Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ON THE EDGE - [PV : William O'Cahan]

 :: Capitale :: Cimetière Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Johnny
Still alive after all
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2016
Still alive after all
Mar 4 Avr - 4:59
shadow among shadows
Il devait être environ 2h00 AM. Les rues de la ville étaient complètement vide dans ce coin du quartier. C’était une nuit étrangement silencieuse : aucun oiseau nocturne ne troublait l’ambiance, aucun insecte, ni même une simple brise. Comme si la nature retenait son souffle, essayait de passer inaperçue aux yeux d’une menace invisible. La seule chose qui perturba le silence fut le son du moteur d’une voiture qui roulait lentement avant de s’arrêter et de se faire éteindre, replongeant tout dans le silence à nouveau. La porte de la voiture s’ouvrit pour en laisser sortir, premièrement, deux jambes couvertes par des collants noirs, puis une main couverte d’un gant en cuir, puis la tête d’une jeune femme, dont seule la peau de son visage permettait de faire la différence entre sa silhouette et le reste des ténèbres. En se redressant, elle regarda le ciel tout aussi couvert de nuages noirs. Après quelques secondes de contemplation silencieuse, elle brisa à nouveau le silence en refermant la porte et en commençant à marcher en direction du grand portail, lugubre à cette heure.

Johnny ouvrit la porte déverrouillée à l’avance et la referma tout en attrapant son portable de sa main libre pour regarder quel bouffon avait bien pu lui envoyer en moyenne deux messages par minute alors qu’elle était sur la route. Bien sûr, elle ne fut même pas surprise de voir le nom «Bob» apparaître en boucle dans la liste. Tout en continuant son chemin d’un pas nonchalant, elle observa rapidement les pitreries que son ami lui avait envoyées avant de simplement mettre son portable en veille lorsque ses conneries commencèrent à devenir… obscènes, levant les yeux au ciel passant à la tâche à accomplir. La leader localisa une vieille cabane se découpant à peine à travers toutes les ombres du cimetière. Heureusement, une lumière - bien que vieille et clignotante - éclairait l’entrée et Johnny y alla après avoir frappé deux fois sur la porte. En entrant, elle remarqua immédiatement Willi, qui l’attendait en nettoyant une pelle, qui brillait maintenant de mille feux. Cette image la fit sourire légèrement et Johnny alla simplement s’appuyer sur un coin libre d’une table en guise de siège, comme il n’y avait pas beaucoup de place à travers tous les outils d’entretien. Elle croisa les bras et ne passa pas par quatre chemins :

- Je sais que j'arrive presque à l'improviste, mais j'ai besoin de ton aide... et de toute ta discrétion.

Willi déposa la pelle à sa place d’un moulinet professionnel et s’adossa au mur en croisant les bras à son tour. Son sérieux envers la situation plu à Johnny.

- Bonsoir Johnny. Ce n’est pas grave ; de quoi avez-vous besoin ?
- « Vous » ? Tu sais que je préfère que tu me tutoie.

La leader soupira brièvement en secouant légèrement la tête, avant de continuer sur ce qui l’avait poussée à venir le déranger aussi brusquement :

- J’ai des raisons de croire que l’ennemi prépare quelque chose de… grave.

William regarda sur le côté, là où lui seul voyait le fantôme de Thomas. Le regard de Johnny se posa distraitement au même endroit, mais comme elle ne pouvait pas voir les fantômes, elle ne broncha pas et reporta simplement son regard sur son informateur, qui conservait une expression calme. Thomas, lui, se plaça directement devant Johnny en essayant de se faire remarquer par celle-ci, sans succès. De son côté, William attendit la suite avant de chasser Thomas d’un mouvement de main, le fantôme rendant la situation dans laquelle il se trouvait plus que déprimante. Son mouvement ramena Johnny à la réalité.

- Mis à part ? Est-ce que ça concerne le chef ou directement un membre ?
- Hmm… Ça en concerne plusieurs… potentiels. Suis-moi, en parler dehors sera plus sécuritaire.

Sur ces mots, Johnny se redressa et ouvrit la porte, laissant Willi prendre sa veste, sa flamboyante pelle et sortir avant de le suivre à travers les pierres tombales dans un environnement plus dégagé, plus ouvert et surtout, moins facile à espionner. Le jeune homme, après un court moment de silence, repris la parole d’un ton assez bas pour être discret, mais assez haut pour que la leader l’entende sans difficulté.

- Je pense en avoir entendu parler. Quand ça concerne le gang ennemi, personne n’est discret.
- ... C’est un bon début.

Ils s’arrêtèrent devant une pierre tombale, là où William continua à travailler, chose qui le faisait passer inaperçu. Johnny le regarda faire alors que Thomas tournait autour d’elle comme un lutin, sans jamais se faire remarquer par sa meilleure amie.

- Écoute. J’ai vu des rapports de mes confrères. Les Poison Angels ne sont plus composés que d’Armadiëls. Il y a de tout. J’ai même rencontré l’un de ces nouveaux membres en chair et en os. Surtout en os…

Thomas cessa immédiatement de tourner et se mit à fixer Johnny avant de faire des signes à William comme quoi le membre dont elle parlait avait été zigouillé.

- L’important à retenir est qu’il y a à peine deux jours, considérer ce genre de changement chez ce gang était tout bonnement impensable. Leur chef éprouve un dégoût profond pour tout ce qui n’est pas de son sang. Alors pourquoi engager des membres de race « inférieure » ?

William regardait Thomas alors que Johnny parlait, tentant de comprendre ce qu’il essayait de lui dire tout en écoutant. Il finit par comprendre et son expression devint étonnée, mais ne le remarqua pas puisqu’elle était en train de regarder autour d’elle au cas où. Le jeune homme posa sa pelle sur la pierre tombale avant de commencer à faire les cents-pas tout doucement.

- Oui, je vois où tu veux en venir. Alors, d'après ce que j'ai entendu, c'est déjà pour se faire moins repérer. C'est le seul gang qui n'a que des Amardiëls. Tu imagines bien que le conseil et la milice les surveillent de près, c'est comme le système des chantiers de construction. Tu as la grosse entreprise qui bosse puis tu as le chef qui sous-traite des autres personnes. C'est ce que fait le chef des Poison Angels.

Il marqua une pause tout en arrêtant de bouger, fixant le vide tout en réfléchissant et en se bâtissant ce qui lui servirait de base pour commencer sa pêche aux informations.

- Il engage des personnes de « race inférieure » pour déjà avoir des pouvoirs plus intéressants, mais aussi pour se faire moins remarquer. Puis il va sans dire que pour certaines missions, avoir une autre race peut aider, surtout s'il prépare un plan d'attaque plus que vicieux.

Johnny s’approcha et alla juste à côté de lui, les mains dans les poches de son manteau.

- C’est ce plan que je te demande de découvrir. S’il prépare un coup, je dois agir en conséquence.

William soupira et, du coin de l’œil, vit Thomas qui lui faisait signe de refuser.

- D'accord, mais je ne garantis rien, car bon... je pense que parfois, ils vont parler en langage codé, j'pourrais enregistrer ce qu'ils disent à la limite pour que vous puissiez analyser. Besoin d'autres trucs ?  Je dois prévenir qui une fois les informations reçues ? Un membre ou tu viendras en personne ?
- Ça dépendra de l’importance de l’information. Ça sera à toi de juger. Tu n’as qu’à donner le niveau d’importance que tu juges approprié à Lucie.

Johnny resta silencieuse un moment alors que le jeune homme se remettait au travail nonchalamment. Elle lui tourna le dos un moment en scrutant l’horizon, puis le ciel, sans voir Thomas qui la fixait assez intensément pour que ça en devienne un peu effrayant. La miss se retourna vers le Nightëel et se rapprocha sans se mettre au travers de son chemin. Ils recommencèrent à marcher.

- William. Pour une fois, je me dis que je te dois bien une faveur pour toute l’aide que tu nous apporte. C’est à ton tour de recevoir. Tu peux demander n’importe quoi, pas seulement en tant que professionnel, mais en tant qu’ami.
© ASHLING POUR EPICODE


 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Dim 9 Avr - 19:28
La nuit des secrets.
#Johnny

La nuit avait été étrangement calme, mais la venue de Johnny venait de briser ce calme, la venue de Thomas aussi. William avait pris l’habitude de voir les fantômes et surtout de voir Thomas dans le coin quand Johnny était là. Il veillait sur elle, même après sa mort et William ne comprenait pas toujours la raison pour laquelle il n’était pas monté à ce qu’on nomme le paradis. Il ne connaissait pas toute l’histoire, mais sans doute était-ce mieux ainsi.
 
C’est donc à 2h00 du matin que Johnny fit son apparition, ils se sont parlés et William lui avait dit tout ce qu’il savait pour le moment, mais la dernière question de la jeune femme lui laissa un sentiment étrange. Que pouvait-il bien demander ce n’est pas comme s’il avait besoin de quelque chose maintenant. Il s’arrêta de marcher et il regarda tout simplement le ciel pendant quelques secondes, son monde était plongé dans l’obscurité tout le temps, malgré ses instants de bonheur son passé, les personnes, le cimetière tout lui rappelait que son monde était noir et seulement noir, tâché par le sang qu’importe ce qu’il essaye de faire croire. Il pencha légèrement la tête en direction de Thomas qui fixait toujours Johnny.

Il sourit, c’était presque gênant ce qu’il faisait, mais il connaissait Johnny, il ne pouvait tout simplement pas lui dire que Thomas était présent ça pourrait créer des soucis et ce n’est pas ce qu’il souhaitait, non loin de là. Il passa sa main dans ses cheveux, comme le faisait toujours Lawrence, c’était devenu un tic il faut croire. Il laissa son regard vagabonder un moment dans le vide. Il repensa à Vincent. Cet homme. Celui qui avait été libéré en même temps que lui. Cet homme qui était bien dangereux et qui n’aimait pas particulièrement William, il ne venait pas l’embêter, mais il savait qu’il n’était pas dans son cœur.
 
Ce gars faisait toujours le sale boulot que William ne voulait pas faire, c’est-à-dire tuer. Il déposa son matériel une nouvelle fois et se baissa vers une tombe pour l’observer. Etait-ce normal tout ce qui arrivait ? Il ne savait pas.
 
« vincent.»

C’est tout ce qu’il arrivait à dire. Vincent. Malgré qu’il soit un tueur au sang froid, il aimerait savoir comment il s’en sort, comment il fait pour vivre, est-ce qu’il a de la famille ? Est-ce qu’il tue encore malgré le fait qu’il ne soit pas obligé ? William le sait, parmi toutes les expériences qu’il a côtoyé, Vincent était le pire, jamais… Il le dit bien “jamais” il n’a regretté ses gestes, il a toujours pris un malin plaisir à tuer les personnes qui étaient dans les parages. La survie rend les personnes bien plus étrange qu’on ne le pense et ça notre jeune Nightëel en avait pris conscience.

«Il y a un jeune homme que je connais de mon passé. Vincent, il a euh comment dire quand je suis arrivé ici, il est arrivé en même temps et j’aimerai savoir s’il est toujours en ville, ce qu’il est devenu.. Tu sais, il est dangereux cet homme.»

Il mit une main devant sa bouche, pourquoi il lui disait ça ? Pourquoi il ne pouvait pas faire comme d’habitude ? Il ne sait pas. Il essaya de voir les réactions de Johnny, son regard, son expression, ses gestes. Mais pour lui c’était gênant d’un coup.

«Laisse tomber, ce n’est pas important au final. Il ne vaut mieux pas qu’il sente qu’on l’observe ça pourrait être encore plus dangereux pour vous.»

Il ne pouvait pas le nier après tout, c’était dangereux de provoquer les expériences. Les monstres que les scientifiques ont créé.
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Johnny
Still alive after all
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2016
Still alive after all
Sam 15 Avr - 21:29
reach out to me
- Plus dangereux pour nous ?

Johnny, qui était restée complètement silencieuse durant la demande de William, s'accroupit juste à ses côtés. Elle établit un contact visuel en adoptant une expression amusée. Willi s’inquiétait pour son gang ! Elle avait un peu de mal à y croire. Il savait bien dans quel genre d’affaires ils trempaient, alors pourquoi avait-il des craintes quant à leur sécurité ? L’amusement fit place à la réflexion. Johnny commençait à comprendre. Si William lui-même pensait que cette personne représentait un danger pour ses hommes, alors la leader ne devait pas prendre cette menace à la légère. Johnny tapota une toute petite fleur de son index, faisant voltiger quelques gouttes de rosée sur l’herbe et sur son gant. Son expression devint plus neutre et elle se redressa pour s’appuyer sur sa pelle, toujours aussi flamboyante.

- Je pourrais te dire exactement la même chose. Fais-moi confiance sur ce coup, je vais t’aider.

Johnny fixa Willi. Elle se demandait s’il lui faisait confiance autant qu’elle lui faisait confiance. Elle savait qu’il était du genre à tenir ses promesses et qu’il n’avait peur de rien lorsqu’il s’agissait de donner un coup de mains à ceux qu’il aime. Mais au final, elle ne savait pas grand chose de lui. Bien sûr, elle avait demandé à certaines personnes dans son gang au début de vérifier les archives, dépoussiérer son passé, trouver des informations pour s’assurer qu’il ne représentait pas un danger… mais au final, rien n’avait été trouvé. Johnny avait trouvé ça très étrange, mais elle avait continué avec précaution et au final, Willi avait simplement prouvé par lui-même qu’il était un allié exceptionnel. Un allié avec le potentiel de rendre Taylor vert de jalousie. Cette pensée la fit sourire, mais bien vite, la Nightëel reporta son attention sur ce qui était le plus important présentement : aider William. Elle n’avait, après tout, absolument pas l’intention de laisser tomber aussi facilement, surtout si c’était pour lui rendre la pareille.

- Qui est ce Vincent ? J’imagine qu’il n’est pas vraiment ton ami, si c’est toi, l’informateur, qui me demande de le trouver...
© ASHLING POUR EPICODE


 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Jeu 27 Avr - 20:43
La nuit des secrets.
#Johnny

Il y a des choses que William ne voudra jamais dire. Des choses qu’il aimerait garder secret. Même s’il appréciait Johnny, il ne pouvait tout simplement pas lui parler de son passé comme tout le monde. William ne voulait pas que les autres soient en danger par sa faute. Il observa Johnny pendant un long moment. Plus dangereux. Oui il l’était. Plus rapide, plus mesquin. Plus intelligent. C’est ce qu’il était. Il passa sa main dans ses cheveux. Il n’osait pas lui dire qui était Vincent. Qui était cet homme.

Il n’osait pas lui parler de son passé. Mais il voulait savoir ce qu’il faisait. Est-ce qu’il était un danger pour la population ou non. Ils n’étaient pas légaux. Ils devaient se faire exterminer de base, mais ça personne n’était au courant. Vincent était quelqu’un de dangereux. Il était violent et il se fichait bien des conséquences.

« Nous n’avons jamais été vraiment amis. Mais nous étions là l’un pour l’autre à une époque. »

Il se rapprocha de Johnny et il planta son regard dans celui de la chef. Il pointa brièvement les tombes puis le ciel. La mort était le quotidien de Vincent et de William. Vincent tuait. William feintait pour récupérer des informations pour sortir d’ici. Bien que ce fut un échec cuisant, ils ont fait ça pendant des années. Le ciel. Ils rêvaient de voir le ciel en vrai et non par une petite fenêtre qui laissait à peine entrer une petite souris.

« Nous avons toujours voulu voir le ciel. Nous avons réussi, mais j’ai peur qu’il ne se calme pas. Qu’il continue ce qu’il faisait quand nous étions au même endroit. Ce n’était qu’une question de survie après tout. »

Il espérait qu’elle allait comprendre ce qu’il sous-entendait. Il n’en était pas fier. Il n’était pas fier d’avouer qu’il connaissait un garçon aussi dangereux, mais il l’était tout autant en réalité. Il se retourna laissant la pelle là où Johnny était appuyé et il continua à marcher doucement vers la petite maison qui servait de vestiaire. Il se frotta les mains en soupirant et il ouvrit la porte.

« Veux-tu boire quelque chose ? Tu veux savoir quoi exactement sur cette personne pour que tu puisses le retrouver ? Je te donnerai toutes les informations dans la limite du possible. »

Il y a des choses qu’il ne dira jamais. Des choses qu’il gardera secret pour ne pas que tout le monde soit en danger. Il allait faire en sorte de retrouver Vincent et voir ce qu’il allait faire de lui.

Le tuer ou le garder en vie. C’était juste ça. Les deux seules solutions envisageable pour cette personne qui était une expérience comme lui.

Vivre ou mourir comme à l’époque.
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Agnar.d.Edge[terminer]
» William Delacroix [ Voleur ]
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho
» William Sanders

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Cimetière-
Sauter vers: