Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Remember my voice.

 :: Capitale :: Centre ville :: Café EnergiK Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sonny Nobody
Nothing
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 20
Autres comptes : Angel Argawaen - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Nothing
Dim 12 Fév - 21:44

[PV: Enryk]

Je cherche encore le souvenir de ma voix.

J’ai regardé ma montre qui indiquait un cinq heures bien tapées. Il y avait un vent, comme pas possible, mais on sentait le printemps revenir. Les journées étaient plus longues, un peu mois froides. J’ai frotté mes mains l’une contre l’autre en soufflant dessus. Le vent était piquant, c’était très désagréable. J’ai réajuste le tissus qui me servait d’écharpe de couleur kaki. Il était assorti à ma veste. J’aimais bien cette couleur, elle tranchait bien avec ma chevelure rose.  J’ai fouillé un moment dans mes poches à la recherche de mon portefeuille. J’étais simplement sorti me promenée de base, je cherchais un boulot car mes réserves ce faisait plus rare et que je n’allais pas pouvoir continuer longtemps comme ça. Je n’étais donc pas certain d’avoir de l’argent sur moi.

Mais miracle, je sentie le tissu familier de ma bourse dans ma poche. J’ai donc guète après un café tout en resserrant ma veste contre moi. Le vent balayait mes cheveux, je pouvais voir les passants peu nombreux qui eux aussi cherchait un abri. Il faut dire que les conditions climatiques de notre monde n’étaient pas clémente, souvent les petites rafales de vent ce changeaient en petite tempête, balayant la poussière dans le paysage avec force et indifférence de ces habitants. Comme moi, beaucoup cherchait donc où s’abriter et je fus bientôt presque aspiré dans un des cafés proche. J’ai entendus la porte claquer avec rages, surement du au vent. Ouf, j’étais arrivée à temps.

J’ai cherché une place du regard, frottant à nouveau mes mains pour les réchauffer. Les lieux étaient assez bien fréquenter, je pouvais distinguer trois tables pris par un genre de club qui riait fort et faisait pas mal de bruit. Il y avait encore une ou deux tables d’occupé, par une jeune fille aux allures très, dévergondée va-t-on dire, et la dernière par un homme qui semblait assez grand. Je me suis non loin de ce dernier, pour pouvoir entendre le jeu des jeunes, curieux que je suis. J’ai ensuite retiré ma veste, lissant mon T-shirt blanc au passage et je me suis assis. L’endroit proposait des chocolats chaud bourré de chantilly qui me tentait bien, j’ai donc levé la main pour attirer un serveur.

Le temps que ce dernier aille me cherché mon breuvage, je me suis un peu penché sur ma chaise. Il semblait faire un Blind-test, les tables correspondaient donc au équipe ! Les réponses étaient assez rapide, j’avais repéré un mec assez grand qui faisait du genre en critiquant tout ce qui ne ressemblait pas à du vieux Rap US. Je n’aime pas spécialement ce genre de personne, mais je n’y fis bientôt plus attention. La prochaine mélodie m’était plus que familière, je ne pus même m’empêcher de sourire nostalgique. Let It Die. Une de mes plus grandes réussites si je puis me permettre, ma voix se posait à merveille dessus. J’ai senti mes joues rougir en voyant que les joueurs l’avaient très vite reconnus et j’ai vu le serveur arrivé.

Il déposa ma tasse joliment garnis devant moi et je l’ai porté à mes lèvres, avant d’en recracher une partie sans la moindre classe, je l’admets. Le garçon qui je n’aimais pas venais de critiquer lourdement ma voix, m’accusant d’autotuné mes chansons. Non mais ho ! Je me suis retourné, mon âme de diva frappé, et je l’ai fixé méchamment. Mais rien ‘en fus il continua son discourt, semblait faire chier tout le monde, les autres joueurs et moi compris. Je sais que je dois me tenir tranquille, je sais que je dois être discret, Jun me le dis souvent. Mais voilà, je n’aime vraiment pas ce genre de type. Toute fois ma nouvelle timidité naturelle, rosit un peu plus mes joues au moment où j’ai ouvert la bouche pour intervenir. J’avais l’air parfaitement idiot. J’ai plaqué mes mains sur ma tête et j’ai soupiré lourdement en m’affaissant presque sur ma table. J’ai murmuré pour moi-même.

- Connard, j’vous jure. Critiquer comme ça sa savoir.

J’ai soupiré une nouvelle fois. Dépité.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Spoiler:
 
Mes cadeaux ~':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 12/02/2017
Autres comptes : Kurt Hummel
Hybride
Dim 26 Fév - 16:36
"Je peux le tuer ?" #Sonny NobodyParfois, il m'arrive de regarder mes mains et me dire "Tu est sale", c'est ce pensées me ramène à la réalité, la solitude. Je m'appelle Enryk, peut-être que vous savez pas grand-chose de moi, je me réveille à peine de quelques heures de sommeil dans un tas de couette. Oui j'ai du mal à dormir dans un lit en général, j'ai trop mal au dos sur un matelas. Cette journée s'annoncer toujours plus sombre, pourtant jamais je me serais douté que cette journée bouleverse mon quotidien ennuyeux.

Toujours la même chose, café, bain, cherché là tenu parfaite, lire les actualités sur internet et me promenaient. Attention la promenade peu banale, j'aime utiliser ma moto, son moteur qui ronronne à toujours eut des effets très particulier sur moi. Je fais toujours les tours de la ville pour trouver un coin tranquille, comme m'arrêter près de la forêt et trouver des lieux que je ne connais pas, ou simplement aller voir mon "collègue" Conrad qui aurait fait une grosse boulette. Bref, je me réveille toujours tard mais à qui la faute ?! Je travaille de nuit donc mes après-midi ne sont pas excitants. Au vu de l'heure je m'arrêterais bien au café, le pâtissier là-bas est un vrai cordon bleu, sauf son assistante... À peine entré dans mon sanctuaire, on me salue déjà. Oh un événement spécial, Quiz musical ?? J'ai pris place a l'endroit habituelle, près de la fenêtre, il fait ni trop frais ni trop chaud, j'aime le juste milieu. Le jeune assistant qui étais serveuse cette fois (sans doute qu'elle a fait une connerie) me saluait tout simplement

-Bonjours monsieur Lehnsherr, un café noir sans sucre avec un par du gâteau du jour ?

"C'est évident, mais dites-moi, vous allez commencer le quiz bientôt ."

-Oui bien sur, vous voulez participer . Je vous pensais plus calme comme vous lisez souvent ici.

"C'est mal me connaître ! Oui je veux bien participer, j'ai bien envie d'avoir un par de gâteau gratuit."

-Comme c'est étonnant..

La jeune Vimentel prévient alors la commande et le nombre de participant. Lorsque le jeu commença, la serveuse nous donnait à chaque participant un boitier où l'on devait sélectionner la réponse, quand du sucre est en jeu, personne ne m'arrête!!

Les premières question étaient des groupes que je n'aimais pas particulièrement mais facile à répondre, je crois. Un groupe de jeunes commençait de plus à VRAIMENT me gonfler....

J'ai été pendant une seconde interrompue pars l'entrée fracassement d'un client, au vu de dehors le temps à tourner depuis... J'ai même pu voir par la force du vent... Ma moto tombait sur le sol... Oh non mon cœur se serrait ! Destin cruel quand tu nous tiens ! la serveuse changeait avec le cassier, décidément elle est bonne à rien celle-ci... Elle était couverte de café... Voilà où est passé ma commande ! Le serveur venue me servir s'excusa de l'attente et partit servir d'autre client.

Oooh, cette musique tout d'un coup, cette voix qui fait frissonner tout mon corps la je suis incollable !! Vous pouvez pas test !

- QUE'S QUE C'EST QUE CETTE MERDE ! Sérieux le gars est mort et sa voix était putain d'autotuner ! Sérieux qui était fan de ce chanteur raté ? C'était un humain ! On sait tous que les humains savent pas chanter !

Ouhhh alors toi ta signer ton arrêt de mort mec, j'ai claqué mes mains contre la table pour me levé, je crois que si mes yeux étaient des lances flammées, tout aurait cramé, la jeune Vimentel voyait que je m'approchais trop près du jeune critiqueur a la con.

-Enryk!!! Arrêtes ! Murmuras t-elle.

Les amis de ce jeune ont tout de suite arrêtés de rire

"Répète ?"

-Quoi ? Mais c'est une musique de gonzesse .! Tu es un pédé toi avec ton col rouler ! Les mecs Y'croit trop faire peur !

J'ai simplement souris et mon poing est venue se coller à son visage.

"Oh oups mon poing d'homosexuelle c'est coller à ton visage, aaah attention je suis contagieux ! Je t'ai peut-être même refilé le sidéré des gens comme toi."

Je n'aime pas tellement les personnes qui critique en premiers lieux la race parfaite, et encore moins mon chanteur préféré. Sans parler de son intolérance, je ne suis pas homosexuelle loin de là car on n'aime pas un sexe mais une personne. Cependant je n'aime VRAIMENT pas ce genre de type, si je pouvais le tabasser encore je le ferais, j'ai simplement pris sa tasse puis lui verser dessus au moment où il s'était lever, prêt a riposté.

"Va tant, tu ennuis les clients."

Le jeune criait qu'il allait se venger en ajoutant "Tu sais pas qui je suis ! Je suis un fou mois !" Ses amis l'ont même suivi, je me suis approché de la caisse pour y déposer des billets.

"Désolés ils sont partis sans payer je n'ai pas réfléchi, voilà je pense qui a asse pour ces crétins."

Après cette honte monumentale que je viens de subir, je me suis simplement assis sur ma chaise, au passage en tapant par accident dans le dos du pauvre garçon aux cheveux roses, je me suis excusé naturellement. Je cherchais ensuite à fuir tout regard vers moi... Plus jamais je réagis sur un coup de tête.

Regarde-toi, tu es sale, tes mains vont encore être tachées, jamais tu ne sortiras de ce cercle sans fin.
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Nobody
Nothing
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 20
Autres comptes : Angel Argawaen - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Nothing
Mer 1 Mar - 15:46

[PV: Enryk]

Je cherche encore le souvenir de ma voix.



Je n’avais pas tout de suite compris ce qu’il c’était passer. J’étais littéralement allonger sur la table, le malaise et le rouge envahissant mes joues. Je suis assez sensible au critique car j’ai toujours mis mon âme au complet dans mon travail. J’essayais donc de comprendre ou ça avait foirée quand je vie un mec assez grand passer à coter de moi pour lui en coller une à celui qui avait critiqué honteusement mon travail. Il me défendait ? J’ai battus des cils en regardant la scène. Oui c’était certain il me défendait. Mais pourquoi ? Il devait être un fan, je suppose ? C’était un peu maldisant, quand j’imagine mes fans, ce n’est pas vraiment le visage qui m’apparaissait. J’en restais bouche bée, j’étais toucher je dois l’avouer. Je restais toute fois à le regardé comme un idiot, sans savoir quoi dire ou quoi faire. Il finit par faire fuir les jeunes et reparti s’asseoir en me bousculant au passage en s’excusant. Le rouge me prenait encore un peu plus les joues.

Il doit s’être écoulé une minute entière, le blanc du silence devenait oppressant. Je ne pouvais détacher mon regard de lui. Assez grand, très grand même. Je pouvais voir ces oreilles, son regard. Menthanel, avec cette taille ? Mais il était beau je l’admets. Et il était homosexuel si j’avais bien compris ? Cette pensée me fit rougir un peu plus. Allons bon Sonny, tu ne dois pas toujours aller dans les extrêmes. Il m’avait défendu et j’en étais quand même honorer. Donc. J’ai pris une longue inspiration et je me suis lever de la chaise pour aller lui faire face. Le rouge de mes joues trahissait ma timidité nouvelle. Je déteste ça chez moi. Je n’ai jamais été timide ! Bien du contraire ! Je me suis mordu la lèvre restant bêtement figer devant lui.

" Heum je ... m-merci. Enfin je veux dire ... "

J’ai baissé les yeux, jouant nerveusement avec les quelques mèches rose de mes cheveux qui tombaient sur mon épaule. Je le remerciai en tant que chanteur, mais ça devais passez comme pour un merci de client. Je n’y avais pas pensé tout de suite. J’ai cherché mes mots mal à l’aise puis j’ai repris mon souffle en lâchant d’une traite, presque trop confiant.

" Merci d’avoir fait taire ce mec. Il ne sait rien du travail accomplis par ce chanteur, qui au passage est contre l’autorune, enfin... Etait je veux dire. Heurm ... Tu enfin tu es un heu de ces fans ? "

Oui ma curiosité était poussée par mon petit ego de stars. J’aime connaitre les personnes qui m’ont suivis et soutenus malgré ma mort prématuré. J’avais été touché des honneurs qui m’avaient été faite et j’avoue que je me sens souvent très coupable de les avoirs abandonner. Sans réfléchir je me suis assis en face de lui, essayant de ne pas penser que c’était peut-être terriblement impoli. Mais sauver mon honneur, je me dois de le remercier. J’ai donc continué à chipoter mes doigts nerveusement. Puis j’ai trouvé comment aborder la chose ! Mais oui, ça allait être plus simple si je prenais cette direction !

" Heurf je suis fan d’Erthaphilias en fait, pour ça que je demande. Je ... J’aurais voulu enfin intervenir moi-même ... Mais je hum, j’en ai pas vraiment les .t-trempes. Donc enfin je v-voulais te re-remercier... ... ... Voila.. "

Voilà en effet. Je me sentais terriblement stupide, j’ai donc continué de fixer la table, comme si c’était la plus grande merveille du monde. Pourquoi j’étais venu lui parler enfin ! Il allait sans doute m’en coller une lui aussi ! Puis bon la situation se montre cocasse. Si c’est vraiment un fan, il ne saura jamais qu’il est assis en face de sa stars préférer. Ca me fit rougir un peu plus. Ne pense pas à ça Sonny bordel !



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Spoiler:
 
Mes cadeaux ~':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 12/02/2017
Autres comptes : Kurt Hummel
Hybride
Ven 24 Mar - 13:25
"Je suis pas fan, je suis un amoureux transi !" #Sonny NobodyAlors que je cherché a me faire tout petit, bien qu'avec ma taille sa aller être dur, voilà que celui au cheveux rose que j’avais bousculer pars accident vient s’assoie en face de moi. Peut de gens avais l'audace de le faire, je suis trop imposent pour certain, j'en étais tellement surpris que toute chose autours de moi s’était mis a voler. Bon calme toi Enryk et repose tout calmement. Il me... Remercie ? Pourtant sa voix n'as rien a voir avec la voix que j'aime.
Voilà qu'il baisse les yeux, oui sa ne doit pas être lui, il est trop timide, et quand j'entend la chanson il parle de lui comme un humain, lui n'as pas l'air si humain que sa... Enfin quand je regarde si qu'il au poignet.

Au alors une fois confiant ce mec m'impressionne, bon ok je l'admet au début je l'es pris pour une demoiselle. Mais il connais le chanteur ! Mais il a tord, je ne suis pas fan, je suis amoureux de sa voix. Peut être que pour ne pas paraître bizarre, je doit évité a tout pris de dire sa.

En fait c'est plus compliquer de sa, je me devais défendre Erthaphilias, sa voix ma aider, ma encourager dans les moments difficile. Il ne le seras jamais mais... Grâce a ces chansons j'ai eu une deuxième chance, une chance ou je peux vivre libre. "

J'ai sursauté tout d'un coup, reprend toi Enryk ! Que's qui t'arrive de dévoilé ce genre de chose a un parfaite inconnue !! En plus ce mec fixe la table, il s'en fou de ce que tu lui dit ! Alors j'ai simplement soupiré. La voix que je recherche d'après les autre est décédé, mais tout comme Elvis et Micheal Jackson, je doit faire partie de cette poignet de gens... Qui croit plus qu'il se cache, j'aimerais croire a ces rumeurs qui circule sur le net. Pourtant une partie de moi me dit « Tais toi et monde ton gâteau. » se que je fait naturellement. Mais après avoir pris une gorgé de mon café j'ai repris simplement.

C'est ridicule d'un côté, même moi parfois je me dit d'arrêté de courir après les morts. Après tout même si il étais vivent, je suis que un sur des centaines voir plus. Alors bon je devrais revoir mes paroles a la baisse et juste dire que j'aime sa musique... Sinon sa fait psychopathe. "

Ok je me suis encore plus enfoncé, tellement que la situation devient gênante ma tasse de café commence a lévité sans que je me remarque, je murmuré des « Tais toi Enryk ! ». Je vais le faire fuir le pauvre je-m’en-foutiste. Même si entre nous si c'est bien un Distorïel... Je penses qu'il ne doit pas être si méchant, j'aime bien les personnes de cette race, même pars le passé il ne l'étais pas pour un sous. Il m'intrigue d'un côté.

Mais dit moi, je ne m’attendais pas a croisé un fan dans ce café, ne fixe pas cette table, je ne vais pas te manger. Généralement c'est les autres qui m'attaque pas moi. Tu viens souvent ici ? "

Je suis peut être trop directe. Mais j'aimerais bien parler avec quelqu'un qui a quelque chose en commun avec moi. Conrad parfois est sympa mais il est plus que relou. Déjà que la dernière fois il est venu chez moi prendre mes deux paquets de farine et c'est barré en disant « Secret professionnelle on réquisitionne ton matos. » Alors que s'était juste de la farine !!! Raaah il m’agace parfois !!

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Nobody
Nothing
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 20
Autres comptes : Angel Argawaen - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi
Nothing
Ven 24 Mar - 14:07

[PV: Enryk]

Cette douleur que je ressent est à la fois un plaisir incertain.


Sa voix était vraiment douce et je ne pouvais m’empêcher de fixé cette table avec plus d’attention. Pourquoi je suis venu m’asseoir ? Je n’ai donc aucune raison ? Il m’intimidait s’en est certain, pourtant c’est paroles étaient des plus douce. J’avais visiblement tapé juste en jouant la carte du fan, bien qu’il se revendique comme bien plus. Ces paroles étaient douces, les joues en devenaient plus rouges. Amoureux de ma voix ? Était-ce seulement possible ? Il déifiait la chose c’est certain, mais oui j’en rougissais éhontés. Il se rabaissait aussi c’est certain en se voyant que comme un individu perdu dans la masse de gens. Je trouvais cela triste ! Il est vrai que jamais je n’ai pu tous les remercier, mais à mes yeux chacun comptes ! Croyez-le ou non. Après tout c’est grâce à eux que je vie encore un peu. Que l’on m’écoute, que l’on me chante, que l’on me danse. Je peux encore subvenir à cette passion dévorante qui ronge un peu plus la nouvelle personne que je suis. J’aimais la passion qu’il mettait dans son ton et j’ai doucement relevé les yeux quand il m’en indiqua presque le droit. Je ne pouvais manquer le spectacle pour le moins inattendus de sa tasse qui me poussa à lever un sourcil en penchant la tête. Laissant doucement mes cheveux me caresser les épaules. Mentanel ? Je suppose. J’ai rougis plus fort en y repensant. Il pouvait voir les pensées de tout à chacun ? Ou alors son don se limitait aux déplacements d’objets ? J’ai à nouveau fuis son regard, le laissant vagabondé à tout rompre dans la pièce. JE repensais à ces paroles. Pourquoi me semble-t-elles si chaudes ? J’ai pourtant déjà entendus les louanges de fans. Mais à ce point ? Changer une vie ? Je ne pouvais pas croire ça possible. Je n’ai fait que chanter après tout. Alors certes j’y ai mis mon âme comme ma voix, mais cela reste de simples paroles sur un fond de musique. Oui je ne pouvais m’empêcher d’y pensé. Et c’est presque la larme à l’œil dans un murmure presque timide, que j’ai sentis le chanteur qui était encore en moi parler.

- Tu sais les choses sont parfois plus compliqué qu’elles n’y paraissent, mais courir après des chimères n’a jamais blesser personne. Je suis sûre que s’il pouvait t’entendre … Tes paroles lui procureraient des sentiments sans nom à ce jour. Crois-moi.


J’ai relevé le visage pour lui adresser mon sourire le plus sincère. Celui que j’ai toujours affiché dans mes grands moments, qui n’était plus guère que ceux-ci. Il semblait encore croire que je me cache pour écrire aux loin des regards. J’aime ce genre de fanatisme, l’amour tel qu’on ne peut accepter la mort. S’il savait. Si seulement il savait ! Mais je ne pouvais lui dire. Rien ne me garantit qu’il garde le secret, et puis tout ça est loin. Je ne suis plus aujourd’hui que le reflet de cette star, de cette voix, de cette passion. Oui ça me blesse, mais j’aime à croire que l’anonymat a du bon. Enfin mes paroles ne sont plus détourner, enfin je peux agir sans plus me tracasser ! Oui la vie de stars ne me manque aucunement, mais l’amour du public est une drogue dont on ne se sèvre jamais vraiment. Je pouvais presque entendre leur écho sur ma voix. Chanter avec eux c’est la plus belle chose que j’ai pu faire dans ma vie et je l’avoue sans honte ! J’ai à nouveau planté mon regard dans le sien. Chose que je n’ai plus fait depuis ma mort. Pouvait-il seulement ce douter ? J’aimerais. En fait rien ne me ferais plus plaisir de voir ce doute dans on regards. Mais je n’y crois plus guère encore. Cette époque est morte Sonny. Nathanaël avec elle. Connaissait-il toutes mes chansons ? Je dois dire que j’en ai écrit une dernière après ma supposé fin. Une chanson qui raconte un peu mon histoire. Pourquoi ? Va savoir. Sans doute dans l’espoir d’un rêve fou.

- Can-you change me ? ~ ♫♪

Un simple murmure, à peine audible. L’ai-je seulement chanté ? En vain… Oui cette chanson me tenait à cœur et mon rêve en est de pouvoir y versé toute mon âme. Je voulais en hurler chaque mot ! La sentir vibré en moi comme en eux, sentir ces notes m’envahir pour ne plus faire qu’un avec elle. Mais un rêve n’est plus de ce monde. J’ai repris mon sourire timide et l’identité du rose m’envahis à nouveau. Oui laissons la voix dans sa tombe. J’ai pris une inspiration seulement confiante. Je n’avais pas encore répondus de ce nouveau point de vue. Je me dois de rester dans ce rôle. Les notes vrombissant dans mon crâne en étaient presque douloureuses. J’ai essuyé ma joue trahissant mon émotion. Allons de la retenus cher homme ! J’ai regardé pleinement la table à nouveau pris dans ce rôle.

- Tu heum je enfin moi c’est Sonny. N-nobody …


Oui un peu de politesse ne me fera aucun mal. Je n’ai pas encore l’habitude de me présenter comme étant un inconnu je l’avoue. Et sachez que j’en avoue beaucoup aujourd’hui ! C’est la première fois que je croise un amoureux de ma, de cette voix, qui n’est plus mienne. Je jouais frénétiquement avec mes doigts sur la table ne sachant plus que faire ni pensé. Il m’intimide c’est certain, de par sa carrure, mais pas seulement. Sa race, sa force, sa passion. Je l’envie tellement. Le rouge me monte à nouveau aux joues. Il n’a pas l’air de se posé ce genre de question, il a l’air de vivre si simplement que oui je l’envie vraiment. Mais toute personne cache son secret.

- Quelle est ton secret ?

Les mots avaient dépassé ma pensé et déjà je les regrettais, cachant ma bouche comme dans l’espoir de les ravalés. Idiot ! J’ai fuis son regard encore, faisant mine de rien. Spas moi, ne me frappe pas !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Spoiler:
 
Mes cadeaux ~':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» Hart & Danielson vs The Voice Of Truth
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Café EnergiK-
Sauter vers: