Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mes nounours jouent au poker dans la rue en pleine nuit, ça tourne mal : explications

 :: Capitale :: Centre ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2017
Localisation : Ici et là
Lun 23 Oct - 14:39
Un vieil adage que mes parents aimaient réciter, tel un mantra, disait Il en fait peu pour être heureux. Pour être franc, j’ai longtemps été en désaccord avec cette citation. Enfant, sans mes propres jouets je n’étais pas heureux. Pré-ado, sans petit(e)-ami(e) je n’étais pas heureux. Adolescent, sans poils faciaux je n’étais pas heureux. C’était peu, des petites choses. Mais c’était bien assez pour me rendre malheureux. Et je ne parlerai pas de l'attitude des autres sur ma personne. Racisme. Rejet. Bouhou pauvre petit Cumael est triste parce que ses amis le rejettent quand ils se rendent compte qu'animer des figurines c’est flippant. Petit Cumael leur a surtout refait la face oui !!! J’aurai dû devenir chirurgien plastique tiens... 

Ils l'ont bien cherché, à me faire sortir la nuit avec la promesse de bien s’amuser. Ouais. Bien s’amuser c’était surtout pour me coincer dans une ruelle pour essayer de me battre. L’air de rien, ça peut faire mal un lapin en peluche vous savez, surtout lorsqu’il esg capable de tenir un canif entre ses petites patounes bleues ! Faut pas croire, c’est un vrai thug, mon Shushu ! Plus que Princesse d’ailleurs, cette licorne est une grosse victime en général. C’est une meilleure conseillère que soldat.
D’ailleurs, vous savez que c’est difficile de donner des conseils lorsqu’on n'a pas de cordes vocales ?

Bref. En tout cas, c’est grâce à eux que je n’ai plus peur de sortir pendant la nuit. Je sais que je peux me défendre dans trop de problèmes, mais pendant un certain temps, j’étais terrifié de me retrouver face à quelqu’un qui était plus fort que moi ou qu’ils soient plus nombreux. Fait être réaliste : je suis pas dans la taille moyenne, je suis pas très musclé (encore moins à l’époque). Une fois qu’on m'immobilise, je ne peux pas compter que sur Shushu (et Princesse parfois). D’un côté, la peur me permet d'utiliser mon pouvoir dans des proportions plus importantes. En revanche, avec la colère je perds mes moyens et ça part en peau que boudin !

Qu’est-ce que je voulais dire moi avec tout ça ? Ah oui : donc je me balade en pleine nuit. Il ne pleut pas (heureusement, je n’ai qu’un pull et pas bien épais), mais le ciel est assez couvert pour cacher la lune la plupart du temps et me faire lever les yeux pour vérifier que je ne vais pas finir tremper comme un vieux torchon usagé. J’aime j’en faire ça (me balader en pleine nuit, pas finir en torchon usagé), c’est très certainement le moment le plus calme de ma journée. Quand je me lève le matin, il y a toujours au moins un de mes petits colocataire (d’ailleurs je devrais en prendre un grand... Je m'égare encore) qui a fait une bêtise, quand ce n’est pas Mario qui a ressorti la hache de guerre avec Aragorn, qui a conclu une alliance avec Luigi dont le but est de renverser son frère. Et il y en a qui se plaigne de l’érection matinale. 
Après c’est le travail. Pas besoin de détailler cette campagne, ce combat constant.

Mais quand le soir vient... Quand il n'y a plus que madame Nox et moi, c’est agréablement calme. Même Shsuhu (qui est encore en train de plumer Princesse au poker dans mon sac à dos) ne vient pas troubler ma tranquillité. 

Mais je me plains, je me complains même, j’adore vivre à 200 à l’heure, j’adore être toujours en mouvement ! Être statique, c’est pas moi. Même à cet instant où je suis calme, je sautille plus que je ne marche, je sprinte parfois pour sauter le plus haut possible, tendant la main pour toucher la branche la plus basse d’un arbre, ou le bas d’un panneau. Un comportement enfantin ? Mais je vous merde ! J’aimerai vous y voir si vous aviez autant d’énergie que moi à revendre ! Je ne suis pas hyperactif, enfin je ne pense pas, mais je bouge tout le temps. J'utilisais beaucoup mon pouvoir avant, pour me fatiguer. Mais au fil du temps, on s'y habitue, on devient plus résistant, endurant. Durant la journée, je fais vivre tout mon magasin, mais une fois les portes fermées... Une fois les portes fermées, ceux qui sont encore là vont se ranger sagement – sauf quelques exceptions – à l’endroit prévu à cet effet afin que je les endorme. Et le temps qu’une heure du matin (heure actuelle à laquelle je me balade) ne sonne à ma montre, j’ai bien assez de temps pour me refaire un petit stock d’énergie (à base de sucre et de boisson toit aussi sucrée, gazeuse).

D’ailleurs petit conseil : ne me donnez jamais de café. Jamaiiiiiiis. 


Une tape sur mon épaule me sortir de mes pensées, me faisant également détourner les yeux de la rue dans laquelle je viens de m'engager. Tiens, depuis quand mes amis en peluche se trouvent-ils sur mes épaules 

- Quoi ? 

Shushu pointa sa patte en direction de son amie à quatre pattes, qui avait l’air à souff~ attends une seconde c’est pas quatre pattes mais trois !

- Encore ? Vous exagérez les gars ! C’est la troisième fois ce mois-ci, je commence à en avoir marre de vos conneries ! Oui mais non tu me regardés pas comme ça toi, c’est ta faute ! Tu sais bien qu’il a te faire faire des conneries quand il t'aura battu, et tu te laisses faire à chaque fois !

Bon ben demi-tour alors ! Heureusement il y a peu de personnes dans les rues, donc plus de chance que la patte n’ait pas été ramassée, moins de personnes pour m'entendre gronder sur des peluches, moins de personne à qui demander si ils n’ont as vu une jambe de licorne blanche traîner au sol. 
C’est parfois difficile de paraître sérieux dans ce genre de situation, vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Nobody
Nothing
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 21
Autres comptes : Angel Argawaen - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Nothing
Lun 23 Oct - 15:24
C'est un petit pas pour l'homme...
Ca faisait longtemps que je n’étais pas sorti de façon aussi désinvolte. Enfin désinvolte à ma mesure. Je suis toujours prudent, on ne sait jamais, parano comme je suis, j’ai l’impression que derrière chaque regard mon secret vol en éclat. Je sais que c’est naïf comme façon de penser, mais je suis comme ça. J’essaye de ne pas être angoisser mais c’est si difficile quand on se sent si vulnérable. Autant vous dire que le mot victime brille d’un rouge fluo sur mon front. Ainsi le choix de sortir était tout fait, mais le lieu restait à définir. Ainsi bêtement debout devant la porte de chez Alfredo, je me sentais déjà puissant d’avoir pu franchir se pas. Arborant pour l’occasion ma tignasse rose habituelle, je m’étais embêter a assortir mes vêtements alors que j’espérais ne croiser personne. Je sais que ma logique échappe à beaucoup, mais que voulez-vous ? Je me suis finalement décider à faire un pas de plus, fourrant mes mains droit dans mes poches, et j’ai avancer ainsi, un moment, sans trop savoir où j’allais finir.

Parcourant encore un peu les pavés mouillés par une pluie qui avait du tombé quelques heures plutôt, je m’interrogeais. Je savais qu’Alfredo allais ce retrouver dans une impasse très bientôt, aussi dupe que je puisse l’être, j’ai tout de même des yeux et des oreilles. Cette histoire m’attristait d’ailleurs un peu, car je portais un amour fraternelle assez fort pour ces garçons qui m’avait bien aider dans la vie. Secouant la tête, chassant ces penser, une bride de voix m’interpella. Rougissant s’en même en comprendre l’utilisé, j’en ai cherché la source du regard. Un objet au sol attira d’abord mon regard, puis ce qui me sembla être un enfant déboula à sa suite suivit de … Ho seigneur, what ? J’ai battu des cils pensant d’abord rêver, mais la peluche qui l’accompagnaient semblait bel et bien réel. Ou alors je suis définitivement à enfermé.

Perdant ainsi ma concentration, j’ai sentie mes quelques mèches de cheveux tombé plus bas que mes épaules, leurs couleur doré m’apparaissant. Rougissant un peu plus, j’ai entrepris de les secouer sans me douter que d’un point de vue extérieur, je devais avoir l’air bien idiot. Essayant vainement de les raccourcir et surtout d’en changer la couleur. Calme, calme Sonny, concentre toi et tout va bien ce passer. J’ai décider, aller savoir de où ou même du pourquoi, de prendre les devant et j’ai ramasser l’objet qui m’avait interpellé. Une patte… Je l’ai regardé pendant quelques secondes, ayant la désagréable impression de tenir entre mes mains le membre arraché d’une personne véritable. Frissonnant à cette idée, j’ai franchis les quelques pas qu’il me restait et je l’ai tendus, le regards baissé et sans un mot à l’enfant devant moi. Essayant de toute mes forces de ne pas me focalisé sur ces fuking de what de peluche vivant. Rappelant un mauvais film d’horreur déjà oublié.

Tout ça semblait bien impolie et un souvenir de bonne éducation me ramena très vite sur terre. Rougissant à nouveau, relevant les yeux, c’est avec encore plus d’effrois que la personne devant moi se révéla être un Cumael et non un enfant. Super ! Je n’aime pas cette race, elle me met mal à l’aise. Comment puis-je savoir s’il a vingt ou trente ans ! C’est troublant et je n’aime pas ça. Me grandissant d’un ou deux centimètre de façon assez peu subtil, je vous l’accorde, j’ai pris une longue inspiration avant de lâcher d’une voix que j’aurais voulu plus calme.

- Je, j’ai trouvé ça. Enfin oui du coup je pense que c’est à toi enfin non à ta enfin… C’est une licorne sérieusement ?

Aussi vrai que les Vimentel ont sale caractère, jamais je n’arriverais à m’exprimer comme il faut et je le déplore. Moi qui était si sûr de moi avant, dans ma grandeur, dans ma franchise. Je me désole tout seul. C’est dépitant. Touchant à nouveau l’instant présent du bout des doigts j’ai rougis un peu plus et je lui ai fourré objet dans la main. Voilà qui est choses fait ! Je n’avais plus qu’à rebrousser chemin et partir. Pourtant mes jambes ne me portaient plus. Après tout si je partais rien ne changerais rien et je serais sorti pour rien. Mais pourquoi étais-je sortie vraiment ? Pensif, j’ai soupiré. Puis une licorne sérieusement !
©️ 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


More ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2017
Localisation : Ici et là
Lun 23 Oct - 18:52
Je ne fais pas partie de ces gens qui confondent leur gauche et leur droite. Il m’arrive parfois de me tromper de direction si on me les indique en utilisant les points cardinaux comme repère, il m’arrive de me perdre parce que je n’ai pas retenu les indications … Mais le pire, c’est de devoir rebrousser le chemin que j’ai pris. Je n’ai pas une mémoire visuelle, mais auditive. Alors impossible pour moi de me repérer pour faire le chemin exact à l’inverse … Et je n’aime pas les lignes droites, surtout quand je les parcours. Alors je tourne continuellement à droite, à gauche, tout le temps. Souvent c’est à droite, puis à gauche, mais il m’arrive parfois de changer de schéma … Tout ça pour dire que je n’ai absolument aucune idée de comment je me suis retrouvé là où je suis !
Heureusement qu’il y a Shushu pour me mener sur le chemin inverse ! Même dans mon sac il vérifie toujours. Ça va pas me servir à grand-chose si je viens à me faire enlever, parce qu’inconscient mes peluches le deviennent également.
 
Mener par mes peluches, je parcourais les rues en cherchant du regard cette petite tache blanche qui ressortirait de la noirceur de la rue, de ses pavés, de ses briques … Sauf que je ne trouvais aucune tache blanche. Pas une goutte, pas un simple cheveux … Rien. Juste un grand type avec un air benêt qui me fixait. Enfin pas moi mais Princesse. Ça arrive souvent, même dans ce monde où les hommes et femmes ayant subi des mutations sont courants, il y a assez peu de personne qui m’ignorent quand je me balade, il n’y a quasiment personne qui ne fixe pas ce lapin bleu milles et une fois recousu ou cette licorne d’un blanc éclatant qui n’avait plus qu’une seule patte !
Il y est certain que je n’aurai pas plus prêter attention à ce type si il ne s’était pas approché de moi pour tendre la main. À l’intérieur, juste une goutte d’un blanc éclatant, comme si on le lavait~ Oh. Oh !
Mon père me dit toujours que l’accent de mon pays d’origine ne ressort que lorsque je suis énervé ou vachement excité. Comme à cet instant où j’avais retrouvé cette saloperie de partie de Princesse.
 
- J’ai aucune idée de qui est votre Dieu, mais je le remercie pour vous avoir fait venir ici !
 
Je n’ai pas le matériel pour recoudre la jambe de Princesse, donc je la fourre dans mon sac à dos avant de l’attraper elle et la poser sur mon épaule. Elle est assez petite, ce n’est pas dérangeant dans le sens où je n’ai pas des poils dans la gueule, mais c’est dérangeant dans le sens où ça me donne un air encore plus enfantin que d’habitude. Je ne fais pas partie de ceux qui ont l’air d’avoir sept ou huit ans, mais ça ne change pas vraiment au fait que ça me donne l’air d’un gamin ! Et mon grand sourire ça n’aide pas du tout …
Une fois mon trésor caché dans mon sac et mon amie sur mon épaule, je reporte mes yeux pour regarder à nouveau cet homme. Grand. Plus grand que la première impression qu’il m’a donné. Est-ce qu’il fait exprès ? Un regard en direction de ses pieds m’indiquent qu’il ne porte pas de talons … Comment a-t-il fait pour avoir l’air plus grand ? Ça me fait froncer les sourcils légèrement, mais je ne dis rien. Pour l’instant. Ça risque de ne pas attendre si il continue à grandir, je le préviens !
Une seconde il m’a dit quelque chose ! A propos de Princesse … Une licorne … Ah je vois.
 
- Ouais c’est une licorne. Elle s’appelle Princesse, et elle aime qu’on réfère à elle de cette façon … Et je te promets je ne suis pas un cinglé !
 
Je m’étais rendu compte de l’impression que je devais donner alors que je parlais, me faisant presque soupirer. Mais au final, c’est un grand sourire que je fais, riant même après avec franchise. Au pire il me prend pour un fou, il tourne les talons et s’enfuit à toutes jambes !
Une pression sur ma joue me fit sursauter légèrement, et je jette un regard en coin à mon amie avant de le reporter sur l’homme devant moi.
 
- D’ailleurs elle te dit merci ! Elle sait que c’est sa faute, elle l’a bien cherché, mais ce n’est jamais agréable de~ Pas bouger toi !
 
Je me penche soudainement en avant pour rattraper ce petit enfoiré de Shushu, lui qui s’apprêtait à planter une aiguille dans le mollet de l’homme.

Cette foutue aiguille que je n’ai jamais réussi à trouver, il la cache avec tellement de dextérité que je doute même pouvoir le faire sans l’y forcer … Mais j’ai dû mal à lui donner de vrais ordres. C’est mon tout premier ami, et il est resté le seul pendant trop longtemps …
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Nobody
Nothing
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 21
Autres comptes : Angel Argawaen - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Nothing
Mar 24 Oct - 11:25
C'est un petit pas pour l'homme...
Cet accent. Pendant un instant je me pris à chercher d’où il pouvait venir. Je suis sensible au voix de chacun, il faut dire que ça me fut vitale autre fois. Pour repéré la réelle concurrence. Mais soit, je ne devais plus penser à tout ça. Le passé, c’est le passé. Le jeune Cumael sembla grandement rassuré d’avoir retrouva la patte de son machin, qu’il attrape d’ailleurs pour mettre sur son épaule. Une licorne donc, bien, bien. J’imagine qu’au vu du monde actuel et surtout des particularités plus que divers de sa race, je ne devrais pas m’en surprendre plus que ça. Mais le choix de la licorne reste coquasse. Se rappelant avec cohésion de mon interrogation passé comme actuel, il répondit finalement à cela. Oui certes une licorne… Bon promis ça va me passer. Mais avouez que vous réagiriez pareil à ma place ! Si, non ? Bon chut, laisser moi reprendre où j’en étais ! Princesse c’était donc perché sur son épaule tant dis que le malheureux m’assurait ne pas être fou. Mais soit, nous le sommes tous ici de toute façon, alors s’en justifier, ma foi…

La suite de ces dires me surpris quelque peu. Il arrive à communiquer avec ? Mais c’est fantastique ! Meilleur remède contre la solitude ça ! Hochant donc simplement la tête pour accepté ces remerciant, j’ai sursauté et rougis de l’entendre conclure de façon si impératif. N’osant donc plus bouger sur son ordre, j’ai baissé d’instinct les yeux et la surprise n’en fut que plus grande. Qu’est ce que putain de quoi ? Un lapin ? Un lapin…. Ho bon ça va promis je me tais avec ça ! Un lapin donc, portant en guise d’arme ( ? ) une aiguille, semblait m’avoir pris pour cible. Allons bon qu’avais-je encore fais pour mérité ça ? Le Cumael devant moi l’attrape comme pour le réprimander et j »ai souffler. Ouf ce n’est donc pas moi qu’il engueulait de la sorte ! J’ai passé une main dans mes cheveux, souriant intérieurement car il était non seulement rose, mais de la bonne longueur, puis j’ai soupiré. Bon aller Soso un peu de politesse pourrait calmer le jeu. Tendant donc la main vers ce petit air tout bleu j’ai pris parti de contrôler ma voix et mon stress.

- S-Sonny, enchanter petit lapin. Désolé si enfin si je t’ai, tu sais, fais heu mauvaise impression ?! J-je suis pas méchant, je lui aurais rendu de t-toute façon… Hm ?

Aller comprendre comment, mais m’adressé à lui semblait plus simple. Reportant mon regard sur le Cumael, je me suis redressé après m’être mis à la hauteur du lapin et j’ai repris ma main avant qu’il ne puisse la saisir. Je n’aime pas trop qu’on me touche à vrai dire car depuis une semaine, j’ai tendance à relâcher mon contrôle et voir apparaître de si belle ( ou pas ) veines noir dégueulasse sur tout endroit que l’on touche n’est pas fortuite. Baissant à nouveau les yeux pensif, j’ai sentie le rouge de mes joues se calmer quelques peu. Réajustant encore quelques mèches de façon concentré, j’aurais voulu disparaître sous terre tant le silence ( de deux minutes mais certes ) me mettait mal à l’aise.

©️ 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


More ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2017
Localisation : Ici et là
Mar 24 Oct - 18:00
Si j’avais été à la place de Sonny, je n’aurai pas réagi avec autant de calme que lui. Intérieurement, il a accepté l’existence de deux peluches vivantes sans crier à la sorcellerie, à l’hérésie ou à tout autre débilité du genre, il n’a pas tourné les talons pour partir en courant … Il m’a juste tendu la patte de Princesse. Personnellement, je l’aurai regardé comme si il avait eu quatre têtes, trente bras et une paire de cornes sur les épaules, avant de simplement lui dire qu’il était complètement timbré et je serai parti … Pour aller à l’hôpital vérifier qu’on ne m’a drogué, que je ne souffre pas d’hallucinations éveillés ou de quelque chose dans le genre. Je me demande si des personnes ne l’ont pas fait après m’avoir rencontré ou m’avoir vu parler avec mes amis en tissus. Je ne me cache pas quand je leur parle, que ça soit en rue, dans mon magasin, ou ailleurs. Même lors de soirées entre amis, Shushu et Princesse sont perchés sur mes épaules. Pour les nouveaux, c’est toujours bizarre d’ailleurs, ils pensent toujours que mes amis essayent de faire boire un mineur.
Foutue seringue, foutue solution qui m’a fait changer pour ce corps d’enfants.
 
Excellent remède même … Ils ne me répondront jamais, je sais ce qu’ils veulent dire parce que depuis le temps qu’ils sont sur mon épaule ou accrocher à mon pull, je sais comment ils pensent. En fait, c’est comme ces meilleurs amis qui savent exactement ce que l’autre pense rien qu’en lui jetant un regard en coin, qui devine ses pensées rien qu’à la façon dont il a penché la tête. C’est exactement pareil entre nous trois, surtout que j’ai fini par apprendre à déchiffrer leur langage corporel pour savoir ce qu’ils voulaient me dire. J’ai essayé de leur apprendre la langue des signes, de l’apprendre moi également, mais la position des doigts est terriblement importante, et quand on en a pas … Même avec mes figurines je ne peux pas le faire, les articulations données ne le permettent pas très souvent. Il y en a seulement deux ou trois avec qui j’y arrive …
 
Le temps que j’amène mon autre main, l’aiguille a disparu. Ce petit enfoiré est un vrai magicien avec, c’est tout autant incroyable qu’enrageant …
Je regarde avec étonnement l’homme se pencher pour tendre la main en direction du petit animal en peluche, qui tourna simplement sur lui-même pour s’accrocher à mon poignet. On pourrait y voir le comportement d’un enfant timide qui s’accrocherait à son père, mais je sais que c’est tout l’inverse. Princesse est timide, et encore pas toujours, mais Shushu est comme moi : il n’a aucune gêne, aucune timidité. Donc c’est juste de l’impolitesse de sa part … Le petit salaud. Je lui apprendrai à être aussi malpoli ! Je ne l’ai pas élevé comme ça ! Enfin je ne l’ai pas non plus élevé pour qu’il agresse des inconnus à coup d’aiguille. Ou qu’il fasse des bras d’honneur à des agents de la milice …
Quand le regard du dénommé Sonny se repose sur moi, je lui fais un sourire désolé. Au moins il n’a pas l’air de m’en vouloir … Normalement c’est moi qui les contrôle, ces peluches sont en vie grâce à moi … Et très peu développe un comportement qui leur est propre. Étrangement, même après ce que j’appelle un sommeil, ils gardent leur « âme ».
 
- Il s’appelle Shushu. Lui n’est certainement pas désolé, il fait toujours ça, mais moi je le suis. Mon nom est Jөrdun, enchanté. Et encore désolé pour cet abruti.
 
Je ne quitte pas Sonny des yeux, mon sourire désolé devenant plus franc. Je suis plutôt du genre tactile, mais qu’il retire sa main avant qu’une peluche ne la lui serre (même si Shushu n’en avait très clairement pas l’intention) était parlant pour tout le monde. Je suis pas un génie mais quand même.

Mes yeux se posent un instant sur ses cheveux. Rose ? Une couleur qui correspond plus à celle d’une petite fille qu’à un homme pour moi. Mais bon, chacun ses goûts. Et puis dixit le mec qui a travaillé en kigurumi licorne, et qui en a une sur l’épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Nobody
Nothing
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 21
Autres comptes : Angel Argawaen - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Nothing
Ven 24 Nov - 17:28
C'est un petit pas pour l'homme...
Le petit lapin sembla timidement s’accrocher à son ami de chair et d’os. C’était tout bonnement adorable et ça me fit sourire un peu plus à mon aise. Bien je n’étais pas le seul à être tout à fait dépasser par les évènements on dirait ! Le jeune garçon me sourire d’ailleurs lui aussi et il n’en fallut pas lus pour me faire rougir à nouveau comme ce n’est pas permis. Enfin ! Il prit finalement parole tant dis que j’essayais de retenir tous les noms. Ironiquement autant j’ai des facilités lors qu’il faut retenir un texte à chanter ou une phrase à dire devant un micro, autant les noms… On avait donc princesse pour le poney à corne, Shushu pour le petit lapin et Jerund pour le garçon. Je me suis répété plusieurs fois ces mêmes noms intérieurement pour essayer de ne pas les oublier dans quinze minutes. Je devais avoir l’air concentré de manière totalement stupide pour une chose aussi simple. Mais bon !

Il posa un moment son regard sur mes cheveux et instinctivement j’y ai porter ma main flippant tout bonnement qu’une longue mèche blonde ai pu apparaître sans que je ne m’en rende compte. Seigneur pitié non pas maintenant ! Y passant donc les doigts j’ai vérifié leurs longueurs et soulager de voir qu’ils étaient toujours roses, j’ai soupiré soulager. J’aurais eu l’air fin. Réajustant d’ailleurs, le plus discrètement possible, ma taille que j’avais un peu augmenter auparavant, j’ai reporté mon regard sur Jerund. C’était un joli nom, peut-être aurais-je du en choisir un du genre. Après coup je me suis rendu compte que Sonny pouvait paraître un peu étrange et sonner faux. Ou suis-je tout simplement paranoïaque ? C’est également possible je ne m’en cache pas…

Ils ont l’air gentil. C’est … Enfin du coup c’est pratique comme heu pouvoir. Enfin je trouve haha... Cumael ? C'est enfin plutôt cool haha !

Oui, le blanc qui c’était creuser dans la conversation m’avait mis quelques peu mal à l’aise. Mais après coup, ma réflexion était encore pire. Me crispant un peu, je n’espérais ne pas l’avoir vexé. Parler du pouvoir des autres est toujours un peu délicat je remarque. Puis les Cumael en particulier, ont des pouvoirs à très larges spectre. C’est vrai, ce n’est pas ma race qui va faire un truc extraordinaire. On est un peu près tous capable des mêmes choses, a d’autre niveau seulement. Mais heu ! Bordel quel spectre il recouvre ! Je connais quelques Cumael et tous ont des pouvoirs si différents les uns, des autres ! Halala voilà que je le jalouse… J’estime vraiment avoir tiré la pire des seringues…

Bon je devais penser à autre chose ! Heum... Son accent tiens ! J'allais essayer de deviner d'où il pouvait venir. Il sonnait un peu particulier. Je n'en avais jamais entendu de la sorte avant. Il devait être plus vieux que je ne pouvais le deviner. Cette race me perturbera toujours pour ça, je dois dire. Mais à quel point ? Avant guerre ? Si c'était le cas je n'étais pas sauver. Je ne connaissais pas du tout les pays qui avaient pu peupler le monde moi... Dejà qu'en dehors du " refuge " je ne connais que très peu de contrée...

©️ 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


More ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» strip poker dans une salle vide [PV Cassandra et Jun]
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]
» Dans la forêt de la nuit
» Halirwen Eldar [Maître des Faiseurs de nuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville-
Sauter vers: