Mr X était un scientifique de bien triste renommé.Voulant redorer son blason, il entreprit un nouveau projet. Rendre aux hommes la vie plus simple.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Promenons nous au restaurant ( Suite ) - PV : William

 :: Capitale :: Centre ville :: Restaurant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2016
Autres comptes : Angel Argawaen - Sonny Nobody - Alfredo O'dril - Kobayashi
Doctor
Mar 13 Déc - 18:14
Au détour d'une salle.

ft.


J'ai à nouveau senti cette chose en moi qui ce brisait. Il était l'incarnation des peurs de chacun et pourtant, il avait l'air si fragile. Je n'avais jamais vu un Nightëel comme ça, en était-ce vraiment un ? J'ai mordu ma lèvre inférieur, cette rage en moi, je n'arrivais pas à la calmer, et je n'avais personne sur qui la dirigé ! J'ai senti William me prendre la main. Que faisait-il ? J'ai rougis malgré moi, son geste, je ne le comprenais pas. Il retira mon bandage de fortune et souffla sur la plaie. Mon coeur ce serra quand il remis et bandage et me dit c'est quelques mots. Chacun de ces gestes ne me laissait sans effet. Il me fendait véritablement le coeur, je trouvais ça terriblement injuste.

J'ai à nouveau serré le poing et j'ai détourné le regards hors de moi. J'allais explosé, c'était la première fois que je sentais véritablement toute la nature de ce que j'étais devenu, la première fois que je me rendais compte, que je pouvais être un monstre. Il avait donc eu raison, toutes ces années. Le jeune Nightëel me tira une fois de plus de ma rêverie. Il ... Il acceptait ? Mes joues se colorèrent à nouveau et je ne pu dire un mot sous la surprise. Je l'ai senti attraper mon T-shirt, une fois de plus je pus sentir cette chose en moi. Me faire confiance, ne pas lui mentir, me suivre. Il ne veut plus souffrir. J'ai serré les dents et ce fut sa dernière phrase qui m'acheva.

Je me suis retourné sans plus de cérémonie pour le serré contre moi une fois de plus, j'étais bouleversé et c'est peu de le dire, les larmes en pointaient. Personne ne devrait jamais avoir à souhaiter de tel chose ! Personne ! Je ne permettrais plus ça ! Mon coeur battait très vite, trop vite, j'avais cette douleur dans la poitrine que je ne pouvais comprendre. Il m'était précieux, si précieux en cette instant, mais pourquoi ? Était-ce ... ?

J'allais enfin mettre le doigt dessus quand mon jeune entra dans les toilettes. J'ai lâcher William presque sur l'instant et instinct oblige j'ai fait barrière de mon corps le tenant ainsi derrière moi aller savoir pourquoi ! Brandon me fixa étrangement un sourcil levé, comme prit de surprise. C'est alors que j'ai réalisé, mother fuck ! Ma crédibilité s'envole ! J'ai essuyé mon visage avec mon bras et je l'ai fixé froidement, genre dit un truc là dessus et je te bute jeune ou pas jeune. Il me sourie et me dit : " Si jamais le patron va pas tarder à arrivé et je vais plus pouvoir te couvrir Lawren-Law pardon. " J'ai soupiré et je fit un pas pour lui ébouriffé les cheveux.

- Merci Brandon, c'est déjà bien gentil à toi, mais on va y aller * murmure * et si tu dis un seul mot là dessus au autre je te fais la même qu'à Silvain compris ?

Il me sourie à moitié amusé, à moitié effrayer et reparti comme une fleure. J'ai soupiré, c'était le monde à l'envers ! Maintenant j'allais perdre en crédibilité avec mes autres jeunes, tant de travail pour rien ! Crétin que je suis, un autre soupire te j'me suis finalement retourné pour regarder William, mais pas directement, aller savoir pourquoi il était spécial. Comme un point faible. J'ai chipoté à ma cicatrice nerveusement avant de lui dire.

- On peut y aller maintenant, si tu veux ... J'habite dans le haut quartier... Hm spas super loin..


J'ai regarder dans ma poche pour la énième fois dans l'heure afin de vérifier que j'avais bel et bien ma carte sur moi, puis je suis sorti payer les desserts et reprendre mon sac que j'avais laissé près de la table. Je priais pour que ce médicament de fortune fonctionne, car bon les muscles qui se barrent en mode anarchie ça va deux minutes ! Les autres clients ne faisait aucunement attention à moi. C'est une chose qui me plaids dans ce genre d'endroit, la politesse de la vie privé y existe toujours ! J'ai donc sourie pour moi même avant de finalement prendre la direction de la porte, non sans rallumé une cigarette, et surtout vérifier que William m'avait suivit. Je lui ai sourie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬


Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Cahan
The nightmare
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 19/08/2015
Localisation : DANS TON...Dans un parc avec "son vélo"
Autres comptes : Conrad COOPER, Ethan WALKER, Nikolas WOOD, April HAWKINS, Jakob B. COLLINS.
The nightmare
Mar 13 Déc - 19:34
Suite ici > http://exp-darwin.forumgratuit.fr/t104-fear-does-not-avoid-the-danger-suite-pv-lawrence#540

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬­­­▬▬▬▬▬▬▬▬­­­­­­­­­▬▬▬

Je te fais peur en Red
Avant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» [RP] ♫ Promenons-nous ♪ dans le bois, ♫ tant que le loup n'y est pas ♪♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale :: Centre ville :: Restaurant-
Sauter vers: