Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Golanou ou celui qu'on attendait !

 :: Avant de rp :: Recensement des habitants :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 17/03/2017
Autres comptes : Angel Argawagen - Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Sam 18 Mar - 16:25
Golan Lounard Gray
ft. ... de ...

Âge : 25 ans.
Race : Nighthëel.
Orientation : Ilanophile.
Métier : Psychiatre
Code du réglement. : ICI
Caractère

Notre Nightëel est quelqu’un de très calme, placide, stoïque, ce qui est de mise dans son métier. Il sourit bien volontiers et peut se montré plus que charmant. Il est très à l’écoute et ne juge jamais les gens. Il peut toutefois montrer une partie bien plus sombre de sa personnalité. Dévoré par la peur du noir il peut se montré d’une violence peu commune et devenir même hystérique si on l’y pousse. Vous remarquerez surement aussi qu’à chaque question posé sur son passé il racontera une version différente et plus farfelus les unes que les autres. Il n’y a que devant son ex petit ami et meilleur ami qu’il révèle son côté cute adorable, voir collant et à la limite du «  mais bordwal il fait quoi là ? ». Un conseil, ne touché jamais aux garçons de cheveux blancs sauf si vous voulez mourir de façon barbare. Il y est en effet très attaché. Maintenant c’est un garçon qui se fait assez facilement des amis, de par sa faculté de suradaptation. Que dire de plus ? Il est très curieux, gourmant, extravertie et parfois bien trop passionné et possessif !

Du point de vue vie privé et professionnelle Golan est presque opposite. Dans la première il se montre très extraverties, il sourit beaucoup, est du genre à rendre service, en total opposition avec les clichés raciale. Il est aussi d’un protecteur un peu trop oppressant par moment. Dans l’autre partie de sa vie, la professionnel, il est d’un calme plat, sait écouter, parle peu mais dis toujours les mots justes à entendre et a une diplomatie qui ne s’applique pas toujours. Il part du principe que parfois la vérité DOIT faire mal. Vous remarquerez donc en effet que notre cher ami à vraiment divisé sa vie en deux. Il est aussi du genre à aimer faire la fête qu’à aimer rester chez lui lire des livres. Toutefois il n’aime pas vraiment rester seul, il n’éteint jamais toutes les lampes et il écoute UNIQUEMENT de la musique classique. Eternelle amoureux il n’est pas du genre à renoncer à ces valeurs pour faire correspondre celles des autres.

Physique

Golan est un garçon de taille moyenne avec son mètre septante et sa taille fine. Ces grands yeux d’un rouge profond en disent long sur sa façon d’être et son calme. S’il daigne toute fois vous sourire vous tomberez surement sous le charme de ces belles dents blanches et de son visage enfantin par instant. Pour le reste il est tel que la formule l’a fait : La peau pâles, les cheveux noir qu’il peut attacher, un air sombre et souvent un peu terrifiant. Il a également une cicatrice qui lui traverse le visage, mais il en est presque fier. Que dire de plus, il a une très belle voix, est assez agile et de manière général il est charmant. Pourtant vous pourriez le voir en mode pucelle hystérique avec un bête sourire aux lèvres et les yeux pétillant, ne vous posé pas de question, c’est normal. On notera aussi que quand son pouvoir ce déclenche a peau se strie de marques noir le recouvrant presque en entier et si par malheur une crise se profil, on ne verra de Golan plus qu’une ombre à l’œil terrifiant.  

De manière plus large Golan s’habille de façon très, très particulière. Que ce soit avec ces sweats de couleur rose à tête de grenouille ( oui ! ). Ces pantalons slims rouges troués et j’en passe. Il garde toute fois un goût prononcé pour les vêtements très moulant. Mais attention, il ne se permet ce genre de chose qu’en dehors des heures de travail. Très professionnelle le costume va très bien à Golan et lui donne une maturité nouvelle qu’il absorbe avec une grâce non dissimulée. Il faut noter qu’il passe très bien de l’un à l’autre d’ailleurs ce qui le rends difficilement reconnaissable pour ces patients qui le croisent en rue. Chose qu’il apprécie.  


Pouvoir du personnage

Quel est la peur la plus primitive à vos yeux ? Quel peur tous les enfants ont en commun ? Quelle chose terrifie même certain adulte ? La réponse est : le noir. Notre cher Nightëel la bien compris et dès que ces pouvoirs ce sont manifesté il a pris le pas sur sa plus grande peur pour en faire une force. Vous avez bien compris, Golan tire son pouvoir de sa propre peur. Son ombre le regarde et se nourrie de ces terreurs. Chaque fois qu’il utilise son pouvoir, il laisse cette partie de lui sombré un peu plus dans la folie. Lui marquant la peau, l’âme, il n’est plus qu’un monstre. Plus il a peur, plus il devient puissant. Je vous laisse donc imaginez le fardeau que ça peut-être pour lui. Un pouvoir qu’il ne contrôle pas, une peur des plus primitives. Oui Golan contrôle les ombres et le noir de chaque endroit, il s’en imprègne comme s’il s’agissait d’un simple objet et les laisse devenir esclave de ces vœux. Mais bien entendu il l’évite le plus possible, qui aime faire face à ces peurs après tout ? Pour résumé un peu la chose, disons que Golan ne contrôle que ces propres peurs, ce qui reviens souvent aux ombres qui sont sa terreur première. Mais quand il se retrouve en pleine crise de délire, quand la plus grande de ces peurs ce manifeste, elle aussi devient réel. S’il a peur de voir ces amis mourir, ils mourront, s’il a peur de finir brûler, il brûlera, s’il a peur de finir seul, il le finira. Vous avez compris le principe je pense. Un pouvoir certes puissant, mais aussi un des plus contraignants. p>


Histoire

Est-ce qu’il existe une bonne formule pour commencer une histoire ? Existe-t-il une bonne façon de raconter les choses ?  Faut-il toujours les scénarisé, les rendre belles et intéressantes voir dramatique ? L’histoire de Golan n’est rien de tout ça, elle est juste ce qu’elle est, tout simplement. Ni voyez pas un drame à pleurer ou une histoire à vous fendre les cœurs, lui-même ne voit pas la vie de cette façon. Après tout ça commence de façon très banale. Un papa, une maman, une petite sœur et lui. Mais la vie est ce qu’elle est et il ne faut pas la juger pour autant. Golan c’est retrouvé dans un orphelinat au début de son adolescence, il était devenu Nightëel, froid, calculateur, et possédait un sourire à vous glacez le sang. Il ne parle pas souvent de son passé et pour cause, il en a vraiment honte.

Parfois sans savoir pourquoi on se retrouve pris dans un genre de cercle vicieux, à l’arrivé de l’adolescence on veut devenir rebelle, aller contre les avis, choqué même pour le plaisir ! C’est ce sentiment qui à pousser notre jeune ami à s’injecter la formule Nightëel. Il n’avait pourtant pas appliqué beaucoup d’effort dans son geste. Pas de trafic à l’arrière d’une ruelle, pas de faux semblant devant un ami, il avait juste économiser en faisant pas mal de petit boulot et il se l’était acheté dans un magasin spécialisé. Sans plus. Et mise à part teindre ces cheveux en noir et délaver sa peau, la formule ne lui avait strictement rien fait dans un premier temps. Il rentra tout de même avec une fierté non dissimulé chez lui, piercings aux oreilles et trait noir sous les yeux. Il se donnait un style plus que rebelle, aux déplaisirs de ces parents. Un ado de merde, il n’y avait pas d’autre mot pour le décrire en ces moments. Et lui-même en était bien conscient.


C’est dans l’esprit de sa sœur qu’il a pu lire ses premières peurs. Celle de raté ces examens, celle de ne pas se réconcilié avec son ami, celle de ce fâcher avec son frère et surtout sa peur du noir. Il avait sentie chacune de ces peurs comme si elles lui appartenaient. Il avait senties ces craintes augmenté quand ces parents y mirent du leurs. La peur de voir leurs enfants tournée aussi mal, la peur de ne pas pouvoir payer le loyer de ce mois, la peur de voir tout le monde mourir. Le souffle cours une fois de plus Golan se laissa submerger par tous ces sentiments qui devenaient sien au fur et à mesure. Il ne laissait pourtant rien paraitre, il ne disait rien, dans son fichisme rebelle il gardait simplement le visage baissé devant ces parents qui n’interprétaient ça que comme une passade sans importance. Seule sa sœur venait parfois lui parler avec un sourire radieux. Petit ange sans couleur, elle était la prunelle de ces yeux. De plus en plus, les nuits de notre ami furent peuplé de cauchemar, la peur du noir l’avait envahis, elle n’était pourtant pas sienne de base. Mais il ne pouvait plus rien y faire et chaque fois qu’il refusait d’y penser, elle prenait plus de pouvoir sur lui.

Il fut un moment où ces parents comprirent que les agissements de plus en plus reculé de leurs fils n’étaient pas dû à une simple passade de l’âge, mais leurs paroles ne purent rien changer. Golan sentait leurs peurs de ne pouvoir l’aider, malgré eux, il aggravait les angoisses du jeune Nightëel. Et il fut un jour où ça explosa.

Ce n’était pourtant pas une peur plus grande ou plus forte que les autres. C’était une peur des plus simples. Les examens approchaient de plus en plus et ne dormant presque plus, Golan avait toute les chances de les ratés, son angoisse de décevoir ces parents, malgré tout il les aimait c’est humain,  son angoisse de décevoir sa sœur qui l’admirait tant ! Dans sa chambre, penché sur ces cahiers, il ne pouvait tout simplement plus ignorés tout ça. Il explosa, littéralement. Il ne put décrire l’évènement et aucun regards extérieure ne peut aujourd’hui en témoigné. Pour lui les choses se sont résumé de cette façon, d’abords la peur, en suite le noir et puis plus rien. Quand il reprit ces esprits, il ne ressentait plus aucune peur extérieur. Seul les siennes étaient présentes. Il en était libéré ! Un sourire vint diviser son visage, un sourire grotesque témoignant à la foi du soulagement et de la tristesse. Tout était fini, il n’y pouvait plus rien. Et c’est presque sans sentiments qu’il se résigna, plus rien ne pourrait être pire après tout. Il avait passé le plus gros cap.

- Je suis désolé petit ange sans couleur, c’était sans doute trop gros pour que je puisse l’assumé tout seul…


Finalement Golan arriva à l’orphelinat avec toujours ce sourire. Il le garda jusqu’au moment où ces yeux rencontraient un regard aussi rouge que le sien.  C’est un ange ! Voilà la première penser qui lui traversa l’esprit quand il vu Angel ce tenir là à le regardé un sourcil lever, la tête pencher. Il me juge, fut la deuxième pensé qui lui traversa l’esprit. Très vite il comprit que ce petit grain de garçon Galaïel était d’une agressivité qui lui rappelait son époque rebelle. Très vite il apprit à devenir celui qu’il fallait pour lui, celui qui l’écoutait sans le juger. Mais sa part de curiosité le poussait à vouloir comprendre le passé oublié de ce dernier. Pendant des années il essaya de le poussé à ce confier à lui. Il en vain même à lui avouer ces sentiments, celant leurs unions d’un baisé plus que passionné.


- Ange, pourquoi tu ne me parles pas de ton histoire ?
- Parce que, j’m’en rappel pas je te signal.
- Je sais que tu as quelques souvenirs…
- Certes, mais qu’est-ce que je t’ai déjà dit ?
- Je sais je sais…


Et je savais, il ne se confiait jamais vraiment à moi. C’était douloureux, je voulais l’aider ! Il n’était pas seul avec ce fardeau ! Mais j’essayais vraiment de respecter ces coutumes et ces envies. Je l’aimais, je l’aime sincèrement après tout.


Prenant à cœur les règles de sa race il devient l’Alpha de ce même garçon. Tous deux étaient devenus inséparables, et petit – petit Angel rendait la confiance de Golan lui accordait. Leurs unions furent tout simplement parfaites. Et bien entendu, il fut un jour où la curiosité de notre ami poussa le bouchon trop loin. Dans sa quête de savoir Golan en vain a utilisé son pouvoir sur son amant. D’abords inutile,  il arriva un moment où la peur d’Angel l’envahis. Reflétant ces propres peurs, il sentie en son ami quelques choses qu’il ne put jamais vraiment expliquer. Quel est ce sentiment ? Quel est cette chose qu’il me cache ? L’angoisse le prenait au cou. Comment peut-on en arrivé à faire cela ? Un passé pareil ne peut-être vrai ! L’incendie c’est donc…

- Ange ?

Les images qui envahir son esprit le frappa à jamais d’effrois. C’était ? Il n’avait même pas dû se rendre compte que Golan avait pu voir ces choses qu’il lui cachait. Fou de rage Angel lui arracha une bonne partie du visage, laissant Golan plus que perplexe. Il était dans une rage peu commune, un aspect qu’il n’avait jamais ne serait-ce qu’entre vu de son ami. Lui qui avait toujours su y faire. Il fut paniqué de voir son amour le quitté, et comme toujours ces peurs prirent vies sous ses yeux. Pris dans l’angoisse de perde à jamais l’être qui lui était le plus cher, l’ombre envahis à nouveau son corps. Il n’eut jamais la moindre idée de ce qu’il c’était passé. La simple vision de son ami le sorti finalement de sa torpeur.

- Tu es calmé Golan ?
- Je que … Quoi ?
- Mouais je n’aurais pas dit mieux, tu sais que tu fais franchement peur quand tu t’y mets ?

La honte me prenait les tripes. Je lui avais fait peur et bien pire que ça. J’ai mis quelques secondes à me rendre compte de son état. Il c’était passé quoi putain ?! La panique recommença à m’envahir, mais comme couper net elle s’évanouie. Angel m’avait pris dans ces bras, chose rare il ne supporte pas qu’on le touche, ce simple geste suffit à me calme, sans pour autant m’ôté de ma honte.

- Je t’aime tu sais Angel.
- Je sais, mais on va en rester là, on n’est pas fait pour ça et tu le sais. Mais on est ami hein ?
- Mais je ne te veux pas en ami moi !

Ma voix tremblait, je criais presque. Mais c’était vain, je le connais et je sais que ce regard est sans appel. C’était ça ou rien. Je me suis donc résolu à rester un simple ami. Sans pour autant perdre la foi ! Un jour je le récupérerais ! Je lui montrerais que je peux changer et devenir meilleur ! Je ne lui ferais plus jamais de mal et je ne laisserais personne lui en faire.


Il quitta les lieux le premier, et bientôt leurs vies reprirent sans trop de mal. Golan entama des études de psychologies, spécialisé avec sa race bien entendu, les peurs il voulait apprendre à les contrôler. Il commença ces études d'un air un peu septique feintant tout d’abords une simple curiosité. Pourtant, de plus en plus impliquer, il finit les trois premières années avec une facilité déconcertant tous ces professeurs. Les choses était sans plus et tout aurait pu finir sur cette notes, mais sa soif de savoir ce faisait plus grand. L’intérêt porté à cette matière changea véritablement lors de son Master.

Pris dans une myriade de stage il finit par assisté un psychologue dont le patient ne parlait tout simple pas. Depuis plus d’un an leurs rendez-vous s’enchaînait mais jamais un mot ne fut prononcer. La chose étonna d’abords notre jeune ami qui finit par voir en ces moments des temps plus que vide. Et un jour vint où le premier mot fut prononcer. Cette victoire, qui n’était même pas sien, bouleversa notre Golan qui mit encore plus de ferveur à son travail. Il avait enfin trouvé un but et comptait bien l’atteindre ! Finalement diplômer avec son Master psychologie clinique – Psychopathologie il ouvrit son propre cabinet avec une fierté peu dissimulé. Il y recevait depuis maintenant un an des patients très réguliers qui se confiait petit à petit à lui.

Angel quant à lui fini par devenir fleuriste, aller comprendre, et par s’amouraché d’un débi-menthanel. Notre Nightëel n’est pas idiot, il connait aussi les peurs de ce dernier comme si elles étaient les miennes. Même sans l’avoir vu Angel lui en  avait dit bien assez sur lui. Avantage de rester ami, ce jeune garçon si adorable soit-il raconte souvent toute sa vie. Sauf bien-sûr les parties qui intéresse vraiment. Mais toute chose vient à point à qui sait attendre ! Et même si son amour ne le saura jamais, Angel et Golan parlèrent beaucoup lors de leurs soirées. Amis depuis toujours il finit par lui confié certaine chose plus personnelle et Golan en fis de même avec le temps. Ange avoua toutefois refuser de me dire son vrai prénom, comme tenus par un genre de promesse qui faisait grincer des dents  notre sombre ami.

Je n’aime pas ce Nikolas car il pousse Ange à devenir prévenant avec moi ! Mais je vais changer la donne, mon idée était sans faille ! Aujourd’hui encore j’en jubile. J’avais en effet fini de mettre mon plan au point, je vais te récupérer Ange, tu n’en a juste pas encore conscience ! Posant mes cartons dans ma nouvelle demeure, non loin de la sienne. Première étape, me rendre indispensable !

Un peu de vous

PUF : Emery
Prénom : Patate moustachue
Âge : Presque 21 ma gueule
Un peu plus de vous : J’ai beaucoup de double comptes, mais no soucie je compte en tué 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 29/01/2017
Autres comptes : William O'CAHAN, Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOODS, Jakob B. COLLINS.
Humain
Dim 26 Mar - 1:14

• Bravo tu es validé(e) ! •



Golan Lounard Gray


Yo !
Bon j'avais déjà lu ta fiche et tout et tu as rajouté ce que je t'avais conseillé donc pour moi tout est ok !
Et vu qu'il y a que moi pour te valider hein on va pas faire chier
Je te souhaite un bon séjour parmi nous et amuse toi bien !

N'oublie pas les recensements qui sont juste ici => http://exp-darwin.forumgratuit.fr/f24-grand-registre

Pis la demande de rp si tu veux un ami de rp ! Puis ta demande de logement aussi pour ne pas vivre dans la rue !=> http://exp-darwin.forumgratuit.fr/f27-les-demandes

(c) code de Mîm

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Je te touche en #8E3557
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» ❝ le vrai héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut...
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» [A.C] Ceux que l’on n’attendait pas [PV Caliban et Ian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de rp :: Recensement des habitants :: Présentations validées-
Sauter vers: