Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
Sex, drug, vanity
Mer 5 Avr - 12:47
Dis moi tout, je suis là.
#Angel
Je me demande pourquoi tout va mal à chaque fois que tout redevient normal, il m’avait parlé de la nourriture, mais tout ce que j’ai laissé entendre par la suite était que Golan avait un tiroir pour ses vêtements et qu’il parlait de je ne sais pas quoi de coucher avec je ne sais pas qui. C’était quoi cette histoire que quand il sera alpha on s’en fout, mais beta on ne s’en fout pas ? Est-ce que je suis entrain de mal comprendre la chose ou limite il me dit que quand il est alpha s’il couche avec Golan ce n’est pas si grave ?
J’ai froncé les sourcils. Je n’ai pas le droit de juger, qu’est-ce que je fais moi jusqu’à maintenant ? Je baise avec des hommes et des femmes juste pour me payer des médicaments et un loyer, c’était complètement ridicule que je m’emporte pour si peu, ce n’était vraiment pas utile aussi. J’ai fini par l’enlacé doucement, n’écoutant plus vraiment ce qu’il disait, mais juste le battement de son cœur. Est-ce que je dois m’énerver ? Est-ce que j’ai vraiment le droit de faire ça ? Non, je ne peux pas. J’ai lâché un soupire comme si de rien n’était pas. Allons bon, c’est la vie Jackson. On n’y peut rien si monsieur admire son Golan. J’ai baissé doucement mes mains pour lui enlever sa queue autour de moi et je me suis dégagé soupirant une nouvelle fois. Je l’ai fixé droit dans les yeux, me demandant ce que je pourrai lui dire.

Il serait plus simple si lui aussi pouvait lire dans mes pensées, j’étais fatigué de devoir me justifier ou de dire les choses, alors que je sais qu’on ne va sans doute pas me comprendre à cause de mes gestes, de mes paroles. Ça serait plus simple si j’étais muet je crois, n’est-ce pas ? Haha non c’est idiot. De toute façon je m’y attendais pour le tiroir, c’était même prévisible, je ne suis pas totalement bête non plus, quel ami ça serait s’il ne prêtait pas un tiroir, alors qu’il vient tous les mois ?

«Ah ouais ? Je vois, eh bien ce n’est pas grave de toute façon je m’y attendais, ce n’est pas comme si c’était quelque chose d’extraordinaire. Puis quand tu redeviendras Alpha sans doute pourras-tu faire ce que tu veux avec lui. »

Nikokas que fais-tu ? Ce n’est pas le moment de dire de telle chose, regarde comme il a l’air fatigué. Regarde comme il semble mal, j’ai passé ma main doucement sur sa joue en souriant, oui ce n’était pas le moment de jouer au gars qui aime faire du mal à son petit-ami, il faut que je le respecte un peu plus le pauvre, il n’a rien demandé, puis de toute façon je suis sûr qu’il ne couchera jamais avec Golan même en étant Alpha, car après tout il déteste le fait que je couche avec quelqu’un d’autre, alors pourquoi il irait coucher avec une autre personne ? Ce n’est vraiment pas logique du tout.
Je me suis rapproché un peu plus de lui et je suis venu lui embrasser la joue. Puis je me suis reculé por aller prendre ce qu’il avait rapporté, je n’avais plus faim pour le coup.

« Tu penses qu’il va accepter le fait de ne plus pouvoir te toucher pour le moment ou bien il va mal le prendre ? Je ne suis pas du genre à juger vu mon métier, mais sache que voilà… »

Tu es doué Nikolas.
Plus doué que toi on ne fait pas, nous sommes d’accord n’est-ce pas ? Je me suis gratté le cou fixant cette salade, puis j’ai tourné ma tête vers lui en l’observant un moment, devrais-je l’envoyer au lit ? il m’écoutera sans doute n’est-ce pas ? Vu que je suis alpha maintenant, haha quel rôle, je ne sais même pas comment je dois agir, je ne sais pas ce que je dois dire, je ne sais pas s’il veut continuer de parler de son passé, est-ce que je peux vraiment l’obliger a aller dormir ? Ce n’est même pas en tant qu’Alpha que je veux aller le faire se coucher, mais en tant que petit-ami avant tout.
Je suis ok pour écouter ses règles par rapport aux lois animales, mais avant toute chose j’aimerai qu’il comprenne qu’il n’y a pas que ça dans ma vie et que je peux agir en tant que petit-ami, je ne suis pas très démonstratif il est vrai, mais bon parfois ça m’arrive nous sommes d’accord. Ah que j’y pense je devrai prévenir son patron maintenant qu’il ne soit pas trop inquiet il est vrai qu’il avait été gentil de vouloir prendre de ses nouvelles, je me suis levé et j’ai tiré Angel par la main pour l’accompagner dans sa chambre, je le poussais limite contre le mur de sa chambre et je l’ai fixé droit dans les yeux.

« Ilan… »

Ilan… Ouais, Ilan. Mais que voulais-je lui dire concrètement ? J’ai tourné légèrement la tête vers le placard en question donc quand je me suis trompé, c’est parce que j’ai pris dans son tiroir ? C’était vraiment étrange comme sensation. Golan avait une place, mais moi je ne lui en avais pas fait à Ilan, j’avais donné une clé, mais même Golan a les clés d’appartement d’Ilan, du coup ce n’est pas vraiment impressionnant ce que j’ai fait, maintenant que j’y regarde c’est même complètement inutile. J’ai tourné de nouveau ma tête vers Angel. Le fixant droit dans les yeux. Lui collé au mur et moi en face de lui.

« Tu dois dormir, tu as vu c’te tête que tu nous tire ? Je ne serai pas un bon petit-ami si je te laissais dans cet état. Donc oust au lit de suite. »

Il était vrai que j’avais envie de rire de la situation, je ne pensais pas qu’un jour j’allais dire à Angel qu’il devait aller au lit.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Ven 7 Avr - 18:43
J’ignore pourquoi, mais c’est mots me blessaient. En avait-il si peu rien à faire pour être tout un coup compréhensif aux extrêmes ? Je ne préférais pas y pensé. Cette situation devait le faire chier au moins autant que moi. Il n’aurait pas dû venir au final. Il me caressa la joue en souriant, son contact m’était très doux. J’ai penché la tête pour le regardé, j’aime bien son sourire. Il m’embrassa finalement sur la joue avant de bouger à nouveau. Je me suis frotté la joue. Pourquoi la joue cette fois ? Je n’en comprends vraiment pas le sens et ça me fatigue. Fatigue, oui je sens de plus en plus le poids de mon manque de sommeil. Ca plus tout le reste, je n’arrive plus à penser de façon rationnelle et logique. Pour le peu que je le fais d’habitude. Ces mots me mirent assez facilement sur la piste. C’était donc réellement un problème pour lui, la teneur de ma relation avec Golan ? J’ignorais qu’il était à ce point jaloux. Je n’y avais pas pensé un seul instant au vu de son boulot en fait.

Idiot, que je fais ! « Mais sache que voilà… » Ces mots me blessèrent, si fort. J’ai grimacé, que pouvais-je faire pour arranger ça ? Déjà décider Golan à ne plus me touché, ça allait être bien plus dur que ce que je pouvais laisser entendre. Il ne mangeait pas, il me regardait. Pourquoi tu ne manges pas ? J’aimerais pouvoir lui ordonné de le faire, mais je n’en ai pas les trempes. Il se releva finalement pour venir me tiré par le bras. Sur le coup mon cœur avait arrêté de battre. Il fait quoi là ? Calme toi Ilan voyons . Oui, sans doute as-tu raison, c’est Nikolas après tout. Je ne dois pas angoisser comme ça, au moindre geste surprenant ou nouveau. Il me planta presque dans le mur et me fixa droit dans les yeux. Je me suis senti petit, tout petit. J’ai baissé les oreilles, soutenants son regards par politesse. J’ai fait une connerie, il va me gronder. « Ilan ». Mon prénom me fait vibré, se ton, cette vois, je le sens jusque dans mes cellules, chaque atome de mon corps lui est réactif.

Pourtant rien ne vient. Sa phrase reste dans les suspenses de ce silence à nouveau. Et je m’en sens horriblement coupable. Nikolas, parle moi je t’en conjure ! Il regardait mon placard. Celui où il y avait les affaires de Golan. J’ai mal. Mon cœur ce sert, j’ai l’impression que je vais rendre mon dernier souffle. Puis il repose son regard sur moi et je perçois comme une question sourde. Nikolas, c’est toi que j’aime voyons ! Comment oses-tu pensé le contraire ! Ses mots me prient au dépourvus. Il refuse de me parler ? Pourquoi veut-il que j’aille au lit ? Il veut poser la marque de sa dominance sur moi d »e cette façon ? Ha bha je l’aime beaucoup, mais je tiens déjà à peine debout, j’vais avoir dur de le suivre. Surtout qu’à ce niveau-là ce cher petit Nikolas est plus sportif que quiconque de ma connaissance ! J’ai grogné à cette pensée. Je n’aime pas qu’on le touche, je n’aime pas qu’on le prenne, je n’aime pas qu’on l’utilise de cette façon ! C’est ingrat, lâche et immonde.

Mais je ne peux rien dire. De toute façon je lui ai déjà dit que je n’aimais pas ça. Mais rien ne changera jamais. Ce ne sont pas mes affaires après tout ! J’ai baissé les yeux. Je voudrais au moins arranger quelques choses avant de dormir, si c’est ce qu’il veut vraiment que je fasse. Je voudrais qu’il dorme avec moi ! Qu’il reste avec moi ! J’ai pris un regard déterminé pour lui dire mais aucuns mots ne purent franchir ma voix. Dormir avec lui ? Tu sais ce que ça sous entends. Tu en connais les risques. Tu ne peux pas faire ça. Oui Emery à raison, c’est un risque que je ne peux vraiment pas prendre. J’ai donc fermé la bouche, baissant les yeux mort de honte. Non, je ne peux pas. J’ai chipoté avec mes doigts mal à l’aise. Je ne veux pourtant pas qu’il parte. Je ne veux pas rester tout seul, ça me fou la trouille. Enfin tout seul. Je me comprends. Je me suis saisis du pan de sa manche, comme de peur qu’il parte tout seul. Et j’ai posé mon regard dans le sien. Vraiment. En franchissant les barrières de nos rôles. Je l’ai regardé profondément, comme si je le voyais pour la première fois.

- Nikolas, reste avec moi s’il te plaît. Je ne veux pas être tout seul. Mais … Je ne veux pas non plus dormir avec toi. C’est risqué… Je m’excuse, pour tout, j’ai merdé comme pas possible aujourd’hui. Et je m’en veux vraiment de t’avoir traîné là-dedans. J’suis fatigué et … J’ai juste l’impression de te blessé, alors que mon rôle c’est de te faire sourire ! De faire chauffer tes émotions et que …

J’ai continué de le regardé une demi seconde et j’ai baissé les yeux tout en le lâchant. Je fou quoi moi là ? C’est ridicule, je devrai lui foutre la paix et non lui raconté tout ça. Je me sentais idiot. Juste idiot. La fatigue gagnait du terrain et un soupire transgressa le silence. J’ai poussé, doucement Nikolas et je suis allé m’asseoir sur l’espèce d’énorme coussin informe qui me servait de lit. Je me suis finalement couché dessus, laissant juste mes jambes par terre, et j’ai soupiré à nouveau. Je suis supposé lui obéir sans réserve. Mais c’est étrangement plus difficile qu’avec Golan. Je me demande pourquoi. J’ai fermé les yeux une seconde pour y pensé. Il va aussi falloir que je réfléchisse à comment gérer ces deux-là finalement. Moi qui me réjouissais d’avoir mon meilleur ami à proximité, ça risque d’être un point négatif au final. J’pouvais entendre Emery rigoler de la situation. Foutus situation.

J'espère que c'est ok pour toi ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Wood
Sex, drug, vanity
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 19/10/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Ethan WALKER, Conrad COOPER, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
Sex, drug, vanity
Sam 8 Avr - 23:22
Dis moi tout, je suis là.
#Angel
Ce qu’il venait de dire. Je ne sais pas pourquoi, mais je le trouvais injuste est-ce qu’il pense que tout ce qu’il disait était ennuyant ? Je ne pouvais décidément pas le laisser tout seul et certainement pas avec Golan dans une situation comme celle-là. Il me poussa un peu et il partit se coucher, j’ai fixé le mur pendant un moment qu’est-ce que je pouvais faire ? Je ne sais pas du tout, est-ce que je peux seulement venir lui toucher la joue pour lui dire bonne nuit ? Est-ce qu’il acceptera au moins ça ou il pense qu’il me blesse encore ?

J’ai eu soudainement une réalisation assez rapide. Et si je lui disais enfin tout ce que je souhaitais avant qu’il ne s’endorme ? Sans doute que ça pourrait le rassurer, mais est-ce qu’il a sous-entendu que nous n’allons plus pouvoir dormir ensemble ? C’était sans doute contraignant, mais bon je ne pouvais sans doute rien y faire, c’était ainsi et pas autrement, je regardais là où Angel s’était couché, j’aurai aimé dormir avec lui, mais ce n’était pas pensable n’est-ce pas ? C’est toujours comme ça après tout. J’ai fixé le mur en soupirant une nouvelle fois.

« Tu te trompes. Je ne sais pas pourquoi tu penses ainsi, mais n’oublie pas que tu ne me blesses pas, que je t’aime et que tout ce qui a été dit aujourd’hui est important, tu n’as pas merdé, je suis même content que tu m’ais trainé dans ça, tu n’es plus tout seul, je ne te laisserai pas. »

Je me suis rapproché doucement pour ne pas entrer dans son espace vital. Je ne sais pas comment agir, je ne sais pas comment le réconforter, je me suis donc finalement approché tout doucement et je l’ai fixé. Ilan repose toi, quand tu te lèveras je serai là pour toi, c’est comme ça. Je te ferai à manger, je te dirai je t’aime et je ferai tout ce que tu souhaites, n’est-ce pas ainsi que ça marche ? Sans doute que si. Je suis monté sur ce qui lui servait de lit et je suis venu lui embrasser les lèvres doucement, posant ma main sur sa joue. Tu es un tout Ilan, mais ça je ne peux pas le dire.

« Tu peux dormir je serai juste à côté, quand tu vas te lever je serai là, alors dors paisiblement, je vais faire des courses, mais je serai là quand tu seras debout. Je te dirai je t’aime et je te demanderai si tu as bien dormi haha. Bonne nuit Ilan, je t’aime. »

Je me suis légèrement redresser, mais je lui ai embrassé le coin des lèvres avant en souriant, puis je lui ai foutu une couverture sur lui tout doucement et je suis sorti en lui disant un autre bonne nuit et je suis allé faire des courses rapidement, je suis même revenu rapidement et je me suis couché dans le canapé pour attendre le réveil d’Ilan.

L’homme que j’aime.
Ilan, l’homme qui malgré tout ce qu’il pense fait de moi un homme heureux.
Je ne sais pas comment lui dire, je ne sais pas si un jour je pourrai lui dire que tout ce qu’il l’inquiète était futile, car je serai avec lui et que jamais je ne me laisserai de lui si lui ne se lasse pas de moi.
Je pourrai lui dire que je tiens à lui ,mais est-ce que ça sera suffisant ? Je ne sais pas, seul le temps pourra me le dire.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Les quartiers résidentiels :: Quartier Est. :: Studio d'Angel-
Sauter vers: