Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

An error, an encounter acte II. ◄► PV Angel ARGAWAEN

 :: Capitale :: Centre ville :: Fleuriste WALKER Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ethan Walker
Galaïel
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 15/08/2016
Autres comptes : William O'CAHAN, Conrad COOPER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
Galaïel
Mar 17 Jan - 23:40
La suite d'une nouvelle rencontre.
#Angel
Je ne savais pas s’il m’avait écouté, d’ailleurs je ne sais pas si c’était vraiment intéressant ce que je disais. Je n’en savais rien du tout, pour moi je dois l’avouer ça l’était, les fleurs peuvent paraitre simples, mais en réalité c’était complexe. Mais je n’allais pas lui faire tout un cours, sauf s’il avait plus d’un mois à perdre. Une fois la base compris le reste passe crème même s’il nous a fallu des années d’études nous les fleuristes. J’ai entendu quelque chose ronronné au début je n’étais pas sûr, mais en me retournant j’étais presque sûr que c’était lui, allons bon il ronronne lui maintenant ? Enfin… ça vient pas de moi j’espère, car oui parfois ça m’arrive, mais ça jamais je ne le dirai. J’ai secoué la tête en le voyant, il avait un drôle de sourire, il semblait un peu perdu dans ses pensées, c’était assez étrange.

Deux jours ? Eh bien, il semblait vouloir réussir ça me semblait raisonnable. Enfin si monsieur était aussi bon élève qu’il le disait. Sa dernière question me fit réfléchir. Qu’est-ce qui m’inssuporte ? Concrètement je suis assez tolérant, mais il y avait bien des choses que je ne pouvais pas supporter, mais bon à quoi bon lui dire ? Ce n’est pas comme s’il allait me suivre jusqu’à chez moi n’est-ce pas ? Hum sans doute, je ne sais pas vraiment après tout je ne le connaissais pas plus que ça. J’ai juste haussé les épaules et je suis de nouveau passé devant lui et je suis resté en face de lui cette fois. Il me reparlait de l’uniforme, j’avais compris qu’il ne voulait pas en porter, c’est bon pas besoin qu’il me raconte sa vie, je ne suis pas du genre à m’étaler sur la mienne et quand on me dit « non » une fois je comprends, je ne sais pas pourquoi il se justifiais. C’était sa vie pas la mienne.
Mais d’un côté c’était bien qu’il me dise ça, d’un côté je peux mieux comprendre pourquoi il ne veut pas l’uniforme et c’est sans doute une raison valable ce qui me donne. Je ne suis pas du genre à me foutre à poil devant les autres aussi, mais ça ne me gênait pas si c’était juste le haut, mais après c’est normal que pour certaine personne ce n’était pas le cas.

« Deux jours ? Si tu penses pouvoir le faire, eh bien que grand bien te fasse. C’est bien comme délai. Et non tu me fais pas chier, c’est juste qu’il est vrai que si tu commences à dire que tu ne veux pas porter un uniforme et que j’en avais un, je n’aurai pas pu t’engager ça aurait été dommage. Puis de toute façon si on en avait un il faudrait venir au boulot en uniforme directement ou j’aurai créé des cabines pour que personne ne nous voit. »

Je me suis gratté le cou, je ne savais vraiment pas quoi lui dire pour ce qu’il ne devait pas faire avec moi, c’était une longue liste, une liste que je ne souhaitais pas dire, ce n’était pas vraiment que je voulais cacher quelque chose, mais je ne veux pas qu’il se pose cent questions, généralement ils sont encore plus curieux les autres. Cependant il avait demandé et avait noté que je n’avais pas répondu, alors sans doute n’allait-il pas lâcher l’affaire. J’ai soupiré et je suis venu m’accouder au comptoir.

« Ne pas me toucher, ne pas me poser de question sur ma vie privée, ne surtout pas venir par derrière pour faire peur et hum surtout ne pas me suivre quand je rentre chez moi. Ne pas apporter d’arme, mais ça nous sommes d’accord que c’est logique et ouais le respect. Faut être respectueux. Tu es sans doute un Alpha, mais ça ne te donnera pas le droit de ne pas m’écouter et de mal me parler, car tu es un Alpha, car Alpha ou non, tu me manques de respect je pourrai très bien rompre notre contrat. »

Autant dire les choses tout de suite hein. Je ne voulais pas paraitre agressif c’est pourquoi j’avais un ton assez doux, je n’aimais pas paraitre méchant quand je disais les choses, je mettais un point d’honneur pour le respect, c’était quelque chose généralement que je ne pouvais pas louper. Je ne suis sans doute pas le meilleur patron, mais j’aimerai au moins du respect et il semblait l’avoir compris depuis le début, sauf quand il a voulu se battre sans aucune raison avec son histoire d’Alpha.
Je me suis mordu la langue et je suis retourné dans l’arrière-boutique, j’ai touché son haut, il commençait à bien sécher. Je suis retourné le voir.

« Alors on pourra sortir ton contrat hum, ça te dirait de commencer la semaine réellement ? On peut dire que cette semaine, ça sera la semaine d’apprentissage voir si le métier te plait réellement, car si jamais ça ne te plait pas et que tu veux changer on pourra le savoir tout de suite. Puis si jamais je vois que tu te débrouilles bien et que tout se passe bien, il se pourrait que parfois je te laisse seul dans la boutique le temps de faire les livraisons. »

Je me suis adossé contre le cadran de la porte et je l’ai observé, s’il avait des questions très bien. J’attendais.

« Ton pull est bientôt sec. »
© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je parle aux fleurs en #A64E22
Revenir en haut Aller en bas
Angel Argawaen
Galaïel
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi.
Autres comptes : Sonny Nobody - Lawrence Amandil - Alfredo O'dril - Kobayashi - Golan Grey
Galaïel
Mer 18 Jan - 14:58
Meeting- Aux pieds des fleures. -

Argawaen Angel

Walker Ethan


Je repensais à mes cours de biologie tiens, j’avais vu les formations floral et autres formules floral, mais je n’étais pas sûr que le métier de fleuriste ne demande des informations aussi poussé. Après tout je voyais mal un client me demander si son crocus était une plante pédonculé ou non, mais après tout on ne sait jamais ! Peut-être que je devais lui poser la question ? Ou alors ça ferait gros intello ? J’hésitais du coup, je le vis se placer juste en face de moi avec un air très pro sur le visage. Je l’écoutais de nouveau, il avait vraiment une voix douce ce garçon. Il soupira finalement, ma question l’embarrassait donc à ce point ? Il y répondit quand même après s’être éloignée. C’est drôle il est un peu comme moi dans un sens. Avions-nous un passé commun ? Aller savoir. Je n’allais certainement pas lui poser plus de questions, j’voulais ne pas foutre un froid.

Il avait relevé le même point que moi sur les Alphas ce qui finit de me convaincre qu’il n’y connaissait vraiment rien de rien. Il pensait que j’allais soumettre une autorité sans nom ou quoi ? C’était un peu vexant, bien entendus que je respecte mes patrons, beta ou non, et que je ne vais pas défier son autorité. J’ai soupiré à mon tour en passant une main dans mes cheveux un peu trop long. Il repartie dans l’arrière-boutique et je le suivis, mon carnet toujours à la main. Je lui poserais ma question sur les formules florales après, après tout si je dois étudier, autant savoir jusqu’où ! Il toucha mon haut, était-il bientôt sec ? J’avais envie de le remettre, pas qu’il fasse froid. J’ai reculé d’un pas pour le laissé revenir dans le corps de la boutique et j’n’ai pas ajouté un mot quand il reprit son explication.

Me laissé la boutique ? J’ignorais que c’était à ce point-là ? Je ne suis jamais responsable de grande chose tel qu’un magasin, est-ce que j’en étais capable ? Une ombre voilà mes yeux un instant. Après tout c’était à lui d’en juger, pas à moi. Son idée de semaine d’essai me plaisait bien, je pourrais commencer à étudier dès que je serais rentré, je pense pouvoir être prêt pour ce qu’il me demande. J’ai repenché ma tête contre mon épaule. Il s’était appuyer semblant attendre mes éventuelles commentaires. J’ai fixé mon carnet un bref instant, j’essayais de me repasser l’entièreté de son discourt pour y déceler des choses qu’y pouvais prêter à question, quand il reprit une dernière fois. Ha il voulait que je parte pour me signifier ça ? Sans doute, il devait ouvrir sa boutique après tout !

- Merci pour les explications, j’aurais une petite question ou deux. La première, jusqu’au je dois étudier les sciences florals pour ce boulot ? J’me doute que les pédoncules et autre n’intéresse pas grande monde, mais pour les formules florals, ça aide à l’identification donc. Ha oui heum pour les horaires c’est parfait, mais pour le déjeuner, ton café avec ou sans sucre ?

Bha quoi dans mon anciens boulots j’étais le petit nouveau et donc en ce rôle c’est à moi que convenait la tâche der ramené le petit déjeuner le matin. D’ailleurs ça me dérangeait pas du tout, et ça aide pour ce faire bien voir, je crois. Après tout moi je prenais du café le matin, alors j’pouvais bien lui en ramené un ! Je pense d’ailleurs que si il refuse, je le ferais quand même. Force de l’habitude. J’ai haussé les épaules, plus en réponse à moi-même qu’autre chose et je suis reparti cherché mon haut. En posant ma main dessus j’ai pu sentir une certaine moiteur, mais ça allait. Je l’ai donc enfiler, mon autre haut faisait barrage à l’humidité restante. Parfait, je suis revenu vers lui les mains sur les hanches.


- Tu ne peux pas ouvrir parce que je suis là. Sois franc avec moi j’veux bien te laissé si je prends trop de ton temps. S’normal j’veux dire. Donc … Demain matin je suppose ?

Et je suis resté à attendre mes réponses, après quoi j’irais sans doute me replongé dans mes livres de sciences. J’en trépignais déjà, j’avais de vague souvenir de cette matières, mais replonger dans les détails, c’est ce que j’aimais. Je suis magnanime en général.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬
Dream in #cc0000
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Fin de l'acte et passage en beta
» Fatal error system.
» Send Error Chapel
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» [B] La trahison est un acte impardonnable. [Ft. Kadoria Shuji]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Fleuriste WALKER-
Sauter vers: