s-
Sauter vers: