Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La première d'une longue série...

 :: Capitale :: Centre ville :: Ruelle sombre :: Bar O'clair. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Mar - 18:35
Il n'est pas très tard au moment où je vous parle. Le soleil commence a peine a se coucher, les gens rentrent chez eux, les lumières s'allument ici et la en préparation de la nuit a venir. Dans une ruelle, un bar. C'est dans se lieu que nous nous retrouvons, vous et moi. Enfin surtout moi en se moment.
Le bar O'clair est un des seuls bars de la ville où je peux un tant soit peu me détendre. Il y a de l'alcool, des dépressifs (en ne me comptant pas bien sur) et des femmes de la nuit a proximité. Mais se soir je veux simplement un verre.
Moi... je suis au comptoir du bar. On pourrais croire que je n'ai rien a faire la avec ma tenue et pourtant j'y suis parfaitement a ma place. Je sens bien qu'on me dévisage mais personne n'est assez bête pour chercher des noises a un Nightëel alors on me fou généralement la paix. Ce qui m'arrange, aujourd'hui je ne me sens pas d'humeur bavard, comme chaque jour en réalité...
Je suis donc assis au comptoir, sirotant mon mojito framboise avec comme seule compagnie les tabourets vides et le son que fait la barmaid en essuyant ses verres avec une cigarette a moitié consumé entre les doigts. C'est plus vraiment légal de fumer a l'intérieur mais étant un habitué du bar depuis quelques années mais surtout parce que je suis un Nightëel on me laisse faire. On m'as même réservé mon propre cendrier, bon il y a une image d'un gars poignardé gravé dessus mais j'apprécie le geste néanmoins. J'ai l'habitude d'être mal aimé, ce déjà depuis mon temps parmi les corbeaux... du coup ça ne me fait plus rien, enfin j'arrive a l'ignorer tant que j'ai de l'alcool dans mon verre.
Je ne vous cache pas que je me sens seul... mais je me demande si j'aurais vraiment préféré avoir de la compagnie... Inutile d'y réfléchir je ne pense pas que quiconque prendrais le risque d'initier la conversation avec un Nightëel, laisse encore avec un gars comme moi.
Mon verre est vide, déjà? Il me semblais l'avoir commandé il y a quelques minutes pourtant. La dépression... ma Némésis et pourtant mon meilleur allié... je me demande parfois comment aurais été ma vie si je n'étais pas un Nightëel. Si je n'avais pas contribué autant au racisme envers ma race, aurais-je vraiment été différent?
Un nouveau verre m'est servi, toujours un mojito framboise. Inutile de commander autre chose aujourd'hui mais j'ai un peu faim je dois avouer, je doute trouver de quoi manger dans se bled. De plus le bar se remplit de plus en plus, sortir maintenant pourrait garantir que je risque pas de retourner a l'intérieur, j'ai déjà du me confronter avec le videur une ou deux fois... on l'as pas revu pendant 1 mois. Un léger sourire se dessine sur mon visage a se souvenir... est ce que je prends vraiment plaisir a faire souffrir les gens? Non j'ai sûrement pas assez bu.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Ven 10 Mar - 20:03
La soirée tombait déjà. J'étais assez fatiguée, j'avais eu un service assez long en ce jour, pour changer, et l’envie de rentré n’était en rien présente. Oui j’avais encore le bonheur et la joie des visites coutumières de mon ami éternellement amoureux qui venait encore de ce faire larguer. Autant vous dire qu’après trois jours de musique triste et de repas à base de glace à la fraise, oui je n’avais pas envie de rentré chez moi ce soir. J’étais donc tranquillement occupé à marcher les mains bien au fond des poches dans les quartiers les moins fréquentable du centre-ville. Oui j’admets que si je passe par ici c’est encore et toujours dans le devoir d’aider les jeunes un peu perdu de cette ville. Je venais tout juste de m’en allumée une quand une rafale de vent pas possible me balaya les cheveux dans la figure. Rho ce temps je vous jure ! Depuis quelques jours le vent souffle de plus en plus, on est aux abords des tempêtes !

Mais bon, on ne peut pas vraiment ce plaindre, la planète accuse juste le coup de nos guerres insensés. J’ai toutefois dû me mettre à l’abri et j’ai fini par rentré dans le premier bar que j’ai vu. Il y avait de la fumée, du monde, du bruit et bien entendu de l’alcool ! J’ai détaillé les lieux du regard un petit moment, mais il ne semblait pas y avoir de jeune ici. C’était surtout des habituées, j’ai donc simplement pris la route du bar et je me suis assis près du comptoir. Il y avait un Nightëel sur ma gauche. Je sais que la politique l’interdit, mais lui aussi fumait. J’ai donc gentiment écrasé ma clope dans le cendrier qu’il avait devant lui. Le gratifiant d’un sourire au passage. Il avait l’air déprimé. Je pouvais presque voir l’aura de sa déprime autours de lui, comme dans les vieux mangas. Oui j’admets ça m’a fait sourire un peu plus. Oui j’allais pouvoir exercer ma magie personnelle ! Je me suis donc étiré et j’ai commandé un Cognac sec.

- Bonsoir, tu as vraiment une tronche de mec déprimé. Et je dis ça indépendamment de ta race. Moi c’est Lawrence, Armadiel, enchanté.

J’ai tendus la main toujours aussi poli. Oui je me présente toujours avec ma race, la sienne est plutôt flagrante donc je trouve ça plus de bonne guerre que de lui dire la mienne en échange. Oui je suis comme ça façon faut pas chercher une logique dans mes paroles, il n’y en a pas toujours ! Je pouvais entendre le vent gronder dehors par-dessus le bavardage incessant du bar. Le serveur fini par m’apporter mon verre que j’ai vidé presque d’une traite. J’ai toujours bien tenus l’alcool de par ma carrure sans doute. Mais j’aime toujours l’effet que ça fait, j’ai donc levé un doigt grand sourire pour signifier qu’il pouvait m’en apporter un autre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Mar - 20:40
Après quelques verres un homme c'est mis a côté de moi. Les cheveux presque aussi ébouriffés que les miens. C'était amusant a voir. Jusqu'à ce qu'il ait la nonchalance d'écraser sa clope devant moi... Non mais pour qui se prenait-il? Est ce que j'aurais dit en temps normal mais lui... lui étais étrange. En tant que Nightëel je suis capable de ressentir les emotions négatives, lui cependant n'en affichais aucun. Il m'as même souri, autant vous dire que jusqu'ici seul les prostituées quelques rues plus bas m'ont gratifié de cela.
Il as commencé a m'adresser la parole en se présentant, toujours se sourire aux lèvres. Mais qui est-il pour avoir le courage de converser avec un Nightëel? Déjà les autres clients du bar ont concentré leur attention sur cet homme, si je ne répondais pas je risquerais d'initier quelque chose de déplaisant et je tiens a se bar.
Sans tourner la tête je lui répondit:



- Je suis un Nightëel, je suis d'un naturel déprimé. Qu'est ce que tu veux? Tu fais partie de se groupe de malades qui en veulent au Nightëels? Reviens un autre jour j'ai pas envie la.



J'arrive pas a croire que c'est ce que je viens de dire... si ça se trouve il n'étais pas méchant. Mais aucun moyen de le savoir. Il souriait et ça, ça me terrifie. Pour moi quelqu'un qui sourit est quelqu'un de dangereux, quelqu'un sur qui je n'ai aucune emprise, du moins c'est ce que disaient mes instructeurs. Il c'est présenté comme un Armadiel, génial manquait plus qu'un de leur espèce... les Armadiels sont doté de toutes les choses qui ne sont pas Nightëel, la beauté, le statut, bref si la jet set existe en se monde c'est eux... Mais il me veux quoi sérieusement?
Je ne lui ai pas adressé mon regard, se dernier fixé sur mon verre et ne vas pas en bouger de si tôt. Enfin après cette gorgée.
Il sais boire en tout cas de ce que j'aperçois... surement un noble ou quelque chose du genre. Il n'as rien a faire ici, je suis sur qu'il as quelque chose derrière la tête.



Dehors le vent souffle, une tempête semble se lever, ce qui expliquerais surement sa présence. Il c'est perdu surement... a rester ici trop longtemps il vas surement se faire rosser. J'aimerais dire que ce ne sont pas mes affaires mais par ici on est rapide a placer le blâme sur ceux qui n'ont rien demandé et il me hérisse déjà le poil l'autre a me tendre la main. Je l'ignore, continuant a boire et fumer, je prends quand même la peine d'approcher le cendrier de lui, pas par politesse mais simplement car je ne veux pas qu'il me bouscule pour déposer ses cendres.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Ven 10 Mar - 21:39
Il avait rapproché le cendrier de moi après m’avoir parlé. Il était en effet déprimer et je semblais le déstabilisé, aller savoir pourquoi d’ailleurs, j’avais une tête de méchant ? Bon je peux admettre, la balafre, le tatouage, les dreads. Mais je suis un gentil ! Et j’allais m’employer à le lui montré ! Je me suis étiré et j’ai salué brièvement de la main un ancien de mes jeunes qui buvait un verre non loin à une table pour le moins bruyante de Vimentel. Halala cette race je vous jure. J’ai rallumé une autre cigarette et j’ai toisé le jeune homme un moment à côté de moi. Il ne m’avait pas dit son nom, ce qui m’indique qu’il a l’habitude de rester seul et au vu du reste de sa phrase il devait souvent être pris dans des conflits. J’ai soupiré, laissant la fumée de ma blonde traçait ces traits dans les aires. J’ai attrapé mon deuxième verre pour en boire une gorgée, j’aimais ce mélange de gout en bouche, puis j’ai reposé mon regard attentif sur le jeune homme sombre.

- Je ne suis pas vraiment de ce genre-là. J’aime toute les races, j’en côtois souvent des gens comme toi d’ailleurs, c’est un peu mon métier. Je t’offre un verre ?


Je lui souriais toujours, je voulais le mettre en confiance et lui prouver que non je n’étais pas là pour lui ruinée la face contrairement à ce qu’il semblait croire. Il doit pouvoir sentir les peurs et les craintes, moi mes seuls craints sont de ne pas pouvoir aider mon prochain quand l’occasion se présente ! Pouvait-il le sentir ? Si oui qu’en penserait-il ? J’étais curieux d’un coup. Mais ma politesse retient ma question. Le bruit de la foule me faisait vibrer les oreilles. Jouant avec les poils de mon menton j’essayais de trouvé comment le faire sourire et surtout comment engager une conversation un peu plus conviviale. J’ai fini par trouver et j’ai recommencé à le fixé avec un grand sourire satisfait.

- Tu as l’air d’être un habitué des lieux comment se fait-il qu’on ne se soit jamais croisé ?

J’ai accoudée mon bras au bar laissant ma main se plaquer contre ma joue, les cheveux dégringolant sur le comptoir. Ils avaient pris cher avec le vent, et mes dreads étaient encore plus emmêler que d’habitude. Dommage pour moi je ne sais absolument pas me nouer les cheveux, c’est à chaque fois une nouvelle catastrophe sans précédent. Oui je sais la honte, mais on ne peut pas être doué dans tout ce qu’on fait hein ! J’ai joué distraitement avec l’élastique qui couronnait mon poignet, attendant toujours qu’il me réponde.
HRP : pas très long pardon je ferais mieux sur la prochaine !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Mar - 22:17
Pas de se genre la qu'il dit en me proposant un verre. Je ne l'attends pas en demandant aussitôt un autre verre lui disant simplement merci. Il as toujours se sourire aux lèvres, ça devient frustrant a force, il me veut quoi a la fin? Un habitué des lieux? C'est vrai que ma tenue n'en donne pas l'impression mais quand même pas a se point la. Et c'est vrai que je ne l'ai jamais croisé alors que je viens dans se bar une nuit sur 2. Enfin quand je ne suis pas occupé a faire autre chose ailleurs. Soupirant, je m'oblige a lui répondre.

- J'évite les gens, je pense que tu peut deviner pourquoi?

Je lui réponds toujours sans lever les yeux de mon verre, il peut très bien m'entendre comme ça j'ai l'impression alors je ne vais pas faire preuve de plus de courtoisie que nécessaire. Après tout je le connais pas et je sais pas ce qu'il me veut mais il me rends nerveux et je n'aime pas ça. Mon nouveau verre tombe a pic alors que je venais de terminer celui que j'avais, j'ai besoin d'une rasade. Lui entre temps se mets de plus en plus confortable en jouant avec ses "accessoires". Frustré je tourne légèrement ma tête vers lui pour voir ce qu'il fait et lui dis dans un ton... agacé.

- Leon. Je m'appelle Leon.

J'espère qu'avec ça il va me laisser tranquille. Au final j'ai eu la réponse a ma question, je préfère ma solitude. Pas parce que les gens m'agacent, plus parce que je suis plus moi-même quand des gens viennent me parler... Autour de nous les gens s'amusent paisiblement et ne semblent plus faire attention a nous. Plus tôt il avais salué un groupe de Vimentels, il connais des gens ici, dans se quartier?
Jetant un regard a la table des Vimentels je constate qu'ils sont jeune... probablement des étudiants venus passer un bon moment après des exams, mais clairement pas du même statut que cet Armadiel. Une chose que j'ai appris c'est que les "lions" ne côtoient pas les cafards... et il disait avoir déjà côtoyé quelqu'un comme moi, surement un riche Nightëel. Maintenant que j'y pense c'est vrai qu'il as l'air plutôt aisé... Trop aisé... Je le gratifie d'un regard en m'adressant a lui.

- Et toi, que fais tu par ici?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Dim 12 Mar - 22:50
Il évitait les gens. Sans doute que sa race le mettait mal à l’aise, je devinais donc un inné plutôt qu’un acquis. Il n’avait pas encore relevé les yeux vers moi ce qui me donnait l’idée de sa nature timide. Mon approche avait donc été assez indélicate. J’ai fouillé ma poche un brève instant à la recherche de mon paquet, le voir fumée me donnait envie. Leon, son ton était agacé, j’avais bel et bien fait mauvaise impression. J’ai soupiré lourdement agacée en sortant finalement mon paquet. Me regardant enfin sa question me poussa à sourire. C’était lourd de sous-entendu, je ne passais en effet pas pour un habitué des lieux. J’ai plus l’allure du mec qui sort de son bureau avec sa cravate et son attaché caisse. J’ai remonté mes manches, laissant mon imposant tatouage à sa vue, genre de dire me juge pas sans savoir gamin. Je n’aime pas qu’on juge sur les apparences, j’ai donc tiré une blonde de son paquet et je l’ai allumé avec un sourire au serveur qui levait les yeux aux ciels.

- Je ne juge jamais une personne de par sa race ou son apparence et je suis un habitué de ce bar. J’ai beaucoup d’ami qui y vienne.

Je sentais bien que ma présence n’était pas voulus de base et je me doutais qu’il n’était pas très à l’aise. En le détaillant un peu plus, oui je le fixe carrément de façon oppressante, j’avais l’impression de l’avoir déjà croisé finalement. Toujours de loin, je n’y avais jamais prêté grande attention je l’avoue. Sans doute est-il le genre de personne à ce faire rapidement oublié. Je trouvais ça un peu triste, j’allais m’en faire un ami tiens ! Défis du jour, quête number one : Léon. J’ai craqué ma nuque comme pour me motivé et j’ai écrasé les quelques cendres de trop dans le cendrier. Son geste de le rapprochait n’avait rien d’amicale ou alors son regards était vraiment inexpressif. Noter je connais ça, les hommes de marbres, j’en ai même en ami. Alors partons du principe que j’ai vu pire ! Première étape, le mettre un minimum en confiance. J’ai donc à nouveau sourie quelques peu amusé de la situation.

- Alors Léon le Nightëel dépressif il fait quoi dans la vie ?

Oui je sais mon humour est tel que ma subtilité. Je me suis étiré exténuer par ma propre bêtise et j’ai regardé un peu le bar en m’accoudant de dos aux comptoirs. Tant de bruit et de monde, le temps avait dû y contribuer car je voyais ici des hommes de peu de manière qui ne venaient habituellement pas. En plus de mon jeune à sa table, plusieurs femmes de joies assez bruyante tournaient autour de quelques intéresser. Me voyant les fixés l’une d'elle se détacha pour nous approcher. God non, William me raserait les sourcils ! Je me suis donc retourné pour replonger mon regard dans mon verre mine de rien. J’ai pris une longue inspiration mal à l’aise et la jeune dame vint appuyer ces imposant attributs sur l’épaules du jeune Nighteel, m’arrachant un sourire je l’admets.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 12 Mar - 23:24
Je l'ai vu remonter ses manches pour afficher ses tatoos. Certes il voulait probablement me mettre en confiance mais de mon point de vue il donne plutôt l'impression de se préparer a une bagarre. Il passait pour moi d'un gars qui n'as rien a faire la a un chef de bande ou un de ses rockeurs dont on entends souvent parler en se moment. Puisqu'il dit être un habitué de se bar j'opterais plutôt pour que se sois un rockeur venu se prendre une pinte au calme. Pas très discret je dirais quand même mais c'est lui qui vois, pas moi.
Mais le fait qu'il m'analyse du regard et qu'il craque sa nuque m'as rapidement fait changer d'avis... Les Armadiels sont parmi les plus influents dans cette ville après les humains de ce que j'ai entendu, donc qu'un gars comme lui déclenche une bagarre serait probablement ignoré, d'autant plus si c'est pour rosser un Nightëel. Je reste sur la défensive mais me tourne vers lui par précaution, mieux vaut poursuivre la discussion et tourner la situation en ma faveur si cela est encore possible.
Maintenant que je peut voir son visage clairement je remarque qu'il est entièrement sur de lui, il as déjà fait ça, quoi que se soit qu'il tente de faire, ce qui me mets encore plus sur la défensive. Pour le moment répondons lui, ça ne me coûte rien, j'espère.

- Je suis au chômage technique pour le moment. Et toi, Lawrence, un musicien venu se détendre?

Derrière nous la nuit se faisait entendre et l'alcool faisait son effet. Les brutes du coin ont intégré la foule bruyante de la clientèle du bar comme chaque soir. Ils sont pas bien méchant mais frustrant néanmoins. Ah si je pouvais ne pas entendre leurs grosses voix au moins une fois dans se bar se serait excellent.
A coté de moi se Lawrence se détendais de plus en plus, nul doute qu'il est vraiment sur de lui. Et cela me rends très mal a l'aise. Puis il se retourne vers le bar pour se faire petit, pourquoi, qu'as t'il vu? La réponse ne se faisait pas attendre quand j'ai senti quelque chose de mou m'attraper le bras. J'ai du rougir car le jeune homme as arboré un sourire très amusé.
Je ne savais plus trop comment réagir en se moment, j'ai voulu dire un mot mais j'ai préféré me replonger dans mon verre ne sachant comme faire avec la nouvelle perturbation de ma tranquillité. Bon sang mais qu'est ce que je vais faire de cette fille moi maintenant?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» Combat à l'épée longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Ruelle sombre :: Bar O'clair.-
Sauter vers: